Hayabusa-2, une mission spatiale plus dingo que celle de Philae

hayabusa-2

L’agence spatiale japonaise (JAXA) va envoyer mercredi la sonde Hayabusa-2 dans l’espace. Sa mission ? Ou plutôt ses missions ? Retrouver un astéroïde dans le cosmos, l’observer à distance, le bombarder, poser 3 atterrisseurs à sa surface, larguer une bombe, se poser, récupérer les poussières à 3 emplacements différents,  les renvoyer sur Terre… et préparer un café pour l’équipe d’ingénieurs. Dingue !

Sans rire, cette mission a tout du scénario de science-fiction. Le premier grand moment est le mercredi 3 décembre 2014 avec le lancement d’une fusée H-IIA à 5h22 heure française sur la base de lancement de Tanegashima au Japon. Si tout se passe bien, la sonde Hayabusa-2 prendra alors la direction de l’astéroïde 1999 JU3. Il s’agit d’un astéroïde de type C, c’est-à-dire qu’il est principalement composé de carbone. 75% des astéroïdes découverts sont de type C.

La poursuite spatiale cool

La sonde Hayabusa-2 devrait arriver en orbite autour de son bel astéroïde en juin ou juillet 2018, après un survol de la Terre pour prendre de la vitesse en 2015. Au début, la sonde restera en retrait et observera la bête de loin. Pendant un an et demi, Hayabusa-2 va accompagner l’orbite de l’astéroïde.

Puis,  ça devient vraiment rock n’roll

Hayabusa-2 va déployer 3 petits rovers à la surface de l’astéroïde. Un peu comme pour Philae et Rosetta. Les rovers sont tout petits, ils pèsent 1,5 kg et ils sont équipés de caméras et de thermomètres.

Hayabusa-2 va aussi envoyer l’atterrisseur Mascot, développé par l’agence spatiale allemande et française, qui ressemble beaucoup à Philae et doit réaliser de nombreuses expériences scientifiques pendant 12 heures. Il est capable de se déplacer en faisant des petits bonds.

Avant de devenir carrément heavy metal

Et comme si cette mission n’était pas assez compliquée, ils ont également décidé d’envoyer un impacteur de 2kg qui explosera à la surface de l’astéroïde pour creuser un cratère. Pendant l’explosion, la sonde Hayabusa-2 doit se planquer de l’autre côté de l’astéroïde.

Puis la sonde Hayabusa-2 viendra se poser non pas une, mais 3 fois (!) à la surface de l’astéroïde pour effectuer 3 prélèvements différents ! Les échantillons prélevés reviendront ensuite sur Terre en 2020 si tout se passe bien.

L’intérêt est de nous en apprendre plus sur la formation des planètes et nous apprendre au passage à mieux protéger la nôtre.

Pour rappel, en 2003, la JAXA avait lancé la mission Hayabusa. Même si la mission Hayabusa s’est terminée avec succès, il y a eu de nombreuses anomalies. Cette fois, l’agence spatiale japonaise espère tirer profit de ses erreurs passées pour que cette mission très complexe se déroule avec succès.

Mais avant de brûler les étapes, croisons les doigts pour que le lancement de mercredi se déroule parfaitement bien.

Tags :Sources :JAXA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Que veux-tu dire par pas grand chose ?

      Je pense que c’est important que chaque mission soient différentes, ainsi les données récoltées d’une mission à une autre peuvent être complémentaire plutôt que redondantes.

      L’approche globale de celle-ci est la même, approcher un astéroïde, mais la manière et le composition de celui-ci devrait être différent

      1. Eh bien pour commencer Rosetta étudie 67P, qui est une comète. Les missions Hayabusa sont focalisées sur des astéroïdes. Ces deux types de corps célestes sont très différents. Ensuite, il y a les distances qui rentrent en jeu. Rosetta a effectué ses mesures et Philae s’est posé à plus de 500 millions de km de la Terre. Les missions Hayabusa, elles, sont pilotées presque « en direct » depuis les centres de contrôle. Il ne faut pas oublier également qu’il y a presque 15 ans de technologies qui séparent les deux sondes.

        Je suis d’accord, pour dire, en tant que très ardent défenseur de l’exploration spatiale, que c’est super important que les missions soient différentes! Les astéroïdes font des sujets passionnants. Les comètes aussi.

  1. Slt, quand je regarde les films de sciences fictions, qui finissent par rattraper la réalité. Je me dis que l on est vraiment arriéré. Si des extras terrestres existent, ils doivent nous mettre au niveau des hommes préhistoriques

  2. Je me pose juste une question. Ont ils pensé que l’impact aller faire dévier l’astéroïde de sa trajectoire ?
    En tout cas bon article Norédine, comme d’hab quoi …
    Faites un sites, René et toi, vous allez cartonner 😉

  3. Faudrait filer TOUS les articles de ce genre a Noredine,sérieusement.
    Court,concis,on va a l’essentiel,pas de titre trompeur (« olol l’appareil photo de rosetta est ridicule » ),pas besoin d’aller chercher de l’info ailleurs tout est la.

    Bref bravo l’auteur et bon courage a la JAXA!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité