En 1911 déjà, Albert Einstein conseillait d’ignorer les trolls !

Albert Einstein Marie Curie

Les grands esprits souvent s'estiment, plus souvent encore s'entraident. Ceci était particulièrement vrai avec Albert Einstein. Et à l'heure où nos forums sont remplis de trolls et d'autres "haters", le père de la relativité restreinte prodiguait en 1911 déjà, un sage conseil : ignorer les éternels aigris !

Nous sommes donc en 1911. Albert Einstein envoie alors une lettre réconfortante à sa collègue, lauréate du Prix Nobel, Marie Curie. À l’époque, elle faisait l’objet de nombreuses critiques, et souvent bien loin de ses recherches ou de son travail. Le refus d’entrée à l’Académie Française des Sciences comme physicienne en Janvier 1911 fut mis sur le compte du fait qu’elle soit une femme ou à cause de sa confession juive ou peut-être même parce que, veuve, elle entretenait une relation avec le physicien Paul Langevin (qui était marié mais séparé).

De retour chez elle, elle dut faire face à une foule en colère, la forçant elle et ses filles à rester chez des amis… Une situation quelque peu familière ces derniers temps, non ? Il suffit d’une déclaration, d’un geste ou d’une action indélicate pour s’attirer les foudres de pléthore de « haters ».

Voici donc la lettre de Albert Einstein à Marie Curie. Pour la petite histoire, Marie Curie remportait son deuxième Prix Nobel quelques jours plus tard.

Albert Einstein Marie Curie

[…] Je dois vous dire à quel point j’admire votre intelligence, votre volonté et votre honnêteté, et je me considère heureux d’avoir fait votre rencontre en personne à Bruxelles. Quiconque ne fait pas partie de ces reptiles est certainement heureux, comme par le passé, que nous ayons parmi nous des personnages comme vous, et Langevin aussi, des gens avec qui c’est un privilège d’être en contact. Si la populace continue de perdre son temps avec vous, ne lisez pas ses bêtises, tout simplement, laissez-les aux reptiles pour qui elles ont été fabriquées. […]

Les plus perspicaces auront remarqué le post-scriptum très scientifique juste après ces mots réconfortants… Une belle histoire à apporter au crédit de ce grand bonhomme qu’était Albert Einstein.

Tags :Via :Jezebel
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Les plus perspicaces auront remarqué le post-scriptum très scientifique juste après ces mots réconfortants… Une belle histoire à apporter au crédit de ce grand bonhomme qu’était Albert Einstein. »

    Dans la mesure ou vous faites remarquer le post-scriptum,n’aurait il pas été judicieux de le traduire?

    Toujours un job à moitié fait….

    1. Je suis désolé mais c’est ton commentaire qui ne sert absolument à rien. Je suis d’accord avec klash, il aurait été mieux de traduire le post scriptum.

  2. En même temps la probabilité pour qu’un individu n’ayant pas le niveau collège en anglais comprenne les théories de Planck et tout ce qui découle de ce PS est très faible…

    Pour en revenir au sujet, Einsten était dans son milieu et au départ considéré comme un troll indigne d’intérêt.
    C’est au milieu du fumier que fleurissent les plus jolies fleurs…

    1. Nan. Faux. Il dit : »Mon espoir que cette loi soit valide dans la réalité est très petit néanmoins. »
      Il a raison avec cette loi mais elle n’est pas applicable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité