Vidéo, les robots vont-ils tuer tous nos emplois ?

Robot

Les robots pourraient détruire 3 millions d'emplois. Mais est-ce vraiment mauvais ? On vous explique tout en moins d'une minute !

Chroniques2Geeks est un partenariat entre LePoint.fr et Gizmodo.fr, avec le soutien du studio Dailymotion.

« N’oubliez pas, vous pouvez nous suivre sur Twitter @C2Geeks,@FloCorvisier & @guerricp, via la page Facebook de Chroniques2Geeks et bien sur, notre chaîne Dailymotion. »

Les robots vont-ils tuer tous nos emplois ? par chroniques2geeks

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’épisode 2 juste ici !

Tags :Sources :Chroniques2GeeksVia :C2G
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Putain ça m’énerve.

    Oui TOUS les secteurs vont pouvoir être remplacés par des robots… Faut arrêter ce délire de dire que il y a des trucs qu’une intelligence artificielle et que la robotique ne pourront jamais faire.

    Il est temps de comprendre que le chômage que l’on connait n’est pas une crise économique mais l’effondrement d’un système où c’est l’homme qui travaille. On est remplacé par les robots et c’est très bien, mais maintenant faut mettre en place un nouveau système pour que tout le monde continue à vivre dans ce monde automatisé.

    Mais bon comme d’hab, il va falloir qu’il y en ait suffisamment qui souffrent pour que la société réagissent enfin… Ça va se faire, c’est dans l’ordre des choses, mais il y a des cons qui vont manger (ou ne pas manger) pendant la transition.

    1. Pourquoi ca t ‘nrv ? Je suis d’accord avec toi, l’homme travaille de moins en moins (oui.. oui..) il y a de cela qq générations, à 10ans, on bossait déjà dans les mines 6j sur 7, 10h par jour. Puis vinrent les 2 semaines de congés payés, les 3, les 4, les 5, et enfin les RTT, avec des semaines à 45h, 39, puis 35h. Et pendant ce temps là, le chomage a continué de monter. Effectivement, je pense que d’ici une génération, on aura 20 à 50% de chomages, les hommes en faisant de moins en moins. C’est pas pour autant qu’ils seront plus betes (faut m’expliquer l’intelligence à donner un coup de pioche dans la mine), juste que le travail sera effectivement de plus en plus dans la réflexion que dans l’action.

      Là où je ne suis pas d’accord avec toi, c’est qd tu dis que l’homme ne travaillera plus. Alors, certes, il ne sera plus celui qui fera la dure labeur, mais avant que le « robot » puisse inventer les prochaines évolutions, les prochains concepts, les prochains produits, il y a bcp d’eau qui couleront sous les ponts 😉

      1. Au moyen âge les hommes travaillaient environ 150 jours par ans. C’est les joies des fabuleuses lumières qui ont amenés les hommes à bosser jusqu’à en crever pour les plus grand bonheur de la bourgeoisie.

      2. Oui l’homme restera inventeur.
        Mais 7 miliards d’humain ne pourront pas vivre de la créativité. Ce ne sera que quelques centaines de millier de personnes sur 7 milliard, alors que feront les autres ?

        Damestra a raison, le systeme doit etre modifié car en attendant, beaucoup survivent au lieu de vivre. Et pendant ce temps là les medis les traitent de feignasses et leur disent : tu n’a qu’à etre inventif et creer ton entreprise.
        Mais pour etre inventif, il faut etre inventif et pour creer son entreprise il faut beaucoup de moyens de depard car justement il faut acheter ces robots qui sont chers ou les louer.

        Ces deux animateurs optimistes sont bien placés et se sentent en sécurité, ils ne nous dirons rien d’autre que ce qu’on leur donne à dire et traitent donc un sujet sensible avec un optimisme forcené en usant de l’argument : Oui mais si il n’y a plus de robots on vivra comme des hommes prehistorique. Comme si cette info ne nous proposait que la solution radicale d’exterminer tous les robots. N’importe quoi…
        Il y a de multiples autres solutions possibles. La seule chose qui compte c’est d’arriver à faire en sorte que les robots nous fassent vivre tous et qu’ils nous rendent heureux tous, et pas seulement ceux qui les possèdent.
        Il a raison d’etre enervé Dam.

    2. C’est juste. Le problème est que nous avons toujours du retard a réagir et que ceux qui détiennent le pouvoir économique et donc politique ne sont pas prêts à ce quoi que ce soit change. On peut donc imaginer le pire : un monde ou ceux qui ne mange pas continueront à ne pas manger, ou ceux qui se goinfrent se goinfreront davantage et où les robots travailleront pour les derniers. On assistera certainement à une précarisation généralisée de la société. Seule une minorité vivra confortablement, les différences entre les riches et les pauvres seront encore plus prononcées. Je ne vois pas comment avec une idéologie libéral dont le fondement est l’exploitation de l’homme par l’homme, nous verrions le moindre changement. Dans deux-cent ans peut-être avec une révolution et encore…Le problème est qu’il y a urgence. C’est maintenant qu’il faudrait tout changer.

  2. Ça m’énerve parce que quand on a les moyens aujourd’hui de remplacer un mec par une machine pour moins cher, on le fait. Et si le mec sait pas faire autre chose tant pis pour sa gueule.

    Pour ce qui est du temps où les robots seront nos égaux (et même supérieurs) sur 15/20 ans, c’est fait.
    Les gens arrivent très bien à s’imaginer que si l’humanité est en vie dans deux mille ans, elle disposera de technologies incroyables. Ils arrivent aussi à comprendre le fait que les progrès dans l’informatique (et pas que) ont été exponentielles jusqu’à aujourd’hui. Mais va savoir pourquoi, quand tu leur dis que la propriété exponentielle de l’évolution va continuer comme elle l’a fait depuis le big bang, et nous emmener à observer des changements radicals en aussi peu de temps, ils deviennent sceptiques…

    C’est con parce que il y a des gens, beaucoup de gens, qui sont en train de se prendre cette réalité dans les dents (pour le moment à basse échelle, mais le problème va prendre de la hauteur).

    Sinon l’homme pour moi n’arrêtera jamais de travailler, de créer, de partager, parce qu’on est pas fait pour rester sur une chaise à rien faire (pas longtemps en tout cas). Mais on devrait pouvoir enfin réaliser les choses que l’on veut vraiment réaliser et pas bosser pour quelqu’un d’autre à faire une tâche qu’on exècre pour pouvoir bouffer alors que celle ci peut désormais être automatisée (Pour ceux qui aiment leur boulots, je vous assure que vous êtes pas nombreux ; tant mieux pour vous).

    Dans pas si longtemps l’énergie sera abondante et le maintien des infrastructure lui-même sera totalement automatisé ce qui rendra tout ça possible. On a déjà fait une part du boulot, par contre aucune part de dédommagement pour les remplacés…

    1. « Et si le mec sait pas faire autre chose tant pis pour sa gueule.  »

      C’est ainsi qu’on a condamné les paysans à mort entre autres. Donc, si j’ai bien compris, ceux qui n’auront pas d’autre compétences que les leurs devront mourir. Ce raisonnement est stupide et ridicule en plus d’être barbare. Désolé mais on peut mieux faire que de laisser les gens crever parce que l’évolution technologique les a privé de leur gagne-pain.

      1. « Et si le mec sait pas faire autre chose tant pis pour sa gueule. »

        Je ne sais pas si tu as bien compris que je m’indignais sur cet état de fait ou si c’est moi qui ait mal compris ce que tu as compris.

  3. Slt, oui c’est certain. Mais il y aura un impôt sur les robots, par contre pour les manifestations si ce sont des robots policiers, ça risque d’être chaud

      1. Le robot policier existe dejà mais c’est pas comme le shampoing. Ce n’est pas encore du 2en1.
        Le radar automatique est un robot policier.
        L’ethylimètre pour demarer la voiture, ou la ceinture à boucler est un policier (dans notre voiture). D’ailleurs beaucoup de gens accrochent la ceinture sans la mettre vraiment pour gruger le robot policier de leur voiture.
        Oui, robot comme humain, on grugera car on n’aime pas se sentir trop surveillé.

        Quant aux impots, les augmenter pose problème avec la concurrence internationale. Si un robot coute trop cher, les patrons reviendrons aux humains : ce n’est donc pas la solution.
        La solution à mon avis c’est que certains robots vitaux soient d’etat. Et qu’un certain standard des produits qu’ils fabriqueront atteignent un cout zero notaement grace aux energies renouvelables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité