Et Google quitta la Russie !

Closed

Décidément, Google est en train de fermer pléthore de choses à travers le monde. Après la fermeture décriée de Google News en Espagne, ce sont leurs bureaux Russes qui vont trouver portes closes !

MAJ : Google a signalé qu’il ne fermait pas ses bureaux en Russie, et qu’il n’abandonnait pas ses activités dans ce pays. La société confirme en revanche que le gros de son personnel technique serait réaffecté dans d’autres pays… Tout ceci n’est apparemment pas encore démêlé.

Moscou a de nouvelles exigences en termes de stockage des données, ce qui ne convient pas à Google. Solution ? Fermer les bureaux qu’occupait la firme en Russie. On ne va pas couper en quatre, Google refuse de céder face aux pressions du Kremlin…

A l’été, le parlement avait voté une loi obligeant les cadors du web à héberger les données des citoyens russes sur des serveurs uniquement situés en Russie, dans le cadre d’une nouvelle politique destinée au traitement des données personnelles des internautes.

Google est-il contre la protection des données personnelles ? Sur le papier, la décision du gouvernement est légitime, il s’agit de protéger le pays de l’espionnage et également les citoyens. Seulement, en parallèle, le gouvernement Poutine a renforcé la surveillance des médias locaux, y compris les blogs, menaçant même de les mettre hors ligne. On repassera côté liberté d’expression…

La décision vise donc à répondre aux attaques du gouvernement concernant les pratiques allant à l’encontre de la Neutralité du Net. Qui plus est, elle acte aussi d’un ras-le-bol de l’espionnage orchestré par le gouvernement Obama et la NSA. C’est en ce sens que Google montre patte blanche, car côté salariés, les dirigeants entendent faire les choses en bonne et due forme en proposant à sa cinquantaine d’employés de rejoindre un de ses autres bureaux.

Tags :Sources :silicon
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bravo les russes !!! chapeau bas, au moins quand on est pas dirigé par des lâches haineux on peut faire bouger les lignes et emmerder un minimum le rouleau compresseur US

    « Seulement, en parallèle, le gouvernement Poutine a renforcé la surveillance des médias locaux, y compris les blogs, menaçant même de les mettre hors ligne.  »

    en même temps ils vont pas non plus laisser les médias pro atlantistes diffuser leur soupe,

    Et puis bon on parle toujours de la liberté d’expression chez les autres mais bon on est pas trop légitime pour en parler nous en France, vu le niveau de censure pratiquée.

    idem pour les blogeurs financés par la CIA ou Soros . On a bien vu ce que ça donnait les femen chez nous et les pseudo révolutions de couleurs un peu partout.

    Washington a déclaré la guerre à Poutine en faisant un coup d’état avec des néonazis en Ukraine donc la moraline US … mouarffffffffff

      1. En France souveraine et non colonisée par les USA via l’UE, bien évidement.

        et on peut féliciter le peuple russe sans vouloir vivre en Russie.

        on peut même critiquer la politique US sans en vouloir au peuple américain.

        bizarre … ou pas en fait !!!

        1. Poutine décide d’avoir un oeil sur / contrôler tous les médias
          => félicitations ?

          Mouais, dans ce cas là, bravo à la Corée du Nord alors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité