Ce drone-ambulancier pourrait sauver énormément de vies !

Drone ambulancier

Si les drones suscitent aujourd'hui davantage de problèmes qu'ils ne nous facilitent la vie quotidienne, il y a un domaine où l'on ne pourrait qu'être d'accord sur leur nécessité, les secours à la personne. Un étudiant a mis au point un prototype de drone ambulancier venant en aide aux victimes d'accidents cardiaques.

Alec Momont est étudiant en école d’ingénieurs, c’est à lui que l’on doit l’idée de ce drone-ambulance. Sa mission ? Apporter le plus rapidement possible un défibrillateur à toute personne en train de faire un accident cardiaque.

« Environ 800 000 personnes souffrent d’arrêt cardiaque dans l’Union Européenne chaque année et seuls 8% survivent. La principale raison à cela est la durée plutôt longue de l’arrivée des services de secours, environ 10 minutes, alors que l’état de mort cérébrale et autres accidents graves arrivent en seulement 4 à 6 minutes. »

Avec ce drone-ambulance, un défibrillateur serait livré à la victime en une minute seulement s’il se trouve dans les 12 km2 grâce à sa vitesse de croisière de 100 km/h.

Peint aux couleurs des services de secours, ce petit drone est aussi capable de transporter jusqu’à 4 kg d’équipements, il permettrait ainsi de faire passer les chances de survie de 8 à 80%… Impressionnant ! À quand dans nos grandes villes ?

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ok et comment il connaît la position exacte de la victime ? et la précision de la localisation ? etc… ca manque souvent d’informations les articles Gizmodo

  2. Belle idee! Encore faut il savoir se servir d un defribrillateur… Mal utiliser ca ne ferait qu empirer l’etat du « patient ». Mais on ne peut que saluer ce type d’initiative

    1. Bonsoir jingle, juste pour te dire qu’en aucun cas un Défibrillateur ne pourra empirer l’état de la victime, car si il ne reconnais pas les signe d’un malaise cardiaque ( particulier qui plus est) il ne pourra en aucun cas délivrer de choc. Donc il ne peut qu’être bénéfique a la victime…Les DAE sauve des vie tous les jours et leurs utilisation est à la portée de n’importe qui même sans formation, car c’est comme le porc-salue, tous est marqué dessus ;-)….

  3. M. Gizmodo, toi l’être élu, affiche autant de pub que tu veux sur ton application iOS, mais s’il te plait, ne met pas la redirection sur l’app store, c’est horrible, oui je t’assure, c’est horrible.

  4. Encore un article fait à la va vite.

    1 . Le titre accrocheur : Ce drone-ambulancier. Un ambulancier est un professionnel de santé. rien à voir avec un drone.

    2 . La photo ou l’on vois les électrodes du défibrillateur. Ne les posez jamais comme ça ! A ma connaissance il n’y a que 2 façons de les poser:
    – Pour des adultes, l’une juste au-dessous de la clavicule droite, contre le bord droit du sternum.
    L’autre sur le côté gauche du thorax, 5 à 10 cm au-dessous de l’aisselle gauche
    ou
    – Pour des enfants âgés de moins de 8 ans ou dont le poids est inférieur à 25kg mais comme la plupart des défibrillateurs ne sont pas équipé d’électrodes enfant je préfère m’abstenir

    3 . Avant la mise en place des électrodes il faut raser la victime (si elle à des poils ) sinon ça ne colle pas et c’est totalement inefficace.

    J’ajouterai qu’un défibrillateur (DAE) sans réanimation cardio-pulmonaire (massage cardiaque) a quand même peu de chance de « choquer » la victime

  5. Une etudes a ete faite comparant une livraison de pizza a une ambulance et il en est ressorti que la pizza arrivait plus vite, un peu a cause de la circulation aussi je pense.

    Personnellement je comprends pas pourquoi on a pas encore creer des unites en scooter ou moto d’intervention rapide ?

    Cela pourrait sauver tellement de vie d’avoir des VRAI premier secours en attendant que l’ambulance ou les pompier arriver.

    Dans ce cas ci, autant mettre des defibrillateur dans les rue, ce sera plus simple et plus rapide. De nos jours on veut utiliser le drone pour tout et n’importe quoi..

    1. @SuperNarco
      Peut tu donner tes sources parce-que ça me surprend un peu.
      Après une recherche rapide sur la toile j’ai trouvé un document de 2012 qui dit ceci:
      « 12 min 32 s s’écoulent en moyenne entre l’appel et l’arrivée des
      secours :
      1 min 56 s pour le traitement de l’alerte
      (décroché + écoute / analyse + décision / ordre)
      10 min 36 s de délai de route (de la diffusion de l’alerte à l’arrivée du 1er véhicule)
      66 % du temps d’intervention est réalisé par les sapeurs-pompiers volontaires »
      Personnellement je n’ai jamais été livré de pizza aussi rapidement.
      Peut être qu’il s’agissait d’ambulances privées qui souvent servent +/- de taxi ?

      sources: http://www.interieur.gouv.fr/content/download/33405/249575/file/stats_sdis_2012_integral.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité