Et voici le Microsoft Band, premier bracelet connecté de la firme de Redmond

Microsoft Band

Sur le marché déjà très fourni des bracelets connectés, il manque encore certains grands noms de l'électronique. Depuis quelques jours, les fuites concernant un bracelet conçu par Microsoft s'étaient multipliées. C'est aujourd'hui officiel, voici le Microsoft Band, un bracelet conçu pour "laisser votre smartphone dans votre poche et ne rien rater".

Et pour se lancer dans le bain, Microsoft propose un bracelet et non pas une smartwatch – il n’a d’ailleurs clairement pas cette prétention -. Bluetooth, capteur cardiaque, accéléromètre 3 axes, gyroscope, GPS, capteur de température – et même un dispositif pour mesurer votre transpiration -, capteur de lumières ambiante et UV. Le Microsoft Band embarque même un microphone pour pouvoir être utilisé avec Cortana sur Windows Phone. Le tout pour « seulement » 199$ (160€).

Avec son écran de 1,4 pouce et sa définition de 320×106 pixels, il affiche aussi vos notifications – un mode vibreur est aussi de la partie – et ses deux batteries jumelles de 100 mAh confèrent 48 heures d’autonomie à l’appareil en « utilisation normale ». Il faut compter une heure et demie pour recharger ce Microsoft Band, via le chargeur USB magnétique. Plutôt pratique, il est disponible en trois tailles différentes, de quoi s’adapter à tous les poignets.

Et parce que l’on devrait toujours avoir le choix, le Microsoft Band est compatible avec n’importe quel appareil offrant du Bluetooth LE sous Windows Phone 8.1, iOS 7.1 (à partir de l’iPhone 4s) ou Android 4.3.

Le Microsoft Band serait plutôt limité s’il était dans l’incapacité d’accueillir des applications tierces. Fort heureusement, Microsoft a déjà noué des partenariats avec certains éditeurs. Il est ainsi possible par exemple d’enregistrer sa carte Starbucks dans le bracelet et, dans le magasin, le bracelet affichera le code-barre de la carte à présenter au vendeur.

Microsoft Band

Pour accompagner ce Microsoft Band, il fallait une plateforme dédiée. Microsoft Health se compose d’une série d’applications (iOS, Android, Windows Phone) et d’un service cloud. Au menu, suivi de votre activité, évidemment, mais aussi conseils pour « vivre mieux ». À noter, les utilisateurs de Jawbone UP, RunKeeper ou MapMyFitness pourront partager leurs données avec Microsoft Health.

Et la firme entend bien élargir au maximum le champ des possibles en offrant sous licence son module de 10 capteurs aux constructeurs tiers pour concevoir d’autres appareils pour collecter les données.

Plutôt sympathique, non ? Malheureusement, le Microsoft Band n’est disponible qu’aux États-Unis. Espérons qu’il débarque rapidement sur le marché européen.

Tags :Via :Ars Technica
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Très fair-play de la part de crosoft de le rendre compatible avec iOS et Android !
    Dommage qu’on ne puisse pas développer des applications dessus… N’est pas Apple / Google qui veut !

      1. Mais c’est pareil ! Bracelet, montre…
        C’est un truc avec un écran, à ton poignet.
        T’as qu’à regarder la PULS de Will.I.Am… C’est à mi-chemin entre les deux.

    1. Au vu des parts de marché de WP (même si elles sont en augmentation), je pense que ça aurait été un mauvais choix de rendre ce bracelet exclusivement compatible avec des Windows phone.
      L’achat du bracelet ne justifierait à mon avis pas d’acheter un terminal WP, chez des consommateurs qui sont habitués à leurs terminaux IOS et Android…
      Apple et Google peuvent se permettre de faire dans l’exclusif, étant donné que c’est eux qui contrôlent le marché.
      Personnellement, ça me tente bien, ça irait très bien avec mon 920 :), reste à en connaître le prix s’il débarque en Europe.

  2. je ne comprendrai jamais pourquoi ils continuent de faire des écrans rectangulaires fin, le texte ne peux s’afficher qu’en long et cela rend la lecture super désagréable, non? tu dois tordre ton bras pour lire ce qui apparait à l’écran

    1. @lolilol : L’écran se siture pas « en haut » du poigné comme pour une montre mais en dessous et là, c’est mieux mais serai-ce plus pratique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité