Pour soutenir Uber, c’est par ici !

Chauffeur

La loi Thévenoud est loin de ne faire que des heureux et c'est Uber qui en subit les affres en étant aujourd'hui en position délicate face à la justice française. Dans l'attente d’une décision, celle-ci pourrait remettre en cause la légalité de son offre en France ! Uber appelle à la mobilisation de sa communauté d’utilisateurs via une pétition.

La société de VTC a envoyé un e-mail à ses 500 000 clients français : »La solution de transport entre particuliers uberPOP est aujourd’hui menacée par les attaques en justice du groupe Transdev, qui jouit depuis des décennies d’une situation de quasi monopole sur les transports collectifs français, ainsi que celles de plusieurs syndicats de taxis. Ces attaques s’appuient sur une loi votée en urgence cet été, sous la pression de lobbies cherchant à protéger leur rente, et au détriment des consommateurs qui n’ont pas été consultés.

Le hic, c’est précisément que toute personne majeure disposant d’un permis de conduire depuis plus de trois ans et d’un casier judiciaire vierge peut s’improviser chauffeur, ce qui n’a guère plu aux traditionnels taxis qui invoquent des problèmes d’assurance ou de travail dissimulé. Tout ceci a donc fini devant le procureur de Paris et Uber s’est vu condamné à verser 100 000 euros d’amende et avait fait appel du reste de la sanction

Alors que le tribunal de commerce de Paris doit bientôt rendre un jugement, les utilisateurs sont mis à contribution à travers une pétition, où les propos d’Uber ne sont pas tendres…

« Cette loi était portée par un député, Thomas Thévenoud, ministre éphémère, dont l’absence de crédibilité ne fait aujourd’hui plus de doute.La décision du Tribunal de Commerce de Paris attendue dans les prochains jours constituera la première interprétation d’une loi qui pourrait mettre en danger la mobilité partagée et l’innovation dans le transport, portées par Uber et de nombreuses startups françaises et européennes. »

Alors ? Pour ou contre Uber ?

Tags :Sources :uber
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Mais bien sûr….Tu voudrais pas aussi un Uber aérien ?
      Ah ! On voudrait bien rire avec des conducteurs ou des pilotes improvisés, ça ferait pas les malins derrière…

      1. Rien à voir, n’importe quel crétin peut conduire une voiture. Les taxis ne sont pas une garantie de sérieux ou de compétence, et encore moins de respect du code de la route et des clients.
        Bref, il est normal que chacun trouve un emploi et pourquoi pas taxi, ce n’est pas un service public, mais du boulot privé. Donc, rien à dire sur la concurrence. Il faut détruire les monopoles.

    2. Moi je rêve d’un uber président de la république 1 uber premier ministre un uber fleuriste qui monterai ses stands devant les magasins de fleurs je me prend à rêver pourquoi pas un uber pharmacien avocat huissier ou juge. Un peu de sérieux arrêtons de marcher sur la tête. Et sachez que 25% des sommes versées à ces ch1uffeurs disparaissent de France directement! Je suppose que cela vous va parfaitement pour ma part je trouve cela purement révoltant!

  1. Toutes les accusations uber sur le sexisme et d’autres choses sont une machination médiatique classique faite main dans la main avec le gouvernement pour discréditer Uber…Faudrait être con pour y croire…

    Souvenez-vous, ils avaient fait pareil avec Xavier Niel, qui doit encore aujourd’hui faire attention même à la manière dont il fait la bise à des inconnues, pour peu qu’on l’accuse d’agression sexuelle pour bise non désirée….

    Pffff…

    VIVE UBER !

  2. Autant je suis devenu un client enthousiaste d’Uber, autant la solution Uber Pop est franchement scandaleuse. Il y a besoin de concurrence, mais de façon saine. Et surtout, il y a besoin de contrôle. Que n’importe qui s’improvise chauffeur professionnel, c’est n’importe quoi.

  3. … Demain grace à ce genre de société basé dans un paradis fiscal, vous n’aurez plus droit à la sécurité sociale, plus d’allocations familiales, plus de chomage, et plus de retraite, ni de bourse dans les écoles, plus de bus a 2 euro, etc… car vous oubliez que c’est grace à nos impots et charges sociales que nous avons tous ces services…

    1. Quel est le rapport?
      Que je choisisse Uber pour aller à l’aéroport à la place d’un taxi ou d’un Rer, je choisis une société privée à la place de 2 autres, les impôts n’ont rien avoir là dedans je trouve.

  4. Il ne s’agit pas de s’en prendre à Uber. Il s’agit de défendre un business légal (les VTC) qui est en train de se faire remplacer par un business illégal fait de particuliers sans assurances qui touchent des revenus non déclarés (puisque c’est bien de cela qu’il s’agit et en aucun cas de partage de frais puisqu’il y a bénéfices). Uber n’a eu de cesse de pousser ses chauffeurs à acheter des véhicules pour ensuite casser leur croissance (les mettant par là même en difficultés financières) en créant UberPop.
    Il s’agit ni plus ni moins de travail au noir, le même que l’on sanctionne dans la restauration ou dans le bâtiment ! L’innovation a bon dos !
    Uber se la joue grand seigneur créateur de richesses alors qu’il ne faut pas oublier qu’ils ne paient pas de TVA en France, subventionnent un business de la main à la main et n’ont finalement que quelques salariés en France . Où est la richesse, où est la croissance là dedans ?

  5. uber se cache derrière la création d’emploi mais ils ne créent rien!
    au contraire, uberpop prend des parts de marché aux vtc!
    pourquoi payer des charges et des impôts si on peut travailler au noir en france?
    pas de tva pour uber, pas de charges et pas d’impots sur les revenus pour les chauffeurs uberpop!
    les gens veulent voyager à moindre frais mais ils ne comprennent pas que ce l’état ne perçoit pas via uber, ils le paieront avec leurs impôts!

  6. Payer des chauffeurs de la main à la main (sans charge, ni impôts) c’est du travail dissimulé.
    Et le travail dissimulé en France, c’est du pénal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité