Google part à la chasse au gène de l’autisme !

ADN

Google est une entreprise qui n'a pas pour seule ambition de squatter vos smartphones. En parallèle, elle tente également de cerner le gêne responsable de l'autisme, s'il existe.

Annoncé déjà en juin, le projet avance à grands pas, notamment grâce au partenariat avec Autism Speaks. Google part donc en mission, en quête, à la chasse à l’autisme. La société utilise sa base de données du génome, Google Genomics, afin de séquencer le génome de 10 000 personnes. L’idée est de s’attarder uniquement sur le spectre de l’autisme, dans l’espoir de déceler le moindre indice permettant aux chercheurs de comprendre les origines de ce trouble.

Les algorithmes de Google sont tout à fait utiles pour ce type de procédure longue et réclamant une immense précision. En plus de leur puissance et de leur rapidité d’exécution, ils permettent d’effectuer l’équivalent d’une recherche de mots clés, mais sur certaines régions ou le long des séquences ADN afin de trouver des segments pourvus de variations communes et ainsi, d’isoler un gène.

Par ailleurs, Google offre la possibilité unique d’utiliser son colossal pouvoir de stockage. Un génome humain peut représenter jusqu’à 100 Go et son Cloud fournit un emplacement central rendant la collaboration entre les experts grandement facilitée. Partager les téraoctets de données associés aux informations était devenu un véritable frein pour les scientifiques.

Ce n’est que l’un des projets de Google concernant la santé, on imagine qu’à terme et avec un peu plus de moyens technologiques, la firme pourrait s’attaquer à d’autres troubles, surtout si cette tentative se mue en réussite.

Tags :Sources :wired
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. et c’est quoi l’objectif final de cette opération ?

    je suis moi même touché d’un trouble autistique de type syndrome asperger dit de haut niveau, et la nature m’a fait ce cadeau merveilleux et empoisonné à la fois

    que peuvent bien en faire les trans humanistes humanophobes de Google ? rien de bon croyez moi.

    1. dans votre cas, il est intéressant pour les agences gouvernementales d’avoir des chercheurs en particulier dans le domaine militaire fonctionnant en mode asperger le temps d’un contrat et que l’on puisse déconditionner médicalement, une fois les recherches finies, ça évite les fuites, les ventes d’informations. Les recherches en ce sens existent déjà aux USA. Un autre asperger qui vous salue bien.

      1. je ne veux pas être « déconditionné », ni faire un job pour une agence gouvernementale, je suis aspi, j’aie des valeurs morales et comme vous devez le savoir je ne peux transiger avec.

  2. C’est clair que Google ne fait pas ca par altruisme…. Il a ses propres interets… encore une fois connaitre de plus en plus de choses chez les gens. comme c’est déjà le cas avec tous ses produits… et la Google se cache derrière la bienfaisance pour avoir une image sympatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité