À quand le WiFi dans nos trains ?

WiFi train

S'il y a bien une fonctionnalité que de nombreux utilisateurs du réseau ferré français attendent avec impatience, c'est le WiFi à bord. Maintes fois abordé, plusieurs fois testé, le sujet est épineux. Opérationnel sur certaines lignes, il reste cher et peu stable... Axelle Lemaire relance le débat...

La secrétaire d’État au numérique a choisi Twitter pour interpeller la SNCF : « Toc toc toc, la SNCF, à quand le Wi-Fi dans le train ? » Certains pays étrangers offrent ce service, parfois même gratuitement. En France, les lignes concernées se comptent sur les doigts d’une main, le service est loin d’être fiable et se paie le prix fort.

Pourquoi alors la SNCF ne fait-elle pas ce qu’il faut pour implémenter le service sur tout son réseau ? La réponse est simple : le coût. Il faut compter quelques 350 000€ pour équiper une seule rame TGV. À raison de 800 rames, ce sont 280 millions d’euros qu’il faudrait débourser… Le modèle économique étant extrêmement difficile, si ce n’est impossible, à trouver pour la SNCF.

L’appel du pied d’Axelle Lemaire a-t-il le pouvoir de changer la donne ? Il y a malheureusement peu d’espoir. D’autant qu’avec le combat que mènent les opérateurs téléphoniques pour offrir une couverture 3G/4G toujours plus étendue, on pourrait être plus tôt couvert en 4G au fin fond de nos campagnes qu’en WiFi dans nos trains…

Tags :Via :France Info
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Le courant porteur serait trop perturbé par le contact entre la caténaire et le pantographe.
      Les solutions existantes sont a base de satellite / wifi dans les zones couvertes. Certains Thalys sont équipé ainsi. (et c’est déjà pas la fête de la stabilité).
      Par contre un câble rayonnant au niveau des rails pourrait être une bonne alternative (solution évoquée pour la 3g dans le métro).

      1. « Par contre un câble rayonnant  »

        Excellente idée, d’ailleurs amusez vous a taper « câble rayonnant » sur un moteur de recherche et observez bien l’énorme câble en CUIVRE … Je suis sur que tous les voleurs de cuivre et les compères, les receleurs de métaux sont du même avis que vous et aspirent à une mise en place RAPIDE des câbles rayonnants!

    2. 280Millions d’euros c’est dur à trouver ? La LGV tours-bordeaux c’est 7,8 Milliards d’Euros tout ça pour raccourcir seulement le trajet de 3H à 2H, l’utilité ? Quand on sait que 3 milliards sont financé par l’état..euh pardon… par les impôts donc par notre argent !

      1. C’est ton point de vue, moi j’ai pas envie qu’on utilise 280millions d’euros pour mettre du wifi dans les trains! Déjà parce que ça sert qu’à ceux qui prennent le train, et seulement ceux qui veulent profiter du wifi. Donc bien souvent du loisir… Celui qui a besoin impérativement d’internet pour son travail il a d’autres solutions.

        Je pense qu’avec 280millions d’euros on peut faire autre chose de plus utile…

        280millions d’euro parait cher, mais ça tient compte du matériel, le développement, le démontage d’une partie de l’intérieur de la rame (on va pas coller des goulottes au plafond hein…) et surtout si ça dure une semaine, c’est une rame qui ne roule pas pendant une semaine et donc ne rapporte rien!

  1. Pratiquement l’intégralité du metro de Moscou est equipe en wifi et en plus c’est gratuit !
    et comme dirait l’autre : C’EST NORMAL EN RUSSIE o/

    1. Le système est assez complexe.
      La connexion à Internet se fait via satellite (il y a une grosse antenne blanche sur le toi), avec un débit pas très élevé et partagé entre tous les utilisateurs, et dans les tunnels, la connexion se fait par wifi.
      A l’intérieur des rames, à cause de l’effet cage de Faraday de celles-ci, il y a des répétiteurs dans chaque wagon. Au final, quand tu cumules tous les équipements qu’il faut, les travaux à effectuer sur chaque rame pour l’équiper, tu arrives à un tel prix …

        1. J’avais eu la chance de tester les premiers Thalys équipés avec ce système il y a quelques années. C’était inclus dans le prix du biller en première classe, mais payant (de l’ordre de 10 à 15€ pour le trajet Paris-Bruxelles) pour les secondes. Je m’étais renseigné à l’époque sur le fonctionnement.

          Comme l’explique la SNCF, le problème est que ça reste cher à mettre en place.
          Je ne suis pas loin de penser que la valeur est correcte, sachant que l’antenne sur le toit est directionnelle pour être orientée vers le satellite durant la totalité du trajet. Il faut en outre équiper les tunnels, et il faut un centre informatique puissant qui réceptionne les données transmises par le satellite, sachant que c’est ce centre qui est réellement le nœud physique connecté à Internet. Tout ça pour au final une connexion pas très élevée niveau débit (il suffit de voir les offres haut-débit par satellite pour comprendre).
          Cette petite image résume la chose : http://zeilloc.fr/blog/wp-content/uploads/2010/12/Fonctionnement-du-Wifi-dans-vos-TGV.jpg

          C’est aussi peut-être pour ça que les tarifs sont si chers en seconde : c’est pour limiter le nombre de personnes utilisant la connexion en même temps (une centaine de personnes dans une rame regardant des vidéos sur Youtube en même temps, ça t’explose la connexion), ce qui fait que si quelqu’un en a réellement besoin il paiera au trajet (ou à l’heure ?). Et en même temps, ça rend les premières classes plus attractives, puisque le prix est inclus dans le billet de cette classe.

  2. Oui pour 350 000€ ils doivent avoir des routeurs en or et une main d’oeuvre en provenance du Catar… C’est le pb des grosses boites, elles sont incapable de faire des projets à couts réduit… Je parie que la moitier par en opérationel…

  3. Perso j’utilise déjà tout le temps la 3g/edge en Train, je fait souvent rennes/paris/lilles

    Et grosso modo j’ai environs 50 à 70% de couverture, largement suffisant pour charger mes pages web, mail et messagerie, alors oui parfois on à quelques trous mais je charge une dizaines de page comme ça j’ai de la lecture entre les trous 3g.

    Doter les rames de gros récepteur 4G/3G serait suffisant pour beaucoup de ligne.

  4. C’est cher, c’est peu stable, potentiellement dangereux pour la santé, et les personnes déjà electrosensibles ne pourraient plus du tout prendre le train.
    Par ailleurs, à chaque fois que je prend le train, la connection 3G est tout à fait suffisante pour accèder aux mail/surfer en ligne.
    et pour les vidéos, c possible de s’organiser un peu et de les telecharger avant de partir. C’est pas la mort non plus.
    Donc, pourquoi s’embêter ? pourquoi dépenser tant d’argent pour un service gadget (certes qui plait), dangereux pour la santé ?
    C’est un caprice.
    Qui fatalement va augmenter le prix des billet (va falloir amortir le coût…)

    Au final, je pense qu’il y a bien d’autres choses à quoi pourrait être utilisé cet argent, et que les personnes qui réclament le wifi se réjouiraient tout autant d’une baisse de tarifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité