Nos océans renfermeraient 10 fois plus de plastique que nous ne le pensions

Plastique océan

La pollution est omniprésente sur notre planète. Et si l'on en voit facilement les traces sur la terre ferme, l'océan, lui, semble souffrir en silence. Mais selon une récente étude, nos océans contiendraient quelques 250 000 tonnes de déchets plastiques, soit tout de même 10 fois plus que les précédentes estimations.

Markus Eriksen, directeur de recherche au 5 Gyres Institute – une institution spécialisée dans la compréhension de la pollution plastique des océans – et ses collègues expliquent être parvenus à ces chiffres en combinant des estimations visuelles avec des données collectées en écumant les mers avec un filet.

Nous vivons dans un monde de plastique : des simples sacs aux bouteilles, ils sont nombreux à finir dans l’océan. Il y a 15 ans, les scientifiques découvraient le vortex de déchets du Pacifique Nord, une zone en pleine mer de la taille du Texas remplie de déchets. En 1970, on estimait à 45 000 tonnes le volume de plastique relâché dans l’océan. La production a depuis été multipliée par 5. Les spécialistes ne sont aujourd’hui pas d’accord sur la quantité de plastique errant dans nos océans, justement parce que son estimation dépend de la méthode employée.

Markus Eriksen et son équipe ont réalisé leurs estimations en prenant en considération 24 expéditions menées sur les 5 gyres du monde. Estimations visuelles et résultats des collectes avec des filets ont été mises bout à bout, des modèles mathématiques définissant les transports possibles de ce possibles dans les courants marins ont été utilisés.

Résultat des courses, ce seraient en réalité quelques 5,25 mille milliards de particules plastique, soient environ 269 000 tonnes qui pollueraient nos océans. 75% provenant même de gros objets, comme des bouées, des seaux et d’autres accessoires de pêche. Pire encore, si l’on peut dire, la circulation dans nos océans agit comme un « broyeur géant », transformant les gros objets en de nombreux minuscules morceaux.

Cela dit, ces résultats ne font pas l’unanimité parmi les experts. Il convient par exemple de trouver la bonne balance entre estimation visuelle et collecte avec des filets et de prendre en considération les types d’objet. Selon Andrés Cózar, écologiste à l’University de Cadiz, en Espagne, les bouées, par exemple, sont très sujettes au courant, rendant très floue l’estimation visuelle. De fait, selon lui, ces nouveaux chiffres seraient grandement surestimés…

Tags :Via :Mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Du coup le parc éolien en France, le trie des déchets, Ségolène and co c’est du bidon ? Donc une progéniture d’une durée de vie de 80 années et plus polluant que mon Touareg ? je suis perdue

  1. Au lieu de faire du catastrophisme, essayez peut être de parler des solutions que certains essaient de développer, comme ce gamin de 16 ans qui a lancé le projet http://www.theoceancleanup.com/ présenté chez TED et qui a récemment reçu de nombreux prix internationaux ainsi que l’intérêt des nations unis…
    Tant qu’à présenter un problème, essayez de montrer aussi une solution!..

    1. Bonjour

      C’est bien de mettre en place des solutions mais faudrait aller plus loin qu’une solution palliative !
      Tu imagines la quantité d’énergie et de ressources gaspillées dans ce plastique inutilisé ?
      Tu imagines les dégâts qu’occasionne ce plastique sur la faune et la flore des océans ? D’autant plus que l’on se nourrit en partie à partir des océans ?
      Tu imagines la quantité d’énergie et de ressources dépensées pour résoudre ce problème ?
      La France est un très bon exemple de ces choix débiles !
      On subventionne à mort l’agriculture polluante (via nos impôts) et ensuite on augmente nos impôts pour dépolluer l’eau de nos robinets ! C’est absurde mais cela permet de ménager la chèvre et le choux. Typique de nos décideurs incompétents.

      A+

      Olivier

      1. Nos décideurs, ce sont nous qui les élisons. C’est à se demander si nous sommes suffisamment compétents pour les choisir. A peuple de crétins, gouvernants crétins.

        1. Bonjour

          @dudu
          Oui mais non !
          Certains décideurs sont des financiers (banquiers, actionnaires,…) donc pas élus (et encore moins par la plèbe).
          Les députés français ne représentent pas le peuple français.
          Il n’y a pas de proportionnelle dans le suffrage permettant de les élire.
          On l’a vu il y a peu lors d’une estimation. L’UMP serait très majoritaire à l’Assemblée si on devait voter demain. Alors que l’on sait que c’est faux.
          Connais-tu la Commission européenne ? C’est une des pire dictature existante dans le monde ! Elle se permet d’imposer des choses à nos élus alors qu’elle ne compte aucun élu. Et le pire c’est que nous sommes obligés de faire profil bas !
          Les ministres français ne sont pas élus ! Ils sont choisis par le 1er ministre.
          Donc dire que nous choisissons nos décideurs c’est aller un peu vite en besogne cher ami :-)

          A+

          Olivier

      2. Je ne remets pas du tout en cause le fait qu’il faut impérativement changer nos habitudes afin de remédier à la cause du problème qu’est la polution ;
        je voulais simplement mettre en avant le fait que des solutions très peu coûteuses sont proposés par certains (l’initiative de ocean clean up par exemple qui propose des solutions pour récupérer le plastique, même sous forme de petites particules, et de le recycler) et permettraient de nettoyer en très peu de temps les quantités astronomiques de plastique déjà déversés.
        Parce que c’est bien beau d’arrêter de polluer, mais il faut bien à un moment mettre les mains dans le cambouis et nettoyer notre bordel…

  2. Faut pas se voiler la face….On vous met à disposition un sachet en papier brun pour mettre vos courses à 15ct et à côté un plastic plus petit mais gratuit en rouleau…
    Vous allez pour 90% prendre le sachet plastic gratos et 4 pièces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité