Une juge transporte par hasard ses deux accusés en Blablacar

covoiturage

Rares sont les gens qui n'ont pas encore testé les services de covoiturage de BlaBlaCar, même dans les hautes sphères de la société. Toutefois, quel était le pourcentage de chances  qu'une magistrate embarque avec elle deux des accusés de son procès ?

Voici une coïncidence peu banale et si ces trois protagonistes faisaient le même trajet c’est parce qu’ils participaient au même procès. Évidemment pas du même côté de la barrière. Magali J, indiquait sur son profil sur le site être « magistrat à Rodez, j’effectue régulièrement les trajets Rodez-Montpellier, aller le vendredi vers 18H30 et retour lundi vers 19H« . Des horaires particulièrement adaptés à ces deux individus jugés parmi 18 autres dans l’affaire du procès de la tuerie de Millau.

Après quelques temps, les deux hommes ont remarqué le visage familier de cette femme, et pour cause, elle siège avec trois autres magistrats qui composent la cour en qualité de juge assesseur suppléante… Vu l’ampleur du procès, des magistrats complètent le jury, ce qui est légitime puisque les accusés encourent la prison à vie. Qu’on se rassure pour Magali J, elle a également reconnu les deux hommes et même fait des allusions au procès sur la route, le trajet s’est déroulé sans la moindre anicroche.

L’affaire est jugée depuis le 29 septembre (Les accusés comparaissent libres) et l’audience reprenait le 18 au matin. Y avait-il litige suite à cette coïncidence fortuite ? Apparemment, oui, le président de la cour d’assises a déclaré dès la reprise que la magistrate ne siègerait pas en raison d’un incident.

Cette histoire est tout de même un comble. Qui aurait pu imaginer deux accusés de la tuerie de Millau, conduits en Blablacar depuis Montpellier jusque dans l’Aveyron, par l’assesseur chargé de les juger ? On ne sait pas si cela aura des conséquences sur sa carrière, car au final, elle aura tout de même empoché les 15 euros prévus pour le trajet. Aurait-elle dû les laisser sur le bas côté dès le départ, la réponse n’est pas si aisée…

Tags :Sources :midilibre
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce qui m’interpelle c’est le statut de la femme sur blablacar :
    « Magistrat à Rodez, j’effectue régulièrement les trajets Rodez-Montpellier… »

    C’est certain que la rencontre était très fortuite …

  2. Il manque des infos. c’est une amie aux mecs qui a trouvé le covoiturage pour eux. donc eux meme ne savaient pas qui allait etre leur chauffeur.
    Il parait que c’est un deplacement professionnel et que c’est remboursé, du coup, elle n’a pas le droit de prendre des gens en covoiturage.(ou elle ne le fait pas passer en deplacement professionnel)
    J’ai vu des gens aussi se plaindre du prix que blablacar fait pour les voitureurs. genre tiré vers le bas… mais ils ne se rendent pas compte que blablacar ca permet aux gens d’avoir un bonus en faisant du covoiturage et ca ne sert pas a rembourser leur voyage… Il faut qu’ils se rappellent qu’au final avec ou sans voyageur ils sont obligé d’aller là ou il le souhaite…

  3. « On ne sait pas si cela aura des conséquences sur sa carrière, car au final, elle aura tout de même empoché les 15 euros prévus pour le trajet. »

    Heureusement qu’elle a empoché les 15 euros alors, sinon sa carrière aurait pu être foutue.
    #wait

    Tu te relis des fois ?

    « Aurait-elle dû les laisser sur le bas côté dès le départ, la réponse n’est pas si aisée… »

    Eh oui. Y’a des gens qui sont professionnels, tu sais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité