Le bouton « dislike » ne verra jamais le jour

Dislike

Au delà des 1,2 milliards d'utilisateurs de Facebook, une majorité d'internautes connait bien les codes du réseau social. Parmi eux, le fameux bouton "Like". En dépit de sa popularité, sachez que son pendant négatif n'est pas prêt d'exister.

Le site Techradar a obtenu une interview exclusive de Bret Taylor, créateur du bouton « Like ». Ce dernier a révélé que malgré les demandes et les attentes émanant de certains membres du réseau, un bouton «  Dislike » – « Je n’aime pas » – n’existera jamais sur Facebook.

La raison est simple : le risque. Bret Taylor précise ainsi le choix stratégique des créateurs de Facebook :

« Un bouton « Dislike » pourrait avoir des répercussions négatives. […] Un bouton chargé de toute cette négativité pourrait être néfaste. »

Ainsi selon les créateurs de Facebook, le fait d’intégrer un tel bouton ne pourrait que mal finir. Pour exprimer leur mécontentement, les membres du réseau devront continuer à laisser un commentaire et ainsi, avoir l’opportunité d’expliquer leur rejet.

Clairement, il s’agit d’éviter le matraquage négatif sur certains posts par exemple, alors que les réseaux sociaux peuvent déjà être le lieu de moqueries voir de harcèlement, comme l’ont déjà prouvé de nombreux faits divers. Mais au delà de la protection de ses membres et de la lutte contre le « cynisme », le journaliste de Techradar pointe aussi du doigt le fait qu’un bouton « Dislike » n’aurait que peu d’intérêt pour la machine publicitaire Facebook. Le réseau s’appuie avant tout sur les « Like » de ses membres pour connaitre leurs intérêts et mieux cibler ses publicités.

Tags :Via :techradar
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. il est vrai que lorsque une personne annonce une mauvaise nouvelle, il vaut mieux mettre un « j’aime »…qu’un « j’aime pas »…
    mais il est clair que le problème ce situe surtout au niveau de la pub, comme mentionné par Techradar !
    de toute façon, Facebook, c’est de la merde !!!

  2. On nous raconte que c ‘est pour des raisons sociale qui paraissent évidentes , effectivement ça serait la porte ouverte au harcèlement mais rien empêche de disliker uniquement des marques ou des produits ! Mais la vraie raison est sans doute que c’est impossible de gagner de la tune avec des clients qui prendraient du dislike dans la tronche a tour de bras !

  3. Il fallait quand même attendre une interview avant d’en être sûr, parce que c’est pas une conclusion à laquelle on pourrait arriver tout seul, vraiment pas… Thanks captain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité