Lenovo pourrait annoncer le rachat de BlackBerry !

Dollars

Si nous devions associer deux mots à BlackBerry, nous opterions pour "résistance" et "surnager". La firme est en difficulté depuis des années et peine à sortir la tête de l'eau malgré de nombreuse tentatives, malheureusement infructueuses.

Lenovo serait en effet sur le point de faire une offre d’achat sur le constructeur de terminaux mobiles BlackBerry. Premier problème à l’heure actuelle, tous les médias s’appuient sur le même article du site Benzinga. Un seul pour les gouverner tous, nous ne pouvons pour le moment que parler de rumeur, mais parfois, il n’y a pas de fumée sans feu.

Une offre d’achat à 15 dollars l’action pourrait être proposée par Lenovo sur le constructeur canadien BlackBerry, et pourrait même se monter à 18 dollars. Ce qui est éminemment plus que la valeur actuelle de l’entreprise. Si nous ne sommes pas fixés, une source proche du dossier aurait confirmé que l’offre de Lenovo pourrait être rendue publique dès cette semaine.

Quid de la crédibilité de cette rumeur ? Certes Lenovo a confirmé fin 2013 être intéressé par BlackBerry, seulement entre temps, les Chinois ont mis la main sur Motorola Mobility. On se souvient que le montant de la transaction s’était monté à 2.91 milliards de dollars, n’importe quelle entreprise aurait besoin de temps pour digérer une telle acquisition. Qui plus est, les autorités canadiennes ne voient pas d’un bon oeil cette alliance et y sont clairement opposées.

Lenovo sera-t-il prêt à capitaliser autant pour un BlackBerry en perte de vitesse ? Nous n’en mettrions pas notre main à couper…

Tags :Sources :benzingaVia :silicon
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Slt, je doute que le gouvernement canadien soit d accord et les américains aussi, car leurs smartphones sont certifiés haute sécurité, car je ne pense pas non plus que la NSA ait pu casser les codes de blackberry, car il a été demandé au président obama de changer de téléphone car trop sécurisé. Car la loi américaine stipule que 5 ans après la fin du mandat du président les messages et mails doivent entrer dans la sphère publique, si la vente se fait, c’est que la NSA a cassé les codes de cryptage, et la l administration américaine doit changer ses 1 million de blackberry en service sans compter tous les services occidentaux, de par quel smartphone seront ils remplacé, apple, android, microsoft, ne sont pas du tout sécurisé et facilement piratable, à suivre

  2. « Si nous devions associer deux mots à BlackBerry, nous opterions pour « résistance » et « surnager ». La firme est en difficulté depuis des années et peine à sortir la tête de l’eau malgré de nombreuse tentatives, malheureusement infructueuses. »

    Et le Passport? Une tentative plutôt réussie que ce curieux téléphone qui fait parler de lui depuis sa sortie, qui se promène allègrement entre réapprovisionnement et ruptures de stocks, qui étonne tous ceux qui l’ont eu entre les mains, qui obtient bien plus d’étoiles sur les retours des utilisateurs sur des sites comme Amazon que l’Iphone…
    Il me semble que J.Chen fait du très bon travail et que ça commence à porter du fruit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité