Une sonde arrive dans la dernière région inexplorée du système solaire

new horizons

Après 9 ans de voyage et 4,8 milliards de kilomètres parcourus, la sonde New Horizons s’est réveillée aux confins du système solaire, dans la ceinture de Kuiper, la dernière région inexplorée du système solaire. Cette zone située au-delà de Neptune est composée de milliers de corps glacés. C’est ici que se trouve Pluton, la planète déchue. La sonde New Horizons a pour mission d’étudier la planète naine et la ceinture de Kuiper qui l’environne.

New Horizons est réveillée

La nuit dernière, le 6 décembre à 21h (heure française), la sonde New Horizons se réveillait seule et loin de tout, dans le froid spatial. Elle a alors envoyé un signal qui a mis 4 heures et 25 minutes pour rassurer les ingénieurs de la NASA sur Terre. Et ce signal voyageait pourtant à la vitesse de la lumière.

Depuis son lancement en janvier 2006, la sonde New Horizon a passé 1873 jours en hibernation, soit près des 2/3 de son temps de vol. Depuis 2007, la NASA a réveillé 18 fois la sonde. Elle est restée en hibernation pendant des périodes allant de 36 à 202 jours. L’hibernation réduit l’usure des composants et les risques de défaillance du système.

systeme solaire

La frontière de l’infini

Maintenant que la sonde New Horizons est en mode « actif », les ingénieurs de la NASA vont tester ses instruments et vérifier que tout fonctionne bien. Pour l’instant, elle se trouve encore à 260 millions de kilomètres de Pluton, ce qui est un peu moins que 2 fois la distance séparant la Terre du Soleil.

Dans les semaines qui viennent les ingénieurs vont également paramétrer la sonde pour qu’elle sache quoi faire en approchant de Pluton. New Horizons va d’abord analyser la topologie et la géologie de la planète naine et de Charon, sa lune principale. La sonde analysera également la composition et la structure de l’atmosphère. Elle va cartographier la structure et les compositions de la surface. Et elle va aussi se pencher sur les plus petites lunes de Pluton.

pluton satellites

Un œil à l’autre bout du système

Les premières observations débuteront en janvier 2015 et continueront jusqu’à fin juillet 2015. New Horizons sera au plus près de Pluton le 14 juillet 2015, ce qui en fait une date révolutionnaire ! Elle la survolera à 12 500 km seulement. Ceci dit, nous devrions avoir des informations pertinentes plus tôt. A partir de mi-mai, on devrait en connaître beaucoup plus sur Pluton, ses lunes et son système.

Pluton a été découverte en 1930 seulement. Elle était très compliquée à découvrir car elle est 5 fois plus petite que la Terre (1190 km contre 6400 km pour la Terre). En 2006, d’autres mini-planètes ont été découvertes dans la ceinture de Kuiper, et Pluton est passée du statut de planète à celui de planète-naine.

Une avancée vers l’inconnu

Comme le dit Hal Weaver, un scientifique rattaché au projet, New Horizons est une expédition vers un nouveau type de planète que nous n’avons jamais observé, dans un lieu où nous ne sommes jamais allés. Pendant des années, on pensait que Pluton était ce petit corps étrange au fond de la banlieue planétaire. Aujourd’hui, on sait qu’elle est à l’entrée d’une région peuplée de nouveaux mondes dans la ceinture de Kuiper. Et New Horizon va nous permettre de les regarder de près.

Tags :Sources :NASA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. L’année 2014 nous a offert Rosetta, 2015 va débuter sur New Horizons….l’aventure continue,
    c’est passionnant et exaltant. Vivement les premières observations.

    1. Toutes les ondes électromagnétiques permettent une transmission d’informations a la vitesse de la lumière (infrarouge des télécommandes, fibre optique etc…)
      New Horizons utilise une bande a SHF, des ondes radios a une fréquence de l’ordre du gigahertz

  2. Les gens pauvres vont dire que cet argent aurait du etre versé aux associations du type resto du coeur ou autre. Avec une telle mentalité, pas étonnant que les pauvres restent pauvres.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Tu as bien raison,

      C’étonnant aussi comment « les gens » pensent que l’argent utilisé se trouve dans le satellite et non dans les salaires de ce qui ont contribué à sa réalisation, et ainsi redistribué à une partie (pas énorme la partie) du peuple qui peut en profiter ou en faire profier.

    1. @francharo : c’est Voyager 1 qui à priori est maintenant hors de la zone d’influence magnétique du Soleil (les vents solaires), mais il subit toujours l’influence gravitationnelle de notre étoile donc les scientifiques considèrent que la sonde est toujours dans le système solaire.

  3. Heu pluton n’est plus une planète mais une étoile si mes souvenirs sont bons

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Vos souvenirs ne sont hélas pas bons, Pluton est bien une planète naine, tout comme Cérés ( qui se trouve entre Mars et Jupiter ), Eris, Hauméa, MakéMaké et j’en passe …
      Dans notre système solaire, l’étoile c’est le Soleil ( comme le Port-Salut… ), car par définition est une étoile tout astre brillant de sa propre lumière.

    1. oups,validé trop vite X)

      Il me semble que les 2 sondes passaient à proximité de Saturne pour accélérer,et la NASA avait choisi d’en faire passer une à proximité de Titan(il me semble),une lune de Saturne) ce qui avait dévié la sonde et donné une trajectoire hors de la galaxie.Et l’autre continuait sont trajet vers Pluton.

    2. Hum, « Dans ce coin » c’est un peu réducteur sachant qu’il s’agit d’une région qui fait 360° autour de nous :) Mais en effet Voyager 1 et 2 y sont au moins passés. Concernant Voyager 1, les scientifiques ont du mal à savoir s’il n’a pas dépassé la Kuiper Belt.

      New Horizons est la première sonde à « vraiment » pouvoir s’intéresser à Pluton et son environnement, avec comme but ultime d’aller examiner une planète naine plus lointaine. http://fetspace.blogspot.fr/2014/12/404-pas-de-pluton.html

      1. @Klach :
        Gorinaz a très bien répondu à la question.
        Voyager 1 est plus rapide et en avance sur Voyager 2. Les deux sondes foncent dans l’espace interstellaire, vers l’infini et au-delà. Et elles continuent de nous envoyer des données absolument uniques

    1. Ça balance constamment entre planète, planète naine et planétoïde voir astéroïde. La nature de Pluton est remise en question tous les 5 ans 😉

    2. Il y a eu un débat en septembre 2014, où 3 experts ont tenté de redéfinir ce qu’est une planète. Et selon une des définitions retenues, Pluton serait bien une planète. En fait, c’est la définition de l’Union astronomique internationale qui fait loi. Pas celles des exoplanétologues.

  4. Les scientifiques ne sont pas d’accord sur le statue de pluton. Planete ou planete naine ?… Quoiqu’il en soit, l’UAI n’a pas changé d’avis. Donc officiellement pluton reste une planete naine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité