Aura de Withings : redonnez de la dignité à votre horloge biologique

Aura Withings Test

Dans cette société qui a son propre rythme, notre biologie n’apprécie guère les changements qu’elle nous impose. Avec ou sans changement d’heure, se réveiller peut parfois être très difficile. Et si l’homme a bien sa place dans la nature, il a tout fait pour s’en éloigner. Nous nous couchons longtemps après le coucher du soleil. Nous nous levons avant ou après son lever. Et de toute façon, on ne s’en rend même pas compte puisque nous sommes une majorité en France à dormir les volets fermés. Heureusement, l’Aura de Withings est là pour redonner un peu de dignité à notre horloge biologique.

Comme me réveiller est pour moi une douleur, je me suis porté volontaire pour tester l’Aura de Withings.  Il s’agit d’un réveil connecté qui analyse votre sommeil afin de vous réveiller au meilleur moment et de la manière la plus douce possible.

Aura Withings Test-3

L’Aura est composé de deux éléments. Il y a tout d’abord un capteur de sommeil qui se place sous le matelas et qui détecte chacun de vos mouvements. Ce capteur est relié via un câble USB à la base que vous pouvez poser où bon vous semble (une table de chevet est un endroit approprié, mais je ne vous force pas).

Aura Withings Test

La base est équipée d’une enceinte et d’une LED multicolore à intensité variable. Quand on regarde la base, on est assez déconcerté puisqu’il n’y a aucun bouton. Tout se fait grâce au toucher. On touche le haut de l’Aura, la lumière s’allume. On appuie 2 fois, on lance une séquence d’endormissement. On peut régler l’intensité de la lumière simplement en passant la main sur le côté de l’Aura. C’est magique !

Aura Withings branchements

A l’arrière, il est possible de brancher un deuxième capteur de sommeil. Il reste une prise USB qui vous permet également de recharger votre smartphone pendant la nuit. Pour ceux qui sont sensibles aux ondes, quand vous branchez votre smartphone, l’Aura déconnecte automatiquement le Wifi et le Bluetooth.

Application Health Mate

Comme il s’agit d’un réveil connecté, Withings a développé Health Mate, une application complète qui regroupe tous les produits connectés de Withings. Et même si l’application est bien faite, j’ai éprouvé des difficultés à synchroniser mon Aura avec mon smartphone. Au bout de plusieurs tentatives, ça ne marchait toujours pas. Même en déconnectant mon Bluetooth et en le reconnectant.

aura withings endormissement

Quand on se couche, et que vous programmez votre réveil, l’Aura vous propose automatiquement une séquence d’endormissement. Pendant 20 minutes, votre chambre est baignée dans une lumière chaude et douce et des sons de pluie tropicale vous berce. Franchement, je n’ai pas trop aimé cette séquence. Je m’endors en général en 1 minute et cette séquence avait plutôt tendance à me retarder. Par contre, les insomniaques y verront peut-être un intérêt.

La magie de l’Aura a lieu le matin. En analysant votre sommeil, l’Aura de Withings va déterminer le meilleur moment pour vous réveiller. Quand vous programmez votre réveil, vous lui dite l’heure maximale à laquelle vous devez être réveillé. Ensuite, vous lui donnez une fourchette de temps où l’Aura va tenter de vous extirper de votre sommeil. Personnellement, je lui ai donné 20 minutes.

Ainsi, 20 minutes avant mon réveil, (si je suis en phase de réveil), l’Aura se déclenche doucement. Une lumière bleue et très faible monte progressivement en intensité et une musique New Age d’abord très légère puis plus forte se fait entendre. Franchement, les premiers jours, je savais que le réveil allait se lancer et je me réveillais avant même qu’il ne se mette en marche. Mais à la longue, j’ai vraiment pu profiter de ce type de réveil. C’est vraiment efficace. J’ai eu l’impression de mieux me réveiller, plus facilement surtout.

Ensuite, il est possible de voir les phases de sa nuit de sommeil sur son smartphone avec l’application Health Mate. On peut ainsi suivre dans le temps, la qualité de notre sommeil.

Pour conclure, L’Aura de Withings est vraiment un bon réveil. Mais, vu son prix (un peu moins de 300€) je trouve qu’il souffre de quelques défauts assez importants, comme les problèmes de synchronisation avec l’application, qui me retiennent de vous le recommander les yeux fermés. Aussi,l’Aura n’a pas de boutons, et sur le produit que j’ai reçu en test (un produit qui a beaucoup voyagé par la Poste et qui a été maltraité par des journalistes), les capteurs sensitifs se trouvant sur le dessus ne fonctionnaient plus correctement. Ainsi, pour éteindre ou allumer l’Aura, je me retrouvais à caresser la bête sans succès. Ce qui est  passablement agaçant le matin quand on veut éteindre le réveil. Et si vous êtes intéressés, suivez le lien pour retrouver le test complet.

 

Tags :Sources :Smart Attacks
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai acheté leur balance pèse personne connectée à moins de 150€. Tous les matins :
    – Poids
    – Indice de masse grasse %
    – Rythme cardiaque BPM
    – Taux de CO2 et température de la chambre
    – et bonus un parapluie pour m’indiquer qu’il va pleuvoir (si c’est prévu)

    Withings est une société française prometteuse, je n’ai acheté que ça mais c’est vraiment un super indicateur de santé pour mon sport.

    Je consulte ensuite les différentes courbes d’évolution sur mon iPhone et tout est synchronisé avec Healthkit.

  2. Aura de Withings c’est un super produit mais pour ceux qui ont déjà un iPhone il existe une application souveraine pour le réveil intelligent :
    Sleep Cycle.
    C’est l’application leader.
    Elle permet même de se réveiller en douceur avec les ampoules connectées Hue Philips et avec des enceintes en Air Play.
    Et pareil pour le réveil sur une phase de sommeil léger modulable sur une plage horaire de trente minutes ou moins.
    Également synchronisé sur healthkit comme Aura.
    Une seule application pour le même boulot et plusieurs centaines d’euros d’économie….
    Mais j’adore quand même Withings il font un super boulot.

  3. Je confirme le commentaire de marc, j utilise aussi sleep cycle, et la description est quasi identique a celle du test…

    Et pour ce qui est de l efficacité , je ne pense pas m emballer en disant que ça marche bien

  4. J’ai toujours trouvé ça super comme système, personnellement j’aimerai bien tester sauf que je ne penses pas que ce soit adapté pour un couple par exemple… Ma copine et moi avons des heures de réveil complètement différentes. Qu’est-ce qu’il se passe dans ces cas là ?

    1. Confession intime :
      J’ai également des heures de réveil différentes de ma copine. Et comme pour un réveil normal qui sonne, l’autre est également réveillé par la lumière et le son. Mais si cette personne est en phase de sommeil profond, le réveil est suffisamment doux pour ne pas la réveiller. Il est également possible de mettre un deuxième capteur de sommeil et de programmer un second réveil.

  5. On est bien obligé de se réveiller pour aller bosser non ? Donc autant qu’il soit fait dans les meilleurs conditions.
    On utilise deja simulateurs d’aube en luminotherapie depuis des années ! Pour des personnes souffrant d’insomnie ou pour des enfants ayant de grosses difficultés d’endormissement.

  6. Je ne suis pas sûr que j’en voudrais.
    Aller au lit est un moment d’intimité et de relaxation. De paix. Confier ses moments intimes à la technologie me paraît étrange. L’horloge biologique doit fonctionner sur des choses plus naturelles comme de la lumière tamisée, de la musique douce. Pas des capteurs et des calculateurs…

  7. putain mais vous faites flipper les gars ! moi pour avoir une lumiere douce au reveil je laisse les rideaux ouverts et quand l’aube se leve ca fait pareil que le bidule à 300 balles !
    Et quelle misere de tout vouloir numériser, meme l’aube du jour !!! Vous etes vraiment perdus !!!
    Allez aussi vous assoir sur des chiottes qui vous dirons si ce que vous chiez pesent un poids normal et contient trop de toxines…
    Faut arrêter avec la « connexion constante ».
    Plus vous êtes connectés plus êtes déshumanisés.
    Moi je veux pas devenir un cyborg dans 30 ans.
    je veux encore courir dans l’herbe et pas voler avec un moteur connectés a mon fion.
    je veux manger des légumes et pas des barres de probiotiques
    je veux encore voir la nature et la terre d’où l’on est tiré, et pas ces conneries de googleglass qui vous disent si vous devez parler a cette personne que vous croisez.
    A terme je crois qu’internet, bien qu’ayant des cotes merveilleux est dangereux pour l’homme.
    je sais bien que je men sers comme vous mais cela nous sera nocif.
    il faut arreter internet, les ecrans, la vitesse, la connexion, le manque d’entraide, la dehumanisation….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité