La machine qui dit oui à tous les profils intéressés par vous sur Tinder

Tinder

Parmi les nombreux services de rencontre du marché, il en est un qui a le vent en poupe actuellement notamment de par sa simplicité d'utilisation, c'est Tinder. Difficile en effet de faire plus simple : balayer à gauche et l'on refuse cette "possibilité", balayer à droite et l'on dit oui. Ce peut être encore trop difficile pour certains. Voici donc la "machine à dire oui".

Comment en arrive-t-on à vouloir concevoir une machine dont le seul et unique but est de balayer la photo d’un profil vers la droite – signe, on le répète, d’intérêt pour ledit profil – ? Est-ce parce que son concepteur est tellement populaire que les intéressé(e)s se comptent par centaines chaque jour ? Ou est-ce par pure fainéantise ?

Dans un cas comme dans l’autre, cet ingénieur a bien mis au point cette machine étrange. Au moins aura-t-il l’embarras du choix lorsque viendra la difficile étape de sélectionner les profils les plus intéressants… Se montrer intéresser envers tous les profils qui se manifestent sans même chercher à en apprendre davantage, voilà bien une étrange manière de trouver l’amour…

Tags :Via :Jezebel
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ceci touche à un point sensible des technologies. Il y a les robots virtuels et les robots reels. Ceci est un robot réel et il est indetectable. Alors ceux qui luttent contre les robots scriptés virtuels ont bien du soucis à se faire.
    DONC : Arettez d’espionner nos machines à la recherche de scripts, ce n’est pas une bonne excuse. Si les robots réels sont intouchables alors les scripts sur nos ordinateurs personnels doivent l’etre aussi. Pas touche à ma machine.
    Il y aura toujours des tricheurs qui automatiseront des tâches et vous ne pouvez pas lutter contre alors remballez vos armes d’espionnage et laissez nos disques dur tranquille.

    Message aux plateformes comme Steam ou Battlenet qui spy nos machines à la recherche de scripts de triche (soi disant) et qui se font du blé avec nos données perso.
    Concernant Tinder, je pense que ceci est une une simple attaque qui pourrait faire tomber le soft. Ils ne peuvent rien contre ça, nous pouvons juste dire au createur de ce robot : bien joué, les trolls robotiques de demain vont faire tomber un max d’applis, c’est un début.
    Celà rapelle que quand on est derrière un écran, non seulement il peut y avoir n’importe qui mais aussi n’importe quoi 😉
    Il faut faire avec.

    1. un si long message pour si peu de lecteurs… encore moins de personnes si on compte le nombre de personnes qui luttes contre des bots qui lisent cet article… et puis bon pas très constructif qui plus est, car on ne parle pas de faire tomber le soft mais d’automatiser le fait de « liker » une personne… Si tu prend pleins de gens et que tu leur disent a tous de liker a fond les profiles, ça peut aussi faire tomber l’api derrière (si elle est mal conçu et j’en doute). bref gros spitch impertinent…

      1. Lorsqu’on ne commente pas ça ne signifie pas qu’on est pas lu, ou qu’on ne sera pas lu un jour. Même en 2050 il y aura peut etre un gus qui tombera dessus par hasard et lira et peut etre même répondra 😉
        Il m’arrive de répondre à des sujets écrits en 2007. Certain appellent ça du déterrage et trollent sur ce fait comme si ça les dérangeais mais c’est tout à fait naturel. Nous ne somme pas sur un internet éphémère : nos traces sont inscrites dans l’eternité !
        Internet est un futur laboratoire pour les futurs historiens !
        La preuve avec le message d’Einstein sur les trolls dans la news récente 😉
        Alors ton commentaire s’approche plus du troll qu’autre chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité