93% des failles de sécurité seraient liées à Java

cisco security report

Près de 20 ans après sa création en 1995 par des employés de Sun Microsystems (depuis racheté par Oracle), le langage Java semble faire le bonheur… des pirates.

Selon les constatations des experts d’ESET, un éditeur slovaque de logiciels de sécurité, reprenant une récente étude de Cisco, près de 93% des infections seraient en effet liées aux failles de sécurité Java, très loin devant celles d’Adobe Reader ou Microsoft Excel (environ 3%).

« Ces méthodes de compromission mettent en avant un fonctionnement anormal de tout ou partie du logiciel. Sous la forme d’une vulnérabilité ou d’un bug, ces failles sont exploitées pour pénétrer ou prendre le contrôle d’une machine.  » explique Benoit Grunemwald, Directeur Commercial d’ESET France, dont les logiciels ESET Smart Security et ESET NOD32 Antivirus viennent d’être mis à jour pour mieux prendre en compte ces menaces.

Grâce à un pare-feu intégré,  ESET Smart Security est également en mesure de protéger contre les attaques de Botnet en détectant les irrégularités au niveau du réseau de communications.  Selon le récent rapport Verizon « Data breach investigation » 2014 ,  les Botnet sont les principaux outils (86%) utilisés par les attaquants pour prendre le contrôle à distance des ordinateurs. Au printemps dernier, ESET avait par exemple détecté plus de 25 000 serveur web infectés par des Botnet et diffusant près de 35 millions de malware… par jour.

La société invite évidemment les internautes à s’équiper de logiciels de sécurité  sur leurs ordinateurs, mais également désormais sur leur smartphone, pour éviter de contribuer au développement de ces réseaux d’ordinateurs zombie.

Découvrez une sélection de logiciels de sécurité sur la logithèque ITespresso.fr

 

Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mais … C’est 93% ou 91% ??? Le texte dit rouge et l’image dit bleu …

    P.S. : il n’y a qu’à moi que ça fait bizarre de voir Gizmodo écrire des articles sponsorisés très explicitement par des entreprises proposant des logiciels payants ? Niveau journalisme indépendant, on repassera :)

    1. Ben entre les articles où les commentaires sont bloqués et qui sont clairement de la publicité sous couvert d’un pseudo article de vulgarisation scientifique, et les trucs de La Redoute, de eBay, de Darty et tout le reste … je ne m’étonne plus de rien.

      On est quand même sur un site qui pendant les 4 semaines qui suivent la sortie d’un produit Apple se retrouve avec en moyenne 5 ou 6 articles sur Apple en permanence sur sa page principale (et souvent des articles bien similaires).
      Quand Samsung ou Microsoft sortent leurs produit, ça dure 3 jours et on passe à autre chose.

      Et à ce propos, quand on annonce les tarifs dans un article, il faut IMPÉRATIVEMENT donner un prix approximatif (même si c’est à l’euro près) sinon c’est considéré comme de la publicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité