Le Big Bang aurait-il accouché de deux univers ?

Big bang

S'il ne fait aujourd'hui pratiquement plus aucun doute - scientifiquement parlant - que nous évoluons dans un très vaste multivers, les experts doivent encore trouver la véritable réponse à leurs questions. Une nouvelle théorie vient d'être proposée par trois physiciens : le Big Bang n'aurait pas créé un mais deux univers. L'un (le nôtre) avancerait dans le temps tandis que l'autre reculerait...

Ces physiciens ont réalisé une expérience suggérant cette idée plutôt saugrenue et très difficile à prouver mais qui intéresse grandement les spécialistes. En effet, cette hypothèse pourrait permettre de résoudre l’une des grandes énigmes de la science moderne : pourquoi le temps est-il linéaire ?

Les lois fondamentales de la physique, par exemple, restent parfaitement fonctionnelles quelque soit la « direction du temps » choisie. Qu’il s’écoule vers l’avant ou l’arrière ne change absolument rien pour la relativité restreinte et générale d’Einstein par exemple… Pourquoi donc notre univers devrait-il se déplacer vers l’avant dans le temps ? Et si les étoiles attiraient la lumière à elles ? Et si nous nous souvenions finalement de l’avenir plutôt que du passé ?

Si la chronologie temporelle est aujourd’hui ce qu’elle est, c’est parce que les physiciens se sont accordés pour se laisser gouverner par les lois de la thermodynamique, par l’entropie plus particulièrement. Pour faire simple, l’entropie mesure le désordre dans un système. Faible entropie, système organisé et prévisible, haute entropie, chaos ! D’après les lois de la thermodynamique, l’entropie d’un système isolé – notre Univers, ici – ne peut qu’augmenter. Autrement dit, notre univers devient de plus en plus désordonné et imprévisible. C’est précisément cette évolution de l’ordonné (à la naissance de notre univers) vers le désordonné qui fixerait la flèche du temps. Cela dit, pour que ce modèle soit validé, il faudrait prouver qu’au début de l’univers, l’entropie était très faible… chose pour l’heure impossible.

Si l’entropie n’explique pas (à elle seule tout du moins) l’écoulement du temps, quels autres facteurs peuvent en être responsables ? Julian Barbour et son équipe penchent pour la gravité. Et finalement, c’est assez logique. Lorsque placées sous la seule influence des lois de la gravité, les 1 000 particules d’un modèle très simplifié de notre univers finissent irrémédiablement serrées les unes contre les autres, et ce peu importe les conditions initiales d’entropie.

Mais plus étrange, une fois le système réduit à un état très condensé, celui-ci s’est élargi vers l’extérieur, dans deux directions opposées, chacune ayant sa propre flèche du temps – l’un vers l’avenir, l’autre vers le passé donc -. C’est précisément cette découverte qui leur fait dire que lors du Big Bang, ce ne sont pas un mais deux univers qui ont vu le jour, avec des flèches du temps opposées… Plutôt dingue, non ?

Tags :Via :Journal de la Science
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. il ne fait aujourd’hui pratiquement plus aucun doute – scientifiquement parlant – que nous évoluons dans un très vaste multivers
    J’ai mal à ma science.

    1. « Pratiquement plus aucun doute que nous évoluons dans un vaste multivers »
      Je me joins à vous…. Je suis désolé mais toutes les théories qui sont en accord avec l’idée d’un multivers restent très spéculatives. La plupart du temps on manque même carrément de moyens de prouver (ou réfuter) la théorie. Même si le multivers pourrait donner une explication satisfaisante à beaucoup de problèmes physique, ça ne reste pour le moment qu’une idée :
      http://www.teknovore.com/univers-ou-multivers/

    2. A un moment il faut arrêter les conn****. Une fois pour toutes plusieurs dimensions ne veulent pas dire plusieurs mondes où univers à la « Sliders ». Il s’agit plutôt de distinguer l’univers sous différents plans où nos existences et notre monde physique existent sous d’autres formes.

      Renseignez-vous sur la théorie des cordes vous verrez (même s’il n’est pas donné à tout le monde d’en comprendre le sens).

      1. Il ne faut pas confondre dimension spatiale et univers parallèles qui sont deux choses totalement différentes.
        Trois dimensions spatiales nous sommes familières, la longueur la largeur et la hauteur. Une quatrième dimension spatiale serait une dimension qui n’a rien à voir avec celle que j’ai cité, autrement dit une autre « profondeur spatiale » inconcevable pour notre esprit.

  2. Je ne sais pas ce qu’ils fument, mais il faudrait qu’ils le partagent car c’est de la bonne…

    Cela dis, c’est une nouvelle théorie, régulièrement ils en sortent des nouvelles, les démontrer par des preuves réelles et irréfutables est infiniment plus difficile.

  3. L’anti matière à une flèche du temps inverse à celle de la matière, il me semble que c’est connu depuis les équations de Dirac, il y a presque un siècle…

  4. De toute façon l’homme est tellement con, sanguinaire et avide de pouvoir que l’humanité sera disparue avant que la science puisse prouver, trouver ou démontrer quoi que ce soit…

    1. Bah, participe au sauvetage de l’humanité alors… Saute d’un pont, qu’est ce que tu attends ?

      C’est vraiment nier tout le travail des millions d’association et autres ONG à but non lucratif partout autour du monde, sans compter les grandes figures de l’Histoire de l’humanité ainsi que tous ces inconnus, deja morts, vivants, ou à venir qui ont œuvré, œuvrent ou participeront à pour le bien commun.

      T’as fais quoi de plus que toutes ces personnes pour te permettre de balayer leur travail et de geindre ?

  5. Moi je ne suis vraiment pas certain de l’existence du temps.
    La transformation d’un corps, quel qu’il soit, ne me permet pas d’induire une notion de temps.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  6. En même temps, je ne vois pas ce que ça change pour nous, ce qu’il y avait éventuellement avant. Nous sommes insignifiant à l’échelle de L’univers et nous allons tous mourir. Quel est le sens de se demander ce qu’il y avait avant ? A quoi ça rime, si ça ne change rien à notre condition ? Je ne vais pas dire que la recherche n’a aucun intérêt en soi, au contraire, mais qu’est-ce que ça change fondamentalement ? On va juste mourir un peu moins cons et après ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité