Les explications du scientifique qui a tué la plus grosse araignée au monde

Araignée Goliath

Nous vous parlions il y a quelques jours de la rencontre impressionnante du scientifique Piotr Naskrecki avec un spécimen d'araignée Goliath, la plus grosse répertoriée au monde - la bête peut atteindre quelques 30 cm -. Mais depuis que son histoire a fait le tour du web, le chercheur reçoit des mails menaçants l'accusant d'avoir tué l'animal...

Dans une interview à LiveScience, l’homme avait en effet raconté que cette araignée avait été capturée et placée dans un musée – sous-entendez qu’elle avait donc été tuée -. Mais pour Piotr Naskrecki, la collecte de spécimens faisait partie de sa mission pour le Centre pour l’étude de la diversité biologique à l’Université de Guyane, et l’homme de poursuivre :

J’ai vraiment peur pour la Smithonian Institution, cette collection nationale prééminente dans l’histoire de la nature. Si une seule araignée collectée par un scientifique provoque un tel scandale, alors, les 126 millions de spécimens dans son patrimoine justifieront de la réduire en cendres et de crucifier tous les scientifiques qui y travaillent.

Les collections des nombreux musées répartis sur la planète sont capitales pour les chercheurs et les générations futures et un corps naturalisé représente une source d’informations et de données bien plus importantes que de simples photographies ou échantillons d’ADN.

On trouve difficilement une branche de la biologie qui ne repose pas sur l’examen des corps des organismes […] Les collections de musée […] sont un cas spécial, très important. Par exemple […] la propagation de la chytridiomycose, qui décime les espèces d’amphibiens sur toute la planète, a été comprise en examinant des spécimens qui dataient d’il y a cent ans.

Et cette collecte scientifique ne représente en rien une menace pour l’espèce animale en question. Tuer un spécimen n’a aucun impact sur celle-ci, y compris pour l’araignée Goliath, espèce qui n’est d’ailleurs ni protégée ni en voie de disparition. Et hors de question de voir dans ce geste une quelconque cruauté : « Nous apportons en général les substances prévues pour les euthanasier très en douceur. »

Piotr Naskrecki finit avec une comparaison des plus éloquentes :

C’est très facile de faire une fixation sur le cas individuel d’un organisme délibérément euthanasié. Nous le faisons parce que c’est émotionnellement commode […] mais nous n’aimons pas penser à ces milliards d’animaux et de plantes que nous tuons par le simple fait d’aller chez l’épicier.

Tags :Via :Slate
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Des menaces de mort pour avoir tué une araignée.
    Des menaces de MORT pour avoir tué une ARAIGNEE.
    des M.E.N.A.C.E.S de M.O.R.T pour,
    et puis j’abandonne je comprend plus l’homme.

    1. L’homme, cet éternel être au dessus de toutes autres espèce, pouvant donner mort ou vie comme bon lui semble.
      On est choqué quand un scientifique tue une araignée, je suis d’autant plus choqué quand je lis ce genre de commentaire.
      Loin de moi menacer de mort pour ce genre d’acte, loin de moi accepter ce genre de commentaire.
      Tu es tout autant légitime sur cette Terre que cette araignée, voire moins. Comme nous tous, d’ailleurs.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    2. Et les 3/4 des abrutis qui l’auront menacé vont écraser une araignée le soir dans leur chambre à coucher … ou exterminer des moustiques, ou laisser leurs appareils électriques en veille (ce qui décime les ours du Groëland y parait).
      La stupidité humaine dans toute sa splendeur.

    1. Oui..peut-être.. je sais pas… il m’arrive d’envoyer des menaces de mort aux monstres qui tuent notre environnement. Mais honnêtement, du haut de mon Q5 V10 je peux pas te dire avec certitude qu’il m’arrive jamais d’écraser une araignée..

  2. Ce n’est pas nouveau- C’est une science et cela s’appelle l’entomologie…

    Faire couler de l’encre ce genre de sujet est tout simplement ridicule…

  3. bah, comme d’hab, les humains les plus hypocrites s’offusquent plus de la mort d’un animal que de la lente agonie d’un millier d’enfants en somalie, et vont bruler 2-3 batons d’encens tout les matins pour communier avec bouddha, avant de se taper un steak de soja avec un verre de lait d’amande.

  4. « ces milliards d’animaux et de plantes que nous tuons par le simple fait d’aller chez l’épicier ».

    Sans oublier ces millions de victimes du capitalisme, toutes espèces (l’espèce humaine comprise) confondues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité