Jean-Luc Mélenchon a-t-il raison de s’en prendre à Assassin’s Creed : Unity ?

Assassin's Creed : Unity

Si "Assassin's Creed : Unity" fait actuellement grandement parler de lui pour sa qualité graphique mais aussi pour ses nombreux bugs, un autre débat a été lancé en France par Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière, voyant en la représentation des révolutionnaires une véritable propagande...

« Assassin’s Creed : Unity » serait-il donc de fait un jeu anti-républicain ? Interrogé par le Figaro et France Info, c’est ce que Jean-Luc Mélenchon soutient :

C’est de la propagande contre le peuple. Le peuple, c’est des barbares, des sauvages sanguinaires. Et celui qui est notre libérateur à un moment de la Révolution, Robespierre, est présenté comme un monstre. On dénigre pour dénigrer ce qui nous rassemble, nous les Français. C’est une relecture de l’histoire en faveur des perdants et pour discréditer la République une et indivisible.

Il ne faudrait cela pas oublier, comme le rappelle Antoine Vimal du Monteil, l’un des producteurs du jeu, qu’il ne s’agit que d’un « jeu grand public, pas une leçon d’histoire », une fiction, purement et simplement, sur « fond historique », n’en déplaise à Jean-Luc Mélenchon qui est prompt à défendre Robespierre – ce fut déjà le cas en 2013 -.

Hervé Leuwers, professeur d’histoire moderne à l’Université de Lille 3, spécialiste notamment de Robespierre, fait part d’un « écart important » entre le jeu et la réalité :

Il est possible que cette représentation fictive ait une influence négative sur certains joueurs. Mais plutôt que de poser la question de cette façon, je préfère retourner la situation et me dire que la controverse qui naît aujourd’hui montre qu’il y a différentes perceptions de la Révolution française dans les mémoires. Ce constat ramènera peut être certaines personnes vers l’Histoire et provoquera une nouvelle réflexion sur l’origine de notre république et de notre démocratie.

[…]

On est très loin de tous les mythes qui circulent sur le personnage. Entre 1792 et 1794, pendant la terreur, Robespierre est porté par ses principes forts, absolus. Dans ce contexte exceptionnel il est appuyé par toute la convention pour imposer la démocratie avec le gouvernement révolutionnaire. Il utilise en effet des armes très sévères, il pense que c’est le seul moyen possible. Mais il n’est pas le monstre que l’on présente parfois. Pour parvenir à instaurer la république, il était prêt à payer le prix de vies humaines, la sienne y compris.

Comme avec le cinéma, le jeu vidéo est grandement scénarisé, revu et corrigé, pour servir le jeu et uniquement celui-ci : « C’est la liberté des romanciers, cinéastes et ici des éditeurs de jeux vidéos de réinventer des personnages et des faits en fonction de la fantaisie qu’il souhaite injecter à leurs œuvres. » Comme tout jeu vidéo, « Assassin’s Creed : Unity » n’est qu’une œuvre de fiction basée sur une trame historique.

Tags :Via :Les Inrocks
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. alors je penses que c’est comme les jeux de guerre, sur la 2ème guerre mondial, c’est du fictif, la plupart des gens s’en fiche un peu de l’aspect historique, et préfère taper ou tuer comme des fou, mais je dénigre pas l’aspect historique dans la réalité…

    1. en fait, si on veut voir une relecture de l’histoire, il suffit de regarder le pays d’à côté. La guerre de 40-45 est non pas contestée ou relue, elle est simplement poursuivie. Les historiens se réunissent pour en parler officiellement. Et le parti de la droite extrème flamande provoque les wallons… Il y a des provocations, mais aussi des manifestations manipulées par des gens de l’extérieur d’extrème droite hollandaise… des hommes de mains dockers. Une situation extrème va naître, et des lois extrèmes permettrons de bloquer le pays. Une siscion surgira ou une remise en main par la force… cool quoi, et le retour des années 30 -40 du 20eme en replay… Et là un mélanchon ne dit rien… génial quoi !

  2. Les 3 messages ci-dessus, et surtout les 2 premiers sont un petit florilège (ah peut-être qu’ils ne savent pas ce que ça veut dire ??) représentant l’état de la société aujourd’hui :
    je-m’en-foutisme, aquoibonnisme, bofonisme bref un vrai désastre qu’on va payer très cher, y compris les idiots utiles. Oui, ce type de jeu, déformant la vérité historique, est de la propagande..

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Euh… Sinon toi, ça va ? T’as pas l’impression de nous faire une petit complexe de supériorité ? Avant de donner des grandes leçon je te rappelle quand même que tu es sur Gizmodo là… Tu n’as ni l’étoffe d’une quelconque élite, ni grandeur d’âme dans tes dénigrements… Essaie au moins de te montrer un brin tolérant envers ceux qui ne pensent pas comme toi… Merci pour eux.

  3. Puis bon…
    1. La Révolution a été avant-tout portée par la bourgeoisie, révoltée contre le plafond de verre dressé au dessus d’eux par la noblesse. Ne pas oublier qu’à la prise de la Bastille, symbole de la Révolution et aujourd’hui Fête Nationale, il n’y avait que 7 prisonniers, et leurs conditions d’incarcération étaient assez souples : leurs cellules n’étaient même pas fermées.Ces prisonniers n’étaient d’ailleurs pas symboliques puisqu’il y avait 4 faussaires, 2 fous et un criminel. Aucun d’eux ne retrouvera d’ailleurs la liberté.
    2. On peut autant critiquer Ubisoft de porter un discrédit sur l’Histoire de la Révolution Française que les Révolutionnaires eux-mêmes, les premiers à avoir déformé l’Histoire, à tels points que de nombreux mythes sur le Moyen-Âge circulent encore de nos jours grâce à eux.
    Ne serait-ce que le terme d’architecture « gothique » qui se voulait délibérément péjoratif (architecture de Goths, de barbares, quoi), l’image de l’Inquisition particulièrement avide de vies humaines (plus qu’elle ne l’a été réellement), des gens ‘sales’, vivant dans des conditions épouvantables… qui n’avaient pourtant pas évolué à l’époque des Lumières et mêmes après (l’idée que les gens du Moyen-Âge ne se lavaient pas date surtout de la fin du moyen-âge, quand les grandes épidémies de peste ont semé la psychose sur la population).
    Enfin, oui, Ubisoft est un éditeur de jeux de divertissement, pas un éditeur de Livres d’Histoire Académique. Ou alors on peut aussi dénoncer la façon dont est traitée l’Histoire dans Astérix.

    1. enfin un commentaire de bon niveau! Aujourd’hui on serait bien moins dans la merde si on avait toujours un VRAI Roi!

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. Euh je n’irais pas jusque là.
        Je n’affectionne en rien la Monarchie ni la religion dénoncée alors. Mon message avait avant tout pour vocation de rétablir les faits.

        1. mouais…pour info, se sont les italiens qui nomment les premiers ce type de construction, l’architecture gothique (gotico), sont nom originel etant tout simplement « oeuvre française »..! se serait Raphaël qui aurait le premier employé ces termes, les arches en ogives de l’architecture gothique lui faisait penser à des cabanes primitives des habitants des forêts germaniques.
          c’est seulement plus tard qu’il est reprit dans son sens péjoratif par un critique d’art, faisant référence au « sac de Rome » orchestré par les Wisigoths.
          quant à la Bastille et les autres faits que tu veux « rétablir », nous n’avons pas les mêmes sources histroriques…mais peut être arrives tu tout droit du passé..! 😉

        2. Pour les prisonniers de la Bastille, pas besoin d’aller bien loin : Va chercher « Prise de la Bastille » sur Wikipédia, paragraphe « un faisceau de causes ».
          Pour l’art gothique, au temps pour moi, tu as raison, le terme est plus ancien, je vois que toi aussi tu te débrouilles bien en Wikipédia.
          Il en reste que l’image du Moyen-Âge que nous nous faisons a été galvaudée.
          Le Bon Roi Dagobert, le droit de cuissage, le Concile de Mâcon, l’hygiène douteuse des gens de l’époque (étaient-ils plus propres au XVIIIe? Elles sont où les chiottes au Château de Versailles? hein?), etc.

    2. Les gens ont tendance à oublier que la Bastille a été prise avant tout pour les armes qu’elle renfermait afin d’équiper les révolutionnaires, en aucun cas pour libérer quelques prisonniers..

  4. Imaginez un instant que ces gus aient joué à se jeu plutot que de se contenter de regarder betement le trailer, ils auraient su de qui ils parlent !

  5. Mises à part les positions politiques de M. Mélenchon que je ne partage absolument pas, je suis plutôt d’accord avec lui sur le coup.

    En effet, bien que Robespierre ait été très impliqué dans la mise en place du régime de la Terreur, il n’en demeure pas moins un des courageux qui a osé porter la révolution. C’est un personnage complexe je pense que le dépeindre comme un affreux tyran est une erreur. D’autant plus que le jeu est destiné à des ados qui n’ont pas forcément le réflexe de prendre du recul.

    Ensuite, je suis assez agacé par le jemenfoutisme ambiant. En effet, on a vu des réactions complètement disproportionnées quand on a appris que B. Affleck serait le prochain Batman car ce dernier salirait l’image du Super Héros. En revanche, salir l’image d’un révolutionnaire, c’est pas grave voire vieux jeu.

    Enfin, nos amis américain auraient-ils toléré qu’on dépeigne un Abraham Lincoln comme une enflure? Je ne suis pas persuadé (cf le mièvre film éponyme de Spielberg). De quel droit pourrait-on alors noircir à l’excès un personnage historique français?

    1. Les américains se débrouillent très bien tout seul pour « salir » l’image de leur Lincoln national : le film « Abraham Lincoln, chasseur de vampires » en est un TRES bon exemple (et pas de scandales à déclarer).

      Et d’ailleurs, nous n’avons absolument rien à reprocher à nos amis américains. Ubisoft est, pour rappel, FRANCAIS ; et le studio de développement principal, en charge notamment des Assassin’s Creed, se situe à Montréal.
      Mais bien tenté quand même.

      1. OK, merci de n’avoir rien compris à mon poste et de n’avoir retenu que la dernière phrase. J’aurais pu prendre Nelson Mandela ou tout autre figure emblématique de la démocratie moderne. J’imagine que tous ont une partie plus obscure de leur personnalité pour autant est-ce nécessaire de ne prendre que cette facette pour l’illustrer dans un film, un ouvrage ou un jeu?

        1. Au temps pour moi. Je dois avouer qu’avec toutes ces personnes faisant l’amalgame entre Ubisoft et les géants américains du jeux vidéos (surtout quand leur chère France est attaquée), j’ai tendance à moi aussi prendre des raccourcis.

          Je peux comprendre qu’on puisse discuter le choix d’une représentation d’un personnage emblématique/historique, mais cela reste une histoire d’interprétation : nous n’avons pas tous la même vision, ni la même opinion vis-à-vis d’une personne, de ses actes et de son mode de vie. Je ne dis pas qu’il faille forcément tout approuver en terme de d’interprétation, nous avons tous nos goûts et nos valeurs, mais s’offusquer à ce point et qualifier ça comme « propagande » selon M.Mélenchon, c’est, je pense, exagéré.
          De plus, pour avoir commencé le jeu ce weekend, un message stipulant très clairement que toute la base historique traitée dans le jeu a été sujette à des interprétations de la part de l’équipe de développement, en faisant justement des écarts sur la fidélité historique, et ce pour des raisons évidentes de mise en scène et de scénario. D’ailleurs ce message est affiché au lancement du jeu, avant même que l’on ait appuyer sur le moindre bouton. Après, si nos chères petites têtes blondes ne prennent pas la peine de lire ce message et de ne pas prendre le recul nécessaire ou, au moins, se renseigner un tant soit peu sur les personnages évoqués, c’est leur problème (et c’est dommage pour eux, oui).

  6. @Oresia d’où tu tient que les goth étaient des Barbares? tu devraient mieux te renseigner… de même que nos ancêtres les gaulois étaient un peuple très civilisé et très raffinés.
    Quelques part Mélanchon n’a pas tord… La république et la Laïcité sont de plus en plus mises à mal. On entendrait presque le bruit des bottes au loin. Allons nous reproduire les erreurs passées dans les années 30 ans? 33% de votant ont suffit à faire élire Adolf, et il aura fait le reste, en devenant chancelier avec les pleins pouvoirs… 33% de votant ce n’est pas beaucoup, c’est 1/3 de votant qui s’impose sur les autres 2/3 et pourtant ce petit tier aura suffit à donner l’horreur de la deuxième guerre mondial, et de la Shoa… Alors essayer de préserver ce qui a permis notre démocratie, Me parait tout aussi important que Melanchon.

  7. Le Melenchon il connait rien aux jeux-video… mis à part critiquer tout ce qu’il n’aime pas il ne sait rien faire… qu’il reste avec sa politique de gauchaux.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  8. Finalement, qu’est ce que que l’on en à carrer de l’avis de Mélenchon sur un jeux vidéo. D’autant plus qu’il n’y jouera probablement jamais.
    Je suis saoulé de ces politiques qui veulent donner leur avis et des leçons sur tout.
    J’attend d’eux qu’ils soient compétents dans leurs domaine et qu’ensuite ils l’ouvrent.
    Malheureusement comme leur domaine c’est l’enfumage tout à azimut, ils sont archi compétents…

  9. Non, quoi, je lis quoi c’est pas vrai Arno Dorian n’a pas vraiment existé ? Putain on m’aurait menti, tout ça ne serait pas vrai ? Mon Dieu mais alors un jour je vais lire que Batman c’est pas vrai non plus et que Anakin est VRAIMENT le père de Luke …………………… Arggggghhhh toute ma vie s’écroule, tout est faux, monde cruel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. C’est marrant, ça fait comme avec le Da Vinci Code … ce sont des œuvres de fiction les gars.
    Alors ça dérange Mélanchon qu’on déforme la personnalité d’un révolutionnaire mort il y a plus d’un siècle mais ça le dérange pas de diffamer sur ses contemporains.
    Ce mec est hors du jeu depuis qu’il se l’est fait mettre bien profond par Hollande … il n’a plus que ça pour exister médiatiquement et c’est le signe qu’il est fini. Il va se retrouver avec le reste des communistes, Besancenot et consorts, à rêver d’une révolution qui lui permettrait de s’enrichir sur le dos de la plèbe.

    Enfin si les profs d’histoire étaient efficaces, il n’y aurait pas besoin de faire le point sur qui était réellement Robespierre et Mélanchon n’aurait pas à venir faire le mariole devant les caméras.

  11. Le problème étant le réalisme. Comme cité plus pour Asterix la manière dont est tourné l’histoire n’est pas la réalité donc sujet pour certains à critique cependant ce la reste un dessin animé. pour ce qui est Assassin Creed les bandes annonces et je jeu sont tellement réaliste que cela dérange les gens. Il ne faut pas oublié que les jeux vidéos reste avant tout des jeux. Il ne faut pas tomber dans le panneau de la propagande. Garder les pieds sur terre et profiter de parcourir les toits de Paris sont pour moi les maîtres mots 😉

  12. De plus qui nous dis que l’histoire que l’école nous a enseigné est la vrais personne de nos jour n’y étais et avec le temps les récits et les dires sont déformés. Donc aucuns un moyens de dire qu’elle est la bonne version. donc arrêtons de se prendre la tête et jouons. 😉 Bon jeu à tous

    1. @Gordon qui nous dit? Que fait tu des récits et autre oeuvre autobiographique de l’époque… des traces laisser par nos contemporains… justement on invente rien. L’histoire n’est pas toujours la plus juste, et certain manuel d’école comporte des erreurs grave, mais les vraies historiens peuvent confirmer le fait que Robespierre n’était pas le personnage décrit dans ce jeu.

      1. robespierre et les autres philosophes des lumière on dit et écrit des choses qui ferait passer les nazi pour des hippies bisounours
        Tu devrait peut être te renseigner mieux toi même

  13. Jean-Luc Mélanchon joue à des jeux vidéo, il remonte dans mon estime… :-)

    Ici on parle d’un jeu vidéo qui permet au personne situé entre le clavier et le siège de prendre du plaisir. Cela s’appelle de la fiction.

    Si on parle d’histoire, alors on lit un livre. On joue pas à un jeu vidéo.

    D’un point de vu personnel, je veux bien croire que certaine personne à l’époque on du trouver Robespierre : un monstre et d’autre un sauveur.

  14. Franchement il est irrécupérable et pas crédible , c’est plutôt lui quelque part qui essaye de faire sa propagande en contestant le jeu, il doit être vraiment désespéré pour en arriver là, même pas capable de distinguer une fiction de la réalité. Le monde du divertissement et celui du domaine
    politique sont bien deux choses distinctes, faudrait peut être lui dire lol.

  15. Comment ce professeur de Lille peut dire qu’on vit dans une démocratie? Même lui à oublié la définition du mot? L’abbé Sayes l’a dit:
    « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » (Discours du 7 septembre 1789, intitulé préciséement : « Dire de l’abbé Sieyes, sur la question du veto royal : à la séance du 7 septembre 1789 » cf. pages 15, 19…)
    Et les élites (Bourgeois) qui ont pris le pouvoir étaient bien d’accord: pas de démocratie en France.

  16. « qu’il ne s’agit que d’un « jeu grand public, pas une leçon d’histoire » »
    Sauf que les jeunes et les joueurs étrangers, eux, y verront une leçon d’histoire et surtout auront une idée totalement fausse de la révolution française.
    Car on ne peut pas dire que l’histoire est la matière la mieux apprise. Suffit de lire les propos délirants de certains ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité