Le FBI au secours de Sony Pictures !

Sony Pictures hack

Il ne fait pas bon vivre en ce moment chez Sony, principalement à cause de la récente attaque qui a paralysé son réseau pendant plusieurs jours. La firme ne se dépêtre pas de ce marasme et n'arrive pas à remonter à la source du hack, en conséquence de quoi, elle a décrété qu'il fallait passer aux choses sérieuses, en demandant l'aide de Mandiant et du FBI.

L’opération ayant touché Sony de plein fouet est désormais revendiquée, par un groupe inconnu auto-proclamé #GOP (Guardian of Peace). L’histoire est banale, des pirates ont réussi à infiltré le réseaux de la société pour voler des données sensibles et lui imposer un ultimatum par la suite. Pour Sony, il était décemment impossible d’y céder et c’est ainsi que des documents financiers, adresses électroniques, ou encore code source ont commencé à fuiter.

Une enquête a rapidement été lancée, sans aboutir malgré tout à un résultat tangible. Aux vues de l’ampleur de l’attaque, Sony s’est résigné à faire appel aux grands moyens, en demandant l’aide de l’expert Mandiant, également soutenu par le FBI.

Selon les premières pistes, l’affaire pourrait aller loin, puisque la Corée du Nord est soupçonnée. En effet, Sony travaille actuellement sur un film, The Interview, qui traite de l’assassinat du dirigeant nord-coréen, Kim-Jong Un. L’ONU avait déjà été saisie, les réalisateurs du film étant accusés de « terrorisme et acte de guerre » par la Corée. Sachant que le film est censé sortir le 25 décembre aux Etats-Unis, c’est un mobile qui apparait comme crédible. Voilà encore une histoire qui ne risque pas d’améliorer les relations entre les deux protagonistes…

Tags :Sources :Silicon.fr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Sachant que le film est censé sortir le 25 décembre aux Etats-Unis »
    Elle est loin l’époque de « Maman j’ai raté l’avion » nan? 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité