Test : Samsung Galaxy Note 4, le meilleur chez les grands

Alors qu'Apple vient seulement de sortir son premier gros téléphone, le gigantesque Galaxy Note de Samsung en est déjà à sa quatrième itération. De bien des manières, c'est ce téléphone qui a lancé la course à la taille d'écran. Mais même s'il doit faire face à une armée grandissante de concurrents, le Note 4 reste le seul smartphone géant à faire les choses bien.

Qu’est-ce que c’est ?

Un smartphone Android de 5,7 pouces avec un écran Super AMOLED QHD éblouissant (518 ppi). La phablette au stylet haut de gamme qui a lancé véritablement la mode des smartphones géants. Le meilleur smartphone de Samsung à l’heure actuelle.

Pourquoi est-ce important ?

Le Galaxy Note a toujours été à la pointe parmi les smartphones vraiment grands, pour ne pas dire géants même, même aujourd’hui, le reste du monde revient en force. Apple a son compétiteur, Nokia aussi. Celui de LG n’est pas mal non plus et HTC et Motorola reviennent progressivement dans la course. Mais le Note 4 est le seul grand téléphone qui tire vraiment parti de sa taille hors-norme. Il a un stylet ! Et un multitâche multi-fenêtres ! Avec des fenêtres qui plus est !

Mais ce n’est pas qu’une question de taille. Le Note 4 a un écran fantastique. Le meilleur, toutes catégories confondues, selon les experts. Rajoutez-y l’autonomie souvent acclamée de la gamme Note et sa capacité unique à servir de casque de réalité virtuelle – approuvé par Oculus -, et vous vous retrouvez avec un Note 4 capable de faire bien des choses. Toutes nos excuses au Galaxy S5 mais le Note se positionne bien mieux comme le véritable fer de lance de Samsung.

Design

Pratiquement inchangé par rapport au Galaxy Note 3, excepté quelques modifications mineures qui le rendent pourtant bien meilleur. Tout d’abord, l’appareil est suave. Fini les bords en plastique brillants aux couleurs de métal, voici de vrais chanfreins en métal. Et même si le Note 4 garde le désormais caractéristique dos en cuir de Samsung, au moins cette fois, ce n’est pas une fausse surpiqûre. Le Note 3 nous a toujours donné l’impression de paraître premium sans l’être vraiment. Le Note 4 est clairement premium. C’est le premier téléphone Samsung qui n’ait pas à rougir face à un iPhone ou à un HTC One. C’est un téléphone fort bien habillé, et très soigné.

Samsung Galaxy Note 4

Et ces bords chanfreinés ne sont pas une simple décoration. Ils rendent le tout plus facile à tenir. Les angles offrent une prise en main solide, comme si l’on tenait un iPhone 5s géant. C’est parfait. Il offre un sentiment de sécurité que l’on ne retrouve sur aucun téléphone avec des bords arrondis, comme l’iPhone 6 Plus, les versions précédents du Note ni même les plus petits appareils comme le Moto X 2014 de 5,2 pouces.

Oui, le Note 4 est un grand téléphone, mais il est à peine plus grand que l’iPhone 6 Plus. Le Note 4 offre des bords extrêmement minces, ce qui signifie que même avec un écran plus grand que celui de 5,5 pouces de l’iPhone 6 Plus, le smartphone offre sensiblement la même taille. Il n’est que deux millimètres plus large, deux millimètres plus épais et même quatre millimètres plus petit que le 6 Plus. Et même avec ces quelques millimètres, son design le fait passer pour plus petit.

Samsung Galaxy Note 4

Cela étant dit, le Note 4 reste mauvais dans plein de domaines où les gros téléphones sont mauvais. Taper à une seule main reste possible mais difficile, particulièrement lorsque le pouce doit atteindre le coin inférieur droit de l’écran, rendant la prise en main plutôt dangereuse. Balayer l’écran vers le bas pour afficher les notifications avec un pouce et essayer ensuite de faire quoi que ce soit en bas de l’écran demande un ajustement de la prise en main, là encore plutôt dangereux.

Ce grand châssis n’est pas non plus inutile : il permet d’accueillir l’incroyable écran du Note 4. De loin le meilleur qu’on a eu l’occasion de voir, et de loin. Cet écran Quad HD Super AMOLED (2 560 x 1 440 pixels) sort clairement du lot, il est bluffant. Extrêmement net et précis, avec des couleurs qui jaillissent littéralement. Faire sortir le téléphone de veille pour faire apparaître le fond d’écran jaune, c’est comme faire un premier pas dehors quand il fait grand soleil – et ce chaque fois que vous allumez l’écran -. Cet écran saura assurément attirer les foules, à le contempler béat, à poser toutes les questions du monde…

Bien sûr, le Note garde son stylet si caractéristique, vous offrant la précision nécessaire dès que vous en avez besoin. Malheureusement, le stylet n’a pas suivi le renouveau de design du reste du Note 4. Autrement dit, il reste tout en plastique, avec du plastique aux allures de métal. Sortir le stylet renforce d’autant plus la perfection du design du Note 4.

À l’usage

Le Note 4 est un joli monstre de vitesse. C’est l’un des premiers téléphones à embarquer le nouveau processeur Qualcomm Snapdragon 805, et sa puissance est évidente. Le Note 4 a su faire tourner tout ce qu’on lui a demandé, sans jamais broncher. On a joué un peu à Dead Trigger 2, Hoplite, Threes, tous les jeux standard en somme, et tous étaient extrêmement fluides – sans parler des actions de tous les jours, navigation dans les écrans, etc.

Samsung Galaxy Note 4

Considérant que le Note 4 a un écran QHD plein de pixels ainsi que la surcouche TouchWiz – qui a la longue tradition de handicaper les appareils Samsung (comme le Note 3 et le S5) -, ces grosses performances sont un soulagement. Qui sait ce que la nouvelle version de TouchWiz pourrait offrir… mais pour l’heure le Note 4 est incroyablement rapide.

En parlant de cet écran QHD, il a vraiment toujours l’air fantastique. La seule exception resterait dehors en plein soleil, où l’on s’est retrouvé coincé à ne pas pouvoir augmenter suffisamment la luminosité. Mais à l’intérieur, la luminosité maximale rendrait presque aveugle. Il arrive aussi parfois que l’effet éblouissant s’évanouisse, d’autant que tout ce que l’on affiche à l’écran ne tire pas forcément parti de tous ces pixels : trouver un fond d’écran avec une résolution suffisamment élevée pour s’afficher joliment et se mettre à l’échelle correctement n’était pas une mince affaire. Mais d’un autre côté, les applications et les pages web étaient au mieux époustouflantes, au pire très bonnes. Et regardez comme le texte s’affiche bien :

Samsung Galaxy Note 4

Mais même avec cette folle résolution d’écran, le Note 4 conserve une solide autonomie. Il a une batterie de 3 200 mAh, pas plus grande que celle du Note 3 donc, mais nous n’avons pas encore réussi à en venir à bout avant la fin d’une journée complète. Un jour, après avoir retiré le Note de son chargeur à 8h, nous avons joué pendant près de trois heures à Hoplite – ce jeu est vraiment bon ! – et avons fini la journée avec 15% de batterie à 1h du matin. Dans le pire des cas, la barre des 20% restants était atteinte à 22h, mais le mode monochrome économie se déclenchait, et nous avons de ce fait facilement terminé la journée en noir et blanc.

Grâce au chargement rapide du Note 4 – très utile ! -, on a pu regagner 45% de batterie en seulement une demi-heure de charge. De quoi ne plus avoir à traîner pendant une heure ou deux au Starbucks, bien pratique !

Samsung Galaxy Note 4

Logiciel

Nombreux sont ceux qui détestent les modifications apportées par Samsung sur ses téléphones. Nous avons toujours fait partie de ceux-là, mais TouchWiz – la surcouche que Samsung pose par-dessus Android – a fait du chemin. Elle était moins agressive que jamais sur le Galaxy S5, mais c’est un tournant décisif parce que, pour la première fois, TouchWiz est davantage un atout qu’un handicap.

C’est aussi toujours cette surcouche qui donnait au géant Note ses propres superpouvoirs. Les applications en split-screen ont toujours été une fonctionnalité sur les Note – parfait pour regarder une vidéo YouTube en haut de l’écran tout en faisant autre chose en bas, ou alors pour lire vos mails et consulter votre calendrier en même temps -.

Mais TouchWiz va plus loin. Certaines applications (toutes celles de Samsung, celles de Google et quelques autres, comme Facebook) peuvent passer en mode fenêtré d’un simple geste ou en petite icône pour être déplacée sur l’écran. Le nouveau Note n’est pas uniquement un gros téléphone; c’est un petit ordinateur sous Android.

Samsung Galaxy Note 4Samsung Galaxy Note 4

D’un côté, ce genre de fonctionnalité paraît banale si vous avez déjà utilisé un ordinateur, mais c’est totalement nouveau sur un téléphone. Et pour une bonne raison ! Ce serait totalement impossible d’y parvenir, même sur un grand écran de 5,7 pouces s’il n’y avait pas ces deux éléments : cette incroyable résolution permettant de lire clairement le moindre texte et le stylet pour rester précis même avec les plus petits éléments. Et c’est un rôle pour lequel seul le Note 4 est fait, et il s’en sort parfaitement.

Au premier abord, tout ceci paraît totalement inutile. Pourquoi voudrait-on plusieurs fenêtres sur un téléphone ? Eh bien, on n’en a pas besoin mais c’est vraiment pratique. Après quelques heures à jouer avec le Note, on s’est rendu compte à quel point cela pouvait être utile de conserver la fenêtre de la caméra en tout petit pendant que l’on jouait à un jeu, parfait pour prendre de jolis clichés et les partager à la volée. Plus tard, Gmail minimisé par-dessus Google Maps s’est révélé parfait pour nous assurer que nous avions bien le bon numéro de chambre pour une réunion sans bloquer la vue de l’itinéraire. Tout cela aurait bien sûr été possible en changer d’application ou en ouvrant les applications en split-screen, mais c’est bien plus simple avec ces fenêtres.

Samsung Galaxy Note 4

Les options ne sont pourtant pas sans limite. Nous n’avons pas réussi à afficher une fenêtre minimisée de Slack par-dessus une partie de Threes – ce n’était qu’un test, juré ! – parce que Slack a toujours refusé de se minimiser. D’autres grosses applications comme Twitter et Spotify ont aussi refusé. Pour le moment, en tout cas.

Et même si l’on peut ouvrir autant de fenêtres que l’on veut – Samsung nous a d’ailleurs dit qu’il n’y avait aucune limite -, le Note 4 a semblé à la peine dès qu’il y en avait cinq. Et de toute façon, quand on a essayé d’en ouvrir davantage, nous n’avions plus assez de place pour les gérer toutes.

Samsung Galaxy Note 4

Si vous restez à deux ou trois fenêtres, il est aussi possible de glisser/déposer du texte et des images de l’une à l’autre. On l’a fait une fois ou deux mais c’est assez limité. De nombreuses applications Google – comme Hangouts – n’acceptent pas les images par exemple. Alors si vous souhaitez vraiment en tirer avantage, il faudra passer par les applications Samsung, du moins au début.

Mais la plus grande force du logiciel Samsung cette fois est certainement ce qu’il ne fait pas : il ne plombe pas l’appareil. TouchWiz a toujours rendu les Note meilleurs avec le support du split-screen et du stylet mais il faisait d’ordinaire davantage de mal en plombant notamment les performances, et en ajoutant d’affreux menus. TouchWiz sur le Note 3 nous a fait renoncer et revenir à un Nexus avant même de pouvoir apprécier ses avantages. Aujourd’hui, TouchWiz n’effraie plus.

Caméra

La caméra du Note 4 est, dans les grandes lignes, la même que celle du Galaxy S5 – 16 MP donc -, en termes de qualité d’image du moins. Autrement dit, les images ont une tendance à devenir quelque peu saturées et à marquer un trop fort contraste mais elles sont toujours bonnes – très bonnes même – pour une caméra de téléphone. Du moins tant qu’il y a de la lumière; comme le S5, le Note 4 ne s’en sort pas très en basse luminosité. Vous pouvez en lire davantage sur le capteur du S5 par rapport à la concurrence dans notre grosse comparaison, de quoi remettre le Note 4 dans son contexte.

Et voici quelques photos prises avec le Note 4 :

Samsung Galaxy Note 4Samsung Galaxy Note 4Samsung Galaxy Note 4Samsung Galaxy Note 4

Les nouveautés apportées par le Note 4 sont doubles. D’une part, le capteur arrière de 16 MP est désormais équipé de Stabilisation d’Image Optique. Ce n’est pas nouveau ni unique, bien sûr – l’iPhone 6 Plus offre le même système -. Mais c’est très pratique : la plupart des photos sont très nettes. Bien plus que celles prises avec le Nexus 5 par exemple.

Il y a aussi quelques nouvelles fonctionnalités (anecdotiques) sur la caméra frontale. Ses 3,7 MP et son mode grand angle – pour les selfies et parfait pour les panoramas -, par exemple. C’est une fonctionnalité à la fois intéressante et totalement inutile. Et pourtant bien mise en avant par Samsung. En plus de cela, le capteur cardiaque (plutôt inutile au demeurant) du Note 4 peut être utilisé pour déclencher la prise de vue du capteur arrière. Il est aussi possible de paramétrer l’appareil pour se déclencher automatiquement dès qu’il détecte un visage. Rien de très révolutionnaire ni de complètement unique, mais de petites fonctions parfois pratiques.

On a aimé

Le Note 4 est un joli téléphone. Après des années de plastique, Samsung rehausse son design. Nous avions déjà aperçu le potentiel de ce nouveau look avec le Galaxy Alpha mais celui-ci n’avait pas ce qu’il fallait. Le Note 4 a tout ce qu’il faut. C’est un très bon et très beau téléphone.

TouchWiz est non seulement moins horrible qu’avant mais il offre aussi quelques fonctionnalités qui offrent véritablement un sens à cet écran géant de 5,7 pouces. Les applications fenêtrées sont un joli petit tour de magie qui se révèle très pratique et, combinées avec la haute résolution de l’écran et le stylet, elles offrent une expérience qui, même si elle n’est pas parfaite, est bien plus intéressante et utile que celle offerte par un simple grand écran.

Pour un téléphone avec un énorme écran QHD, le Note 4 offre une impressionnante autonomie. D’autant plus lorsque l’on sait qu’elle embarque la même batterie de 3 200 mAh que le Note 3. Et c’est sans mentionner les différents modes d’économie d’énergie offerts par l’écran Super AMOLED du Note (comme le mode monochrome), de quoi tirer quelques minutes d’autonomie très simplement lorsque le besoin s’en fait sentir.

On n’a pas aimé

Le haut-parleur intégré à l’arrière du Note 4 est médiocre. Il est puissant et agrémenté d’une petite bosse sur sa grille qui lui évite d’être étouffé lorsque posé sur une surface plane mais la qualité de son n’est vraiment pas au rendez-vous. Impossible d’écouter confortablement de la musique avec.

TouchWiz est bien meilleur qu’il n’a jamais été et sur le Note 4 plus précisément, il arrive à être plus utile qu’est il est (était) handicapant. Ce n’est pas encore fantastique cependant. Regardez par exemple ce menu de réglages. C’est bien trop fouillis.

Samsung Galaxy Note 4

Et même si le Note 4 fonctionne parfaitement bien, là, au lancement, toute cette surcouche ne sera qu’un handicap pour les performances futures avec les versions à venir d’Android – ou du moins les prochaines versions de TouchWiz – qui réclameront davantage de puissance.

La caméra ne fonctionnera pas si votre batterie est presque à plat. Avec la batterie à 3%, impossible de prendre de photo :

Samsung Galaxy Note 4

Certaines fonctionnalités que le Note 4 a empruntées ne sont pas non plus très utiles. Le moniteur cardiaque, par exemple, n’offre vraiment rien, à part déclencher les selfies, et le lecteur d’empreinte digitale est trop délicat pour être réellement utile. Dans un monde où le TouchID de l’iPhone s’intègre sans aucun problème dans un bouton, avoir à passer son doigt sur un capteur paraît bien moyenâgeux.

Et alors, j’achète ?

Voulez-vous un grand téléphone ? Si c’est le cas, vous devriez acquérir ce téléphone parce qu’il s’agit ni plus ni moins que du meilleur sur le marché. multitâche en mode fenêtré, options de split-screen ou glisser/déposer au stylet font du Note 4 un appareil qui mérite sa grande taille. Là où les géants comme le OnePlus One, le Nokia 1520, l’iPhone 6 Plus et le Nexus 6 ne sont que de plus grandes versions de leurs petits prédécesseurs, le Note 4 offre en réalité quelque chose de plus.

Et même si vous n’utilisez rien de tout cela, le Note 4 est plaisant à regarder, facile à prendre en main, possède un formidable écran et une grande autonomie, et tourne parfaitement bien. C’est le meilleur téléphone de sa catégorie même sans tous ces extras. TouchWiz et un design aux allures bas-de-gamme pouvaient être un grand frein, ce n’est absolument plus le cas. Et sans ces handicaps, le Note 4 a tout ce qu’il faut pour être vraiment super.

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Si on vire le touchwizz, on se retrouve avec un smartphone de la ligné des concurent chinois que sont OPO/MI4 etc… le stylet en moins mais les billets en + dans le portefeuille

  1. j’ai acheter le samsung galaxy note 4 c’est un régale des belles photos un remarquable écran rien a dire. La qualité et réellement au rendrez- vous
    pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité