Vous pouvez enfin choisir votre genre sur Google+ !

Gay Friendly

Prenant l'exemple de Facebook, Google+ va permettre au tout-un-chacun de choisir son genre de façon plus précise sur le réseau social. Au lieu d'avoir à se contenter de la dénomination "autre", les usagers qui ne se considèrent pas simplement comme un homme ou une femme, pourront opter pour un choix plus adéquat.

Pour la majorité des personnes, cliquer sur la case fille ou garçon n’est pas un problème… En revanche, pour les transsexuels, androgynes, transgenres, etc., c’est une autre histoire ! Le réseau s’offre donc une mise à jour, mais au lieu de proposer une longue liste de possibilités comme Facebook, il introduit simplement une zone de texte libre où l’utilisateur pourra entrer ce qu’il désire. Un second champ permet de sélectionner un pronom personnel, avec des options de paramètres masculins, féminins, ou non spécifiés.

L’identité de genre est plus complexe que les seuls termes « mâle » ou « femelle », Google+ proposera donc un nombre de possibilités infinies. Évidemment, on imagine que des petits malins vont en profiter pour y ajouter une pointe d’humour, dès que cette option sera déployée, c’est à dire dans les jours à venir ! Il sera logiquement possible de définir et régler les paramètres de confidentialité, tout le monde n’ayant pas envie de crier à absolument tous ses contacts qu’il ou elle vient de changer de sexe.

Tags :Sources :9to5google
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. (edit correction auto, grrr)
    Bientot on pourra egalement dire si on est un humain ou pas, puisque ce que les regles de la nature en place n’ont visiblement pas d’importance selon les blaireaux qui mettent en place des mesures comme ça. Pratique pour ces derniers, qui en tant que blaireaux sont des animaux à part entière.

    Jusqu’où va t’on descendre… ?

  2. Plutot que des mesures comme ça, pour soulager les transexuels et autres, je propose une bonne thérapie plutot que les conforter dans le fait qu’ils sont autre chose que ce que leur carte genetique révèle… et elle, ne ment pas.
    Les types qui se prennent pour Napoleon ou la reine d’Angleterre se font soigner en general, on ne les confortes pas dans leur délire.

  3. ah un peu de théorie du genre sur gizmodo, ça faisait longtemps qu’on avait pas eu droit à un peu de bourrage de mou avec ça.

    On est très heureux pour les paumés de la vie ils seront encore plus paumés.

    le but d’un transsexuel c’est d’appartenir à l’autre sexe pas d’être entre 2 eaux dans un no man’s land virtuel de l’identité de l’individu.

    Il faut d’ailleurs être le dernier des salopards issu de la bourgeoisie libérale de gauche ou le plus stupide des idiots pour penser que ce genre de chose aura le moindre aspect positif pour ces gens qui en général sont les victimes de la non culture médiatique et de quelques cinglé(e)s minables que l’on retrouvent dans les milieux enseignants et universitaires et débauchés par des réseaux d’influence qui instrumentalisent à leur guise ces incultes anti intellectuels qui pullulent dans les médias main stream .

    Une petite recherche sur Caroline Fourest, ses frasques et ses « méthodes » d’investigation vous donneront un exemple concret du genre de personnage dont on parle.

  4. pour certains l’identitè sexuelle ne correspond pas a celle prevue…ce n’est pas du teatre, ce n’est pas contrenature, et ici la seule maladie que je vois est celle de l’ignorence dans vos coomentaires.
    Vivre et laisser vivre, quelle est votre probleme?

    1. La seule ignorance que je constate ici, c’est celle liée à la négation des gène et d’un système pourtant si simple vu qu’il se résume par du binaire et ne changera jamais : l’on nait et l’on est soit homme, soit femme, qu’importe les modifications artificielles.
      Plutot que renforcer les personnes troublées par leur « identité sexuelle », pourquoi au contraire, ne pas les placer face au réel ?
      J’ai un début de réponse : parce qu’il est bien plus lucratif de leur faire dépenser des dizaines de milliers d’euros pour leur laisser esperer etre ce qu’il ne seront jamais, puisque l’on ne peut pas modifier les gènes. Et meme pourquoi pas aller le promouvoir ? Les bénéfices n’en seront que meilleurs.

      Elle est là, ton ignorance mon pauvre Javier et pas dans mes commentaires.

      1. Tu dois donc connaitre enormement des transexuelles puisque apparament tu crois savoir de quoi tu parles…
        Et encore tu oublie de citer quelle est c’est foutu probleme que cette question semble autant t’enerver.

        1. @ PICTON :
          L’hermaphrodisme existe aussi chez les humains .Des athlètes des j.o qui étaient physiquement des femmes après accident par ex. ce sont découvert posséder des attributs masculins .Ces derniers n’étaient pas visibles car insuffisamment développés:
          http://www.respectmag.com/2012/08/06/athletes-hermaphrodites-entre-tabou-et-suspicion-6578
          Larry WACKOWSKI ( MATRIX ) a changé de sexe et se nomme maintenant Lana WACKOWSKY entre autre .

  5. J’en ai croisé un de temps en temps à l’epoque où j’etais à la fac et il n’a fait que le conforter dans mon idée.
    Toi en revanche, t’as surement pas du beaucoup frequenter les cours de SVT.

  6. C’est quand même affolant … sous des prétextes de bien être, de respect ou je ne sais quoi d’autre, on en vient à nier des vérités scientifiques.

    Tant qu’on ne m’aura pas démontré qu’il existe des variantes génétiques, un gène complémentaire ou je ne sais quoi qui viendrait compléter la définition du genre sexuel, je continuerai à dire qu’il n’existe que deux genres … le reste, ce sont des problème d’identité, de personnalité ou de psychologie.

  7. Mais qui sont ces megalos qui se croient assez bien dans leurs pompes pour jujer autrui et la liberté de chacun sur son apparence? A part d’être un gros nolife et s’ enorgueillir d’avancer une théorie reposant sur les gènes, le mec se prend pour dieu. C’est plus compliqué que ça. N’avancez pas des arguments sur des sujets que vous ne maîtrisez pas, (dont vous n’avez sans doute pas les capacités de comprendre ) faites juste le deuil de ces quelques milliards de neurones qui vous manquent et qui sont la cause de votre raisonnement moyenâgeu

  8. Du grand n’importe quoi !
    Il n’y a que deux genres dans l’espèce humaine : mâle ou femelle. Et l’ensemble des manifestations extérieures se traduisent par le travail hormonal.
    En revanche l’attraction envers son sexe ou le sexe opposé, et le fait de ne pas se sentir « masculin » ou « féminin » est autre chose, car il procède d’une altération psychologique. La façon de se percevoir, de percevoir son corps influe énormément sur sa construction mentale. Il n’empêche que biologiquement, on reste homme ou femme

    La théorie du genre ou gender studies ne sont qu’une théorie, un délire issu d’un cerveau malade nommé Kinsey. Je vous invite à prendre connaissance de l’origine de cette théorie au travers d’une vidéo de Marion Sigaut, historienne de son état. Votre verdict sera sans appel.
    https://www.youtube.com/watch?v=HX1fLFi5dyI

    Cette théorie est mise en avant par par des lobbies LGBT proches du pouvoir à l’échelle mondiale. En France le cache sexe que son les ABCD de l’égalité, ou la lutte pour l’égalité homme-femme ne sont que des leurres. Il n’y a pas d’égalité ontologique entre les homme et les femmes, mais de la complémentarité.
    L’homme et la femme sont complémentaires l’un de l’autre, c’est la seule réalité. Ils ne sont égaux qu’en droits.
    Vouloir un être indifférencié est un refus de la réalité, du sexisme à l’état pur, du totalitarisme des esprits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité