Parrot va vous transformer en Iron Man avec le Bebop Drone !

Parrot Bebop Drone

Qui mieux que Parrot est capable de faire des drones ? La firme française le prouve encore aujourd’hui avec ce qui deviendra l'un des "must have" de Noël. Le Bebop Drone a l’ambition de révolutionner les AR Drone, et après notre prise en main, nous pouvons le confirmer, c’est un véritable petit bijou.

« Le Bebop Drone relève plusieurs défis : bien se comporter en vol, filmer en 1080p de manière stabilisée, le tout dans un format 25% plus réduit que l’AR.Drone » déclare Henri Seydoux, PDG de Parrot. « Pour atteindre ce résultat, nos ingénieurs travaillent depuis plus de 3 ans. Le Bebop Drone embarque un processeur et un co-processeur graphique performants et des systèmes de traitement d’images dignes des caméras professionnelles. Et avec le Skycontroller, nous entrons dans une nouvelle dimension, celle du
pilotage immersif et de haute précision ».

Un nouveau drone…

Voici donc le quadricoptère de loisirs de quatrième génération de Parrot (soumis à une réglementation plus douce). Le Bebop Drone qui a été présenté par Henri Seydoux en personne. Les français ont compris que les drones étaient plébiscités pour leur maniabilité et leur faculté à tourner de formidables vidéos immersives. Aussi, cette version est dotée d’une caméra Full HD de 14 mégapixels capable de filmer à 180°, sans heurt grâce à ses 3 axes de stabilisation.

Parrot Bebop Drone video

Le joujou est toujours pilotable grâce à une tablette ou un smartphone et en ce sens, l’application Free Flight s’offre une mouture 3.0, particulièrement facile d’accès. Nul drone n’offre une prise en main aussi rapide, facile et qualitative que les AR Drone et celui-ci ne déroge pas à la règle. Une pressions sur le bouton « Take off », et le Parrot Bebop Drone lance ses moteurs, décolle, se stabilise tout seul. Il peut aller à une distance de 2 kilomètres (avec le Skycontroller, nous y reviendrons), et heureusement, revenir tout seul pendant que vous profitez de la vue sur tablette. Pour les fous du volant, il peut aussi se poser tout seul, afin d’éviter la casse.

Parrot Bebop Drone (10)

Surpuissant

La liste des technologies embarquées par ce drone (de loisir !) est impressionnante ! Pesant seulement 390 grammes, il s’équipe d’une carte mère, d’un accéléromètre, d’un gyroscope, d’un magnétomètre, d’un capteur à ultrason et d’un capteur de pression. Si cela ne suffisait pas, sa puce GNSS permet une géolocalisation et il embarque également 2 antennes WiFi Bibandes. Tout ceci est contenu dans un form factor très compact, designé autour de 4 hélices trypales et 4 moteurs brusless outrunner.

Parrot Bebop Drone (12)

Une technologie de captation de haut vol

Le Parrot Bebop Drone embarque une caméra frontale de 14 mégapixels à objectif fisheye et enregistre la vidéo en Full HD (1 920 x 1 080 pixels), capable de retransmettre en streaming une vue immersive du vol sur l’écran du smartphone.

De plus, la faute aux turbulences, Parrot a maximisé la qualité de l’image grâce à 4 amortisseurs qui absorbent les vibrations des moteurs et à 3 axes de stabilisation. Pour parfaire le tout, les images sont traitées numériquement grâce au GPU du processeur dual-core Parrot P7. Ce qui permet de profiter de réglages personnalisables allant de la balance des blancs à la saturation, en passant par la modification du format de l’image. Elles sont par la suite simplement stockées dans les 8 Go de mémoire interne dont dispose le Bebop.

Parrot Bebop Drone (7)

Une compatibilité étendue (spoiler : Oculus Rift !)

Outre sa compatibilité avec son application dédiée, Parrot ajoute un accessoire digne des pilotes les plus émérites, le Skycontroller. Il rend la liaison WiFi plus puissante, amplifiée. Aussi sa portée peut aller jusqu’à deux kilomètres (attention à la réglementation cependant !). On sent que Parrot veut séduire les férus de modélisme.

Outre sa modernité évidente, il s’accoquine avec les technologies modernes et les casques VR ! Ce qui rendra l’expérience réellement immersive, puisque l’angle de vue de la caméra va suivre les mouvements de la tête ! Le pilote continue de contrôler le Bebop grâce aux deux joysticks. Les données à l’écran s’affichent, comme un horizon artificiel, niveaux de batterie, vitesse, altimètre, distance par rapport au pilote. Ce truc vous transforme en Iron Man aidé de son fidèle Jarvis.

Parrot Bebop Drone (20)

Il vous coûtera un bras !

Hélas, autant de technologies se paye au prix fort : il sera disponible le 18 novembre en bleu, rouge et jaune (avec deux batteries incluses, heureusement, son autonomie n’est que de 11 minutes…) à 499 euros. La version couplée du Skycontroller s’envole à 899 euros. Vraiment, tout le monde ne pourra pas jouer avec ce drone, pourtant destiné au grand public. A moins que le père Noel ne soit, très, TRES généreux.

Invalid Displayed Gallery

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Peut le piloter ou l’on veut ou doit on avoir une autorisation préfectoral ? Car il me semble que la loi française au sujet des drones est assez sévère.

  2. l’autonomie du Drone ou de l’antenne Wifi..? parce qu’avec une porté de 2 bornes, elle doit quand même avoir besoin d’une certaine puissance..!

  3. Il suffit de monter un FPV250 de chez HK avec les accessoires pour le faire voler = 180€
    Ainsi qu’un kit fpv 200mw (env 2km) + écran = 100€

    280€ un bon quad prêt à voler pour du FPV. leur BEBOP à 900€ est extrêmement chère !

    Pour info, 11 minutes sur la batterie, c’est standard, donc très correct.

    1. Pratiquant le modélisme et l’aéro-modélisme, je ne vois pas comment vous pouvez imaginer une seule seconde avoir autonomie de 30min avec un appareil de seulement « 390g » avec toute cette technologie embarquée lol
      Vue les caractéristiques du bouzin, 11min de vol c’est clairement « bon » ! . Plus d’autonomie avec toute cette techno implique des batteries beaucoup plus grosses, donc un drone plus lourd et plus gros…

    2. « abuser » ne s’écrit pas à l’infinitif, c’est un participe passé, donc « abusé ».
      Merci de revoir les bases de primaire.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  4. Avec toute ses mise a jours, esqu’il arriveras a niveaux du phantom de djii???
    Parce que celui-ci le fait de l’oeil, mais reste tres chere.

  5. et sinon ca ne leur dit pas de rajouter des composants pour augmenter l’autonomie ? (panneau solaire sur les ailes ou la partie centrale, mini(ou micro) dynamo, éléments basse tension, ou tout simplement mettre des batteries performante (oui, oui ca existe les batteries puissantes et légère, pour quelques dizaines d’euros en plus!).
    Sérieusement, autant les drones me fascines autant quand je sais qu’il ne pourra voler que 10 mn je n’ais plus du tout envie de mettre 800€ dedans…

    Et a quoi bon avoir une porté de 2km ? Le drone n’aura pas assez d’autonomie pour les faire (je précise qu’il faut faire 2km aller + 2km retour…) ou ce sera vraiment juste.

    bref, l’humanité quoi…

  6. J’ai acheté (500€), vaguement essayé, la « super caméra volante » très déçu par la qualité médiocre de l’image enregistrée en intérieur, non seulement elle manque de sensibilité (bruit de fond important et flou artistique) mais en plus le capteur avait un défaut: deux taches blanches qui du fait de la stabilisation de l’image se baladaient sur la vidéo; très désagréable! Retour au vendeur et remboursement. N’a meme pas la qualité d’image d’une camera wifi DJI à 60 €! en 720p sous la meme luminosité. A fuir pour le client, à perfectionner pour Parrot, le concept est intéressant mais la qualité d’image désastreuse pour un vidéastre: en intérieur. Je ne l’ai meme pas essayée en extérieur. A ce prix là ça tient du foutage de gueule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité