C’est votre patron incompétent qui vous rend malheureux

Patron

Une nouvelle étude tend à prouver ce que nous avions toujours soupçonné, les compétences techniques de votre patron sont l' indicateur ultime du bien-être des travailleurs. Que pouvons-nous en conclure ? Apparemment, si vous êtes malheureux au travail, c'est certainement car votre boss est un boulet.

Les économistes ont étudié la question, à savoir comment les compétences d’un patron peuvent influencer le bien-être des employés, et sur une liste de plusieurs critères, c’est de celui-ci dont dépend votre épanouissement dans le travail, secteur public et privé confondu. Parmi ceux cités dans la liste, certains revêtent pourtant d’une importance capitale, citons l’éducation, les revenus, l’ancienneté ou encore les relations avec vos collègues.

En somme, vous aurez beau passer de bons moments à la machine à café avec XXX (Choisissez le nom du collègue qui vous arrange), rire à gorge déployée avec XXX (Même punition) et réussir à séduire XXX, si votre patron est infichu de faire quoi que ce soit de ses dix doigts, vous ferez tout de même grise mine en vous rendant au bureau !

Autre solution, c’est parce que vous êtes chafouin que votre supérieur perd ses moyens et devient négligeant… Mais tant qu’à se déresponsabiliser, autant le faire pour de bon et continuer à blâmer son patron. Cet incapable !

NB : Ceci étant, et pour des raisons de sécurité (les temps sont durs), je vais poser ça là…

I love my boss

Tags :Sources :andrewoswaldVia :slashdot
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En même temps le salarié qui n’est pas content de son patron peut toujours démissionner pour se mettre à son compte et devenir à son tour patron. Mais pour ca encore faudrait il que le salarié mécontent ait un minimum de courage, ce qui est loin d’être une évidence. Les salariés sont d’avantage spécialisés par la critique, les visites à l’inspection du travail, aux prudhommes et aux adhésions syndicales, ainsi qu’aux arrêts de maladie à répétition quand le pauvre salarié est surmené, c’est qu’il ne faut pas leur en demander de trop, les pauvres.
    Les patrons sont tous des cons et des salauds mais c’est quand même eux qui payent les gentils salariés.
    Je ne suis pas patron mais salarié, seulement moi je respecte mon patron et mon travail, le jour ou j’en aurai marre de ma boite je la quitterai comme j’ai quitté la précédente sans faire mon maximum pour me faire licencier comme un lâche et ensuite attaquer mon patron aux prudhommes pour licenciement abusif.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Tu exagère sans doute un peu, mais il y a aussi du vrai dans ce que tu dis, personnellement je n’ai pas à me plaindre de mon patron, aimable, sympa la boite tourne bien… en contrepartie je fais aussi mon possible pour que ça ce passe bien (c’est aussi le rôle des salariés).

      Bref il y a de mauvais patrons oui, mais c’est un peu facile de balancer sur ceux-ci, souvent c’est le salarier qu’il faut blâmer.

    2. Un manager se doit, car c’est son job, de bien gérer ses équipes. Le problème est qu’il y a trop souvent une incompréhension entre manager et collaborateurs. Cette incompréhension est due à un manque de communication. De nos jours, les managers (pas tous heureusement) pensent plus à leur carrière qu’au bien de l’entreprise. C’est malheureusement notre société qui est devenue individualiste. Voilà le vrai problème.

  2. Des nazes et des incompétents il y en a dans les deux camps ! Les généralités c’est pour les naïfs, mais celui qui prétend comme je le lis au dessus, que tous les salariés peuvent quitter leur job du jour au lendemain et retrouver du travail en claquant des doigts est, lui, le plus naïfs de tous ! Ou alors le taux de chomage actuel dans le monde entier ne serait qu’un vaste complot ……………. ? Sans déconner, si complot il y a les seuls qui auraient les moyens de le monter, sont ………………………………… les patrons, ou plus exactement, les financiers ! Donc bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité