Enseigner le créationnisme rendrait les enfants moins intelligents

Bill Nye

L'Homme est aujourd'hui très capable de créer des êtres artificiels et pourtant, il n'a toujours pas véritablement découvert tous les secrets de la création du monde. Certains croient au Big Bang (scientifique) et tout ce qui en découle, d'autres sont partisans du créationnisme, une intervention divine, début de tout...

Si la tension est parfois intense entre les deux, Bill Nye, alias « The Science Guy », est véritablement exaspéré par ceux qui pensent que notre Monde n’aurait que 6 000 ans. « Selon les dernières estimations, la Terre a environ 4,54 milliards d’années », mais « le problème, c’est que nous avons des adultes qui ont des opinions très conservatrices et qui sont vraiment réticents à enseigner les théories de l’évolution aux enfants. »

Bill Nye admet ne pas savoir pourquoi ces adultes se sentiraient effrayés, mais, aux États-Unis, ces adultes, qui sont aussi des parents, travaillent dans les administrations des écoles et essaient d’empêcher l’enseignement de l’évolution, se réfugiant derrière « ce livre écrit il y a 5 000 ans… et souhaitant s’en servir comme un substitut de livre scientifique. »

Et ceci, selon « The Science Guy » est néfaste pour l’intelligence des enfants : « ils n’auront pas cette faculté fondamentale de tout questionner », ils ne pourront pas « penser de manière critique, d’utiliser une approche sceptique pour découvrir le monde. » Et ceci est d’autant plus troublant que cela a lieu « dans la société la plus avancée technologiquement parlant du monde »… Pourtant, même le Pape a « reconnu » le Big Bang…

Cela ne fera assurément pas taire ce débat incessant ni même ne réfrènera les créationnistes mais c’est désormais dit !

Tags :Via :Cnet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Étant donné que les plus grands savants de plus de 50 ans ont reçu une éducation créationniste, on peut en déduire qu’ils sont (ou étaient) complétement cons.

    1. Pardon ?
      Le créationnisme est une déviation religieuse très minoritaire et américain – et de quelques sectes de barbus dérivées de l’islam.
      En Europe ça fait – au minimum – plus de trois siècles que ce genre d’idées n’est plus communément admis dans le milieu scientifique.
      Un enseignement « administré » par la religion ne veut dans tous les cas par dire un enseignement créationniste – et dans tous les cas l’école est laïque depuis 1882.

      Il est plus probable de voir dans le monde des enfants ayant eu un enseignement créationniste aujourd’hui, qu’il y a 20 ans. Le sursaut anti-darwiniste est au maximum depuis peu.

      La pensée moderne est érigée autour du principe de réalité scientifique parallèle et jamais conjointe à la foi religieuse. Penser qu’il y a moins de 50 ans c’était le cas, c’est vivre dans la myopie totale et dangereuse du monde qui nous entoure.

      Si vous croyez cela et que vous avez passer le niveau collège je vous suggère, avec sympathie et dans votre intérêt, de lire quelques livres, certains sont agréables et super swag… (et ne faites plus confiance en vos parents).

      1. En bref on peut par exemple très bien être très croyant, et très pratiquant, et admettre que Adam et Eve sont une métaphore – un message – et non une réalité scientifique et tangible.
        A la limite penser l’inverse serait dévoyer le sens de la religion et de la parole de dieu.

        1. tout à fait c’est bien dans une optique de métaphore que cela a un sens d’interpréter ces mythes et non dans un sens strictement historique. Et prendre ces histoires pour l’Histoire, c’est foncer à coup sur vers la barbarie.

      2. En Suède, il y a un musée créationniste. En Pologne, en Belgique, en Suisse les créationnistes sont puissants. Et la France n’est pas néant de créationniste comme Jean Staune et son université interdisciplinaire de Paris (IUO) soutenu par des académiciens … etc.

        Baudouin C., Brosseau, O (2013). Enquête sur les créationnismes – Réseaux, stratégies et objectifs politiques (335 p.)
        Belin.

        => http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2247

        Il y eu un retour des pouvoirs religieux après 1989 suite à la destruction du bloc soviétique par l’OTAN avec toutes les conséquences politiques et sociales qui vont avec : violence scolaire, nouvelle immigration suite aux guerres au moyen-orient, montée et banalisation de l’extrême droite, renforcement du religieux par les pouvoirs des trois religions monothéistes, laïcité malmenée, manif pour tous contre l’égalité homme/femme et contre le mariage pour tous … etc.

  2. Les americains sont pour la majorité protestants, un peu logique qu’ils n’en aient rien à battre de l’avis du pape.
    Par ailleurs, dans les ecoles aux USA, on apprend evolutionisme ET creationisme (si le second est au programme de l’etablissement). Loin de moi l’idee de defendre ce thèse religieuse, ca me parait con de dire que les gamins ne peuvent « penser de manière critique », si justement, on leur propose deux thèses (dont l’une à mon sens, justement un peu simplette), et qu’ils puissent choisir d’eux même…
    Le raisonnement de ce mec ne vaut pas franchement mieux que celui du creationisme.

      1. C’est pourtant bien ce que j’ai dit… Au lieu de venir avec ton « archi-faux ».

        « Par ailleurs, dans les ecoles aux USA, on apprend evolutionisme ET creationisme (si le second est au programme de l’etablissement). »

        => Dans toutes les écoles on apprend la théorie de l’évolution, dans certaines (privées, d’après vous, je n’en sais personnellement rien), on apprend les deux.

        Faut lire hein.

        1. Le créationnisme est interdit dans les écoles publiques américaines suite à deux procès : Un dans les années 20 et l’autre dans les années 80 (période du gourou Reagan).

    1. Si tu avais la moindre idée de comment ce peuple vit depuis des années tu ne ferais pas cette blague. Mais il n’y a pas beaucoup de petrole la bas donc la liberté n’en vaut pas le coup.

  3. Si tant d’Américains sont encore créationnistes, c’est évidemment parce qu’ils ont été conditionnés unilatéralement par leurs parents et par leur religion à se soumettre à un « Seigneur » qui, objectivement, n’a pourtant qu’une existence subjective, imaginaire et donc illusoire, à la suite d’une éducation et d’un milieu croyant occultant malhonnêtement et surtout et les alternatives non confessionnelles.
    Ces influences émotionnelles imprègnent hélas ad vitam le cerveau émotionnel, puis rationnel, et donc l’esprit crtique et le libre arbitre …
    http://michel.thys.over-blog.org/article-pourquoi-les-creationnistes-ou-partisans-du-dessein-intelligent-le-sont-ils-64421739.html

    1. La plupart des suisse et une grande parties des allemands sont protestant, et pourtant nous ne sommes pas créationnistes (et perso je m’en tamponne de la religion).

      1. Philou, la question n’est pas de savoir si il y a un lien entre protestantisme et créationnisme, mais de la considérations des propos du pape pour les protestants.

  4. Etre créationniste ne veux pas forcément dire adhérer à une religion et en accepter toutes ses lois et principes.
    D’éminents scientifiques comme Newton, Descartes ou Einstein pour ne citer qu’eux croyaient en Dieu. Comme quoi sciences et croyances ne sont pas incompatibles comme beaucoup tentent de le faire croire..

    1. Jusqu’il y a un siècle et même quelques décennies, tout le monde ou presque, était croyant catholique pratiquant, même les francs-maçons adogmatiques et anticléricaux, ou au moins déiste comme Einstein !
      Et pour cause : les trois monothéismes ont toujours occulté, ou au moins dénigré, la découverte des alternatives non confessionnelles, en imposant dès l’enfance et donc en l’absence de tout esprit critique, la soumission à un dieu, à un prophète et à un livre « sacré ». Cela laisse évidemment des traces inconscientes dans le cerveau émotionnel, puis rationnel …

      1. Encore une fois tu fais l’erreur de parler de religion. Einstein n’était pas religieux et pourtant avec tout ce qu’il savait il pensait qu’un grand concepteur était la seule explication réaliste à la question de la création de l’univers.

  5. Un scientifique avait fait une remarque assez judicieuse qui aurait pu mettre tout le monde plus ou moins d’accord :
    Selon al Théorie du Big Bang, l’Univers est en expansion constante depuis sa « création » … si on se réfère aux théories de la relativité d’Einstein, on devrait donc prendre en compte que l’écoulement du temps est lui aussi en constante variation à cause même de cette expansion.

    Ainsi aux tous débuts de l’Univers, une seconde représentait un temps considérable.
    Affirmer que l’Univers a 13 milliards d’année ou 6.000 ans n’a en soit pas réellement de sens étant donné le caractère élastique du temps.
    Certes, on peut considérer 13 milliards d’année avec une échelle de temps qui correspond aux mesures contemporaine de cet écoulement mais si on considère un écoulement temporel comme celui qui devait exister aux premiers instants de l’Univers … peut-être qu’on trouverait 6.000 ans.

    1. La théorie du big bang, déduite de la découverte de l’expansion de l’univers, implique la notion de « création », qui est anthropomorphique et religieuse. Elle implique surtout qu’à ce prétendu « instant initial », toute la matière et toute l’énergie auraint été condensées en un seul « point », par définition infiniment petit ! Cela dépasse l’entendement !
      Je préfère donc l’hypothèse selon laquelle, jusqu’à preuve incontestable du contraire, l’univers a toujours existé, sous forme de matière et d’énergie, en pertpétuelles transformations : E=m.c² !

  6. Je pense enfin que la foi et la raison, la religion et la science, le créationnisme et l’évolutionnisme, en bref le subjectif et l’objectif seront toujours contradictoires et donc inconciliables, car ces domaines relèvent de la primauté accordée soit au cerveau émotionnel, soit au cerveau rationnel. Seuls des croyants qui, au-delà de l’époque idéale de l’adolescence, ne pouvent plus remettre en question leurs certitudes sécurisantes sous peine de se déstabiliser ou de se décrédibiliser, et faute d’argument plus pertinent, avancent « l’argument » jésuitique selon lequel « la science s’occupe du « comment », et la religion du « pourquoi » …
    Mais entendons-nous bien : je respecte tous les croyants (non fondamentalistes), mais pas les religions dont ils sont les victimes.

  7. Aujourd’hui les astrophysiciens supposent que notre univers serait né de l’explosion d’une étoile dans un univers à quatre dimensions… Reste à le démontrer. On a fait du chemin depuis.

  8. Le dogme évolutionniste existe depuis Darwin il y a 150 ans. Étonnant de dire que si le creationnisme est enseigne aux USA rend les enfants moins intelligents.Qui a marche sur la lune, des athées ou des laicques,quel est la première puissance militaire de la planète.
    Donc il faut bien trouver un bouç émissaire pour discréditer la foi chrétienne.
    De la roche c’est formée autour d’un moulinet de pêche aux USA.
    Cet objet a-t-il 300 millions d’années comme la datation de cette roche.
    Perso,je préfère croire à la bible d’une manière fondamentale plutôt qu’a une soit disante datation sur l’âge de la terre par des méthodes scientifiques qui n’ont jamais été calibrees.
    Ex:du bois carbonise d’un arbre pris dans de la lave a été radio daté a 45000 ans et la lave plus jeune à 47 MA. Cherchez l’erreur » une parmi des milliers »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité