Il est temps de tuer l’appel téléphonique

Appel téléphonique

Nous parlons bel et bien d’un phonicide volontaire, l’appel téléphonique a fait son temps et pour avancer et évoluer, nous devons lui donner le coup de grâce. Nous ne fustigeons pas le fait de parler de vive voix, nous nous en prenons (gentiment) au bouton "appeler" de votre téléphone.

L’appel est le dernier recours

Actuellement, les smartphones servent encore à composer des numéros, seulement, l’appel tel que nous le connaissons est à l’agonie. S’il vous reste une once de décence, le temps est venu d’aider ce vieil ami à passer de vie à trépas.

Il fût un temps où les appels téléphoniques régnaient sur ce monde et pour cause, ils nous fournissaient l’instantanéité dont nous avions besoin pour communiquer. Si l’on a gagné en technique, vitesse et qualité, on ne peut pas dire que le double appel ait révolutionné le genre. Aujourd’hui, cela fait près de deux siècles que les appels téléphoniques sont restés largement inchangés, sans beaucoup plus de fonctionnalités.

Premier responsable du déclin de l’appel, les smartphones. S’il est effectivement possible de passer des appels en cas d’urgence, les SMS, emails et applications de messagerie instantanée sont devenus omniprésents. Au point même de nous rendre phobiques d’un inoffensif appel téléphonique.

Envoyer un texto est plus efficace, simple et décontracté. Cela ne nécessite pas de s’engager dans de longues et ennuyeuses conversations et de réagir au quart de tour. Tout cela a fini par nous refiler une angoisse des coups de fil, à l’heure actuelle, nous planifions carrément nos appels, nous sommes loin de la précédente communication instantanée. Pour enfoncer le clou, un appel est plus souvent synonyme de problème que de bonne nouvelle (Un coup de téléphone, je ne m’y attendais pas ? Mince, qui est mort ?). Concrètement à moins de n’avoir à relayer un décès ou l’apocalypse, il y a toujours une alternative plus emballante qu’un appel.

Glaciale interface

Avec Texting, email, Twitter, Facebook, Skype, Yo!… Il n’a jamais été aussi simple d’entrer en contact avec un être humain. Les appels sont froids et impersonnels, d’ailleurs, on ne sait jamais si l’on va déranger ou non son correspondant. Bizarrement nous tombons très souvent sur les répondeurs que ce soit avec des amis, famille ou contacts pros.

A cela s’ajoute qu’en décrochant le téléphone, la conversation est soudainement dépouillée de toute humanité, de toutes ces merveilleuses nuances sociales que sont les sourires, clins d’œil… C’est long, ça traîne, silences gênants… En somme, nous retrouvons tous les inconvénients à parler, sans les avantages.

Ce sont désormais des dizaines d’autres moyens de communication qui sont mis à notre disposition, bien plus efficaces dans la majorité des cas. Les claviers modernes et la saisie prédictive nous mâchent même le boulot, sans parler du fait que la présence immédiate de la personne n’est plus requise et qu’il est possible d’ajouter des images ou émoticônes aux conversations.

Lorsque vous souhaitez discuter en privé avec vos proches, probablement dans un lieu intime, quoi de plus simple qu’un chat vidéo. Idem, si vous tombez sur une image amusante, il vous suffit de prendre une photo et l’envoyer à votre ami sans jamais dire un mot.

Tous les appels téléphoniques font une victime, à savoir la personne qui le reçoit. Nous sommes toujours en train de faire autre chose et ces interruptions sont pesantes. Le simple fait d’entendre un téléphone sonner agace… La sonnerie d’un SMS vous fait plaisir, celle d’un appel angoisse. La conclusion s’impose d’elle-même.

Raccrocher définitivement le combiné

Les appels téléphoniques ont atteint leur apogée en 2007 et depuis, c’est le déclin. L’appel réussit pour le moment à survivre, mais ce sont les derniers soubresauts de la mort. Montrez donc un peu d’humanité, aidez-le et arrêtez de répondre. L’idée n’est pas de supprimer les appels ou conversations, mais de les remplacer par les dernières technologies de communication, dotées de multiples fonctionnalités.

Nous continuerons toujours à communiquer, nous en avons besoin, ne serait-ce que si une meute de clowns enragés vous poursuit. De fil en aiguille, seules les pires nouvelles feront sonner votre appareils (Belle-Maman, le FISC, des sondages téléphoniques, votre patron…). Pour éviter de stresser vos correspondants et de provoquer des crises cardiaques, rien ne vaut un bon texto. Nous ne nous séparons pas de nos appareils, votre correspondant le recevra, il n’aura simplement pas eu envie de répondre de suite (Vous le savez, vous faites pareil !).

Si Alexander Graham Bell voyait son chef-d’œuvre aujourd’hui, il préférerait sans doute qu’il repose en paix. Si nous changeons dès maintenant notre fusil d’épaule, les évolutions pour ces autres formes de communication seront d’autant plus rapides ! Vous savez ce qu’il vous reste à faire, prenez vos responsabilités, cela vous évitera de devoir encore donner une excuse bidon pour ne pas avoir décroché…

Maintenant, sans être aussi catégorique, quel est votre avis ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. En effet, la question de l’intimité est clairement posée dans un lieu public de ce qui est la voix. Mais de là à supprimer cette fonction sur un mobile ne reviendrai t-il pas à se couper la langue ? Pour passer au langage des signes. Cela sans aucune connotation péjorative vis à vis des personnes presentant des difficultés d’ordre vocales. Et si nous parlions de ces derniers, qui pour certains utilisent le son plutôt que la vue pour communiquer, certes pas systematiquement en public, mais juste pour communiquer. Moi j’aime bien entendre la voix à l’autre bout, ne serait ce que m’assurer, au moins, que mon contact est bien celui qui tient ou pas le téléphone…

  1. « A cela s’ajoute qu’en décrochant le téléphone, la conversation est soudainement dépouillée de toute humanité, de toutes ces merveilleuses nuances sociales que sont les sourires, clins d’œil…  »

    Si tu n’es pas capable de mettre de l’intonation dans ta voix ou de comprendre celles qu’il y a dans la voix de l’autre, j’aurais tendance à dire qu’il y a un problème. La voix, l’intonation, les soupirs, les silences même en disent beaucoup. Qu’un silence au téléphone peut être agréable parfois… Tu ne t’es jamais endormie au téléphone en parlant avec la personne que tu aimes ? Ça, jamais aucun texto, mail, messagerie instantanée ne sera le reproduire. Se réveiller, deux heures plus tard, et entendre que l’autre est aussi endormie…

    Mais c’est vrai que dans les textos, il y a les smileys. Smileys qui sont tellement plus humains qu’un rire !

    1. plus d’appel téléphonique, c’est vrai que c’est pratique pour les aveugles ou pour avoir une réponse immédiate quoi de mieux qu’un sms au moins on ne dérange pas on n’a pas forcément de réponse mais a quoi bon. Franchement sous prétexte de faire le buzz qu’est-ce qu’on ne ferait pas. J’ai une meilleure idée débarrassons nous des idiots

  2. Mail, SMS, twitter… ok ça peut dépanner mais parfois rien n’est plus efficace qu’un appel vocal pour exprimer des problématiques complexes qui nécessitent des échanges !
    Ca se voit au boulot… quelque chose qui serait laborieusement évoqué en 15 minutes de Lync peut être expédié en une minute d’appel vocal :)

  3. C’est cool de faire des articles autour de question de fond, ça ferait surement beaucoup de bien à gizmodo, c’est chouette d’engager ce genre d’initiative, mais là, l’article ne tiens pas debout une seconde.

    C’est couillon parce que effectivement, la mort de l’appel téléphonique c’est surement défendable sur plein de points. Mais vraiment, des arguments hyper subjectifs du genre « Les appels ne servent qu’à annoncer des mauvaises nouvelles » (chose qui doit être répété trois ou quatre fois dans l’article, faut croire que c’est l’argument principal de la réflexion) ou « La sonnerie d’un appel c’est moins irritant que celle d’un sms », c’est limite limite. Ça semble manquer cruellement de fond et donc de recherches sur le sujet.

    Puis bon, on ne peut pas balancer des choses comme « un appel déshumanise bien plus les relations humaines qu’un sms/mail/chat vidéo, et on y retrouve tous les inconvénient de la conversation sans les avantages », c’est faux, pas nuancé et pas objectif vis à vis des autres systèmes de communications.

  4. Moi je suis bien d’accord… A part quelques cas (effectivement, pour le boulot, et encore…) le téléphone c’est dispensable, pour moi c’est même une vraie plaie. Mais ma phobie date de bien avant les smartphones…

  5. Au début je pensais que c’était de la provocation gratuite et sans réel fondement, mais quand j’ai vu l’auteur de l’article, j’ai compris que c’était vraiment son ressentis. Mais…

    1 – En comparaison, dans quelle situation te reconnais-tu le plus?
    Avoir ris au téléphone avec un sympathique interlocuteur qui, par ton rire ouvertement exprimé, savait où te mener pour intensifier l’instant.
    Face à un message écris à un temps autre que le moment où tu te décide à le lire, au quel tu auras répondu « lol » pour exprimé ta joie intense face à une telle lettrée.

    2 – trouve-tu plus humain un smiley ou un rire franc?

    3- quand un homme te fais la cour, préfère-tu entendre sa douce voix chaleureuse te charmer ou l’intensité de sa police « time new roman » agrémentée de « lol », exprimant, au choix: « tu me fais rire », « ne te vexe pas c pour rire », « je c pas quoi dire », « t histoires m’ennuies mais je n’ose pas te le dire »…

    4-les mauvaises interprétations de ce qui est dit, qui tourne la conversation a la dispute est-elle plus fréquente au téléphone ou par message?

    Bref, pour moi penser ainsi c’est le summum de la paresse. Quand on ne prend pas le temps d’appeler les gens, ou quand on se sent dérangé par un appel c’est qu’on a pas d’amis et qu’on est bien seul. Moi des textos j’en reçoit 150, mais des appels pas beaucoup. Bizarrement les seuls qui m’appellent sont les gens qui tiennent à moi.

  6. Moi, j’adore recevoir des appels sur mon nouvel Iphone 6 plus. Tout est plus fluide. J’ai même l’impression que mon interlocuteur est juste à côté de moi. J’adore.

  7. Pour donner mon avis, puisque l’article pose la question, on voit que l’auteur se cantonne à sa stricte utilisation personnelle du téléphone. Étant indépendant, je peux vous dire que je suis pas prêt de le raccrocher ! J’y passe en moyenne 4h par semaine, entre le réseau pro, les devis, les commandes en cours et j’en passe. Et je ne parle pas de Skype et Hangout, qui avoisinent les 3h par semaine à côté.
    Par ailleurs, si les nouveaux canaux de communication sont importants, énormément de gens ne s’y sont pas fait. Pire encore, parmi ceux-là, certains sont totalement hermétiques aux nouvelles techno et s’en passent très bien ! Ils ne sont pas à blâmer : c’est générationnel. Et nous serons sans doute pareil quand nous approcherons de l’âge de la retraite avec des techno encore inconnues (ou peu développées) à ce jour.

    C’est bien, y’a un effort et une volonté de tenter l’article de fond. Maintenant, faut aller au bout des choses et tenter de prendre du recul sur sa propre position pour aborder un sujet dans sa globalité 😉

  8. C’est à se demander si l’auteur est au courant que plein de gens n’ont pas internet sur leurs téléphones, donc pas de messageries instantanés ni de mails.
    Abandonner la fonction appel parce qu’elle n’a pas évoluer énormément depuis des décennies me semble aussi stupide que d’arrêter de faire du feu juste parce que on utilise globalement la même méthode depuis des milliers d’années.

  9. Je deteste le telephone pour ma part et ce depuis toujours, tu restes trois plombes pour rien dire, tu ne peux rien faire pendant que tu telephone (du moins pas vraiment te concentrer sans perdre le fil de la conversation), quand tu veux raccrocher alors que l autre continue de parler dur de ne pas lui faire de peine, et j en passe… Bref j aime pas le telephone!
    Par contre on va boire une bonne biere et on refera la monde toute la soiree :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité