Les smartwatches au coeur de la prochaine bataille de copyright ?

Smartwatches

Parmi tous les objets connectés qui débarquent actuellement sur le marché, les constructeurs semblent miser grandement sur les smartwatches. Et, logiquement, comme avec tout objet électronique se pose la question du copyright et autres brevets. Ces montres nouvelle génération pourraient donc prochainement se retrouver au cœur d'une grande bataille juridique...

Selon TorrentFreak, de nombreux horlogers ont commencé à transmettre des ordonnances d’interdiction de publication de certains designs numériques de montres qui ne sont, eux, que de pâles copies de designs bien réels. Les smartwatches rondes, comme les Moto 360 et LG G Watch R, sont bien évidemment au centre de l’attention…

Si pour l’heure, l’esthétique des smartwatches laisse encore à désirer, il faut prendre en considération qu’il ne s’agit ici que de la première génération d’appareils. Celles-ci seront (très) bientôt plus agréables à porter, à regarder, et plus performantes, les marques reines de l’horlogerie « classique » auraient tort de ne pas s’en préoccuper.

Nous vous présentions il y a peu certaines des plus belles réalisations pour personnaliser votre montre. Le site FaceRepo s’y est spécialisé et il admet recevoir toujours davantage d’ordonnances de retrait de certains fichiers, ordonnances auxquelles le site se plie volontiers, mais Internet étant ce qu’il est, piratage et contrefaçon vont malheureusement de pair avec le passage au numérique… Les montres ne devraient pas y échapper.

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Faut être complètement con, comme d’habitude pour ces entreprises vieillissantes, pour tenter de s’opposer à la montée en puissance d’un produit qui séduit le marché : leur seul espoir en ce sens est de pouvoir jouer le vautour quelques années, toucher des royalties en utilisant certaines des plus mauvaises pratiques de notre société. Pourquoi, bordel, ne pas investir dans la modernisation du produit qui fait leur succès ? Si Breitling signe un partenariat de 10 ans de conception de montres avec Sony, allez me dire que ça ferait pas un carton ? Et ça leur donne un pied dans le milieu, pour pérenniser leur présence sur le produit, quelle que soit l’évolution du marché, quoi… Bref, c’est débile.

    1. Les montres mécaniques sont pérennes, ce que ne seront jamais les montres numériques.
      Va donner en héritage ta Moto 360 dans 10-20 ans a ta descendance

  2. Clair, une smartwatch quelque soit la marque n’a vocation à survivre qu’une paire d’années. Aprés, une génération arrivera. Mes montres (450€ max) ont t une technologie qui existe depuis longtemps et l’auront encore pour des décennies. La plus vieille en ma possession a 7 ans et fonctionne toujours trés bien. Va trouver une batterie ou un écran d’un tél qui a 7 ans et qui n’a pas été d’une trés grande diffusion. La montre qui a été choisie par la Nasa pour la mission Appolo n’a pas été conçue pour ça car c’était une montre classique. Elle est toujours fabriquée et a même toute une gamme de déclinaisons (3000€ neuve env). Une montre un tant soit peu bien conçue fonctionnera des décennies en la révisant de temps en temps. Même si les composants ne se sont plus fabriqués, la trés grande majorité de ces derniers peuvent être refaites de toute pièce par un horloger/manufacture horlogère. L’électronique etc aura grandement évoluée et pratiquement toute la technologie embarquée actuelle n’existera plus dans quelques années.
    A mon avis, ce sont les constructeurs de grande diffusion qui sont concernés tel que le groupe Festina, Casio, une partie du groupe Seïko etc… Les marques suisses (modèles de luxe ou non) le sont beaucoup moins. Surtout que la plupart (hors quelques gammes du groupe swatch) ne sont pas électroniques.
    Quant au design, la plupart du design général des montres est tombé dans le domaine public car dépassant 50 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité