Philae a détecté des molécules organiques dans l’atmosphère de P67

Comète

Philae, la sonde qui a atterri sur une comète dans le cadre de la mission Rosetta, a détecté des molécules organiques dans l'atmosphère de la comète. Nous ne savons pas exactement ce qu'elles sont pour le moment, mais elles pourraient être un élément clef permettant de comprendre l'origine de la Terre.

Simplement, les molécules organiques sont celles qui contiennent du carbone et elles peuvent effectivement avoir des origines extraterrestres. Des simulations ont suggéré que le rayonnement ultraviolet bombardant les particules de glace pouvait  former des molécules organiques dans l’espace. Les scientifiques en concluent que les comètes auraient apporté ces molécules sur Terre, lui fournissant ainsi le matériel de base pour créer la vie. La découverte de Philae pourrait en être la preuve…

Les chercheurs espéraient évidemment trouver des molécules sur la comète, seulement ils ne peuvent qu’en deviner le type, ce sont les analyses poussées qui en diront plus. Ce pourrait être des molécules organiques simples comme le méthane, ce qui confirmerait ce que nous avons observé depuis notre planète. Il serait aussi excitant de découvrir des éléments complexes, comme les acides aminés, qui sont les éléments constitutifs des protéines !

Nous attendons avec impatience toutes ces révélations et leurs explications. Les scientifiques sont à pied d’œuvre pour décortiquer ces précieuses données.

Tags :Sources :wsj
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Petite question pour les gars de l’ESA :
    Quelles précautions ont été prises pour s’assurer que Philea n’emportait pas elle-même des molécules organiques depuis la terre suceptible de ‘polluer’ les analyses ?

    Merci pour l’info .

        1. Bonjour.
          Ingénieur à l’ESA et fan de Gizmodo, je peux vous apporter un élément de … non c’est pas vrai, je suis pas fan de Gizmodo.
          Bref, simple lecteur, mais assidu de tout ce qui se rapporte à cette expédition scientifique, il me semble avoir lu quelque part qu’ils ont pris en compte cette précaution.
          Un peu comme si c’était des professionnels quoi…

        2. Salle blanche ne veut pas dire pour autant aspetisée.
          Des hommes et des femmes y travaillent et des insectes arrivent même à s’y balader… ( les gens ne travaillent pas en scaphandre avec bouteille ).
          et quand on parle de « classe » de salle blanche on parle ainsi de ce qu’on y tollère comme quantités de particules étrangères au m^3.

        3. @ NomNom – Excellent :-)
          Ceci dit vu que tout le monde s’improvise régulièrement spécialiste sur les forums pour répondre à ce type de question, je l’adressais aux ptits gars de l’ESA pour réduire le scope…

          Je vais la poser sur le blog de référence (http://blogs.esa.int/rosetta/) … Ce sera effectivement plus pertinent !

          PS : Je me suis bien marré quand même !!!! et je vous tiens au jus !

    1. En même temps, la sonde creuse à même le sol, les scientifiques ne sont pas con non plus…ils se doutent que si il analyse une molécule venant de la terre ça ne peut etre que Philae qui l’a transmise.

  2. @NomNom bien vu!! En tout cas marrant!
    Bref, je suppose que la production du robot s’est faite dans une atmosphère stérile pour justement exclure d’emblée toute pollution terrestre…

  3. organique selon le Laroussse
    Relatif aux organes, aux tissus vivants, aux êtres organisés.
    Qui provient directement ou indirectement de tissus ou d’organismes vivants, qui contiennent toujours du carbone.

    organique selon Gizmodo
    « Simplement, les molécules organiques sont celles qui contiennent du carbone  »

    Cela fait une grosse différence quand même exemple : le diamant, c’est du carbone mais c’est pas organique donc il faudrait voir à ne pas confondre les 2.

    Donc ils ont trouvé du des traces de carbone ou réellement de la matière organique?

    1. Ils ont trouvé à premières passe des traces de composés organiques simples. Mais les analyses complètes n’ont pas encore été effectuées….

    2. La chimie organique étudie les molécules composé de carbone , bien sur il y a d’autres atome mais on parle de « squelette carboné » c’est pas pour rien si on appel ça la chimie organique c’est que c’est le même type de molécules qui nous compose nous les être vivant mais pas que. L’éthanol (l’alcool que tout le monde boit) est aussi une molécule organique, bref ce sont les molécules simples de la vie mais il ne faut pas confondre molécule organique et cellules (c’est juste pas du tout la même échelle).

    3. Je me suis fait la même réflexion en lisant l’article, il y a évidemment une différence entre « organique » et « carbonées », mais c’est tellement plus racoleur de mettre « organique » dans le titre pour cette news…

  4. Même le nom de comète vous l’avez faux ! Ce n’est pas P67 mais 67P ! Et quand on lit l’article on peut se demander si vous comprenez ce que vous écrivez ?

    1. Ah scepticisme cartésien, quand tu nous tiens…

      1°) Et pourquoi les mecs se seraient fourvoyés et auraient oublié une crotte de nez sur leur lander?
      2°) L’expérience de Miller a bien prouvé qu’il est « simple » d’obtenir des composés proches des molécules du vivant (acides aminés entre autres) lorsqu’un certain nombre de facteurs sont réunis. Donc pourquoi pas sur le canard de l’espace…
      3°) Au pire : pourquoi le vivant n’existerait pas ailleurs?
      Car quoi qu’il en soit : si la Terre est le seul endroit de l’univers accueillant du vivant, compte tenu de la nature « homogène » de la physique – si ça sre produit ici, ça se produit partout – , ça voudrait donc dire qu’un autre phénomène aurait contraint l’apparition de la vie sur notre planète bleue. En d’autres termes : c’est croire en l’existence de Dieu et de la théorie du créationnisme… pas très cartésien tout ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité