Un bouton « Je n’aime pas » sur Facebook ?

Dislike

Bien que cela ne réjouisse personne chez Facebook, tout le monde est douloureusement conscient que les utilisateurs désirent un bouton "Je n'aime pas", nous ne pouvons pas décemment aimer tous les statuts, surtout les négatifs... Comme nous n'arrêterons pas de nous plaindre de sitôt, Mark Zuckerberg a déclaré que la société y songeait.

Facebook reconnait enfin qu’on ne peut pas liker toutes les circonstances, imaginez les classiques, « vient de se faire virer » ou « vient de se faire larguer »

« Le bouton Like est précieux car c’est un moyen rapide de partager un sentiment positif. Certaines personnes désirent un bouton « Je n’aime pas » pour préciser que telle ou telle chose n’est pas bonne, mais nous n’allons pas le faire, je pense que ce n’est pas bon pour la communauté »

Fine analyse de Môsieur Zuckerberg qui souhaite apparemment nous faire naviguer dans le monde des Bisounours. Facebook n’aurait aucun intérêt à voir des vagues de « Je n’aime pas » sur ses « publications suggérées » et autres publicités.

En terme d’image, de marketing et de monétisation, cela revient carrément se tirer une balle dans le pied. Les actions sur Facebook concentrent et galvanisent uniquement les interactions sociales positives et non les flots de haine. En somme, le bouton « dislike » n’est pas prêt de se pointer.

Il va donc falloir continuer à liker les pires horreurs de vos amis plaintifs. Et pour ceux qui souhaitent une alternative, elle va prochainement arriver, mais nous ne sommes pas surs que cela vous plaise… Redonnons la parole à Mark :

« Il y a des nouvelles qui sont tristes ou tragiques dans la vie des gens, et leurs amis ne veulent pas les aimer. Nous pensons donc offrir un plus large éventail d’émotions, comme la surprise ».

Ainsi, lorsque Untel (Choisissiez le prénom qui vous arrange) indiquera qu’il est désormais célibataire, vous devrez vous contenter… d’être étonné ? Dans tous les cas, Facebook considère que pour ce type d’annonces, un gentil commentaire est bien plus appréciable.

Tags :Sources :venturebeat
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bouhhhh le vilain!
    Bon, certes le titre de l’article appelle au clic, on a tendance à croire que les choses vont changer alors que non, c’est juste pour dire que Facebook reste constant dans sa position sur le sujet.
    En même temps je suis en train de briser une règle d’internet : don’t feed the troll ^^

  2. Google translate?
    « Comme nous n’arrêterons pas de nous plaindre de sitôt »: soit tu ne sais pas ce que « sitôt veut dire, soit tu as utilisé un logiciel de traduction automatique…

    Et belle contradiction:
    « Mark Zuckerberg a déclaré que la société y songeait » VS le reste de « l’article »

    1. Bonjour,
      Votre message a bien été supprimé, et il ne s’agissait pas d’une erreur.
      Contactez la modération via le lien de bas de page si vous désirez contester, une réponse vous sera donnée en retour.
      Modération Gizmodo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité