Le Père Noël peut-il exister (scientifiquement parlant) ?

Père Noël

C'est une question de la plus haute importance, qui plus est en cette période de fin d'année : le Père Noël peut-il exister ? D'après les lois de la physique qui régissent notre monde, il semblerait que non... mais chaque année, le débat est rouvert... Alors, qu'en est-il vraiment ?

Pour le point de vue purement scientifique, l’astronome et astrophysicienne Linda Harden, anciennement « The Human Neutrino » :

Le Père Noël peut-il exister ?

  1. Aucune espèce connue de renne ne peut voler, mais il reste encore 300 000 espèces d’organismes vivants à classifier, il est donc encore possible de découvrir un renne volant.
  2. Il y a deux milliards d’enfants (de moins de 18 ans) dans le monde. Mais puisque le Père Noël ne gère pas les musulmans, les hindous, les juifs et les bouddhistes, on peut réduire leur nombre à 15%, soit 378 millions. Si l’on compte une moyenne de 3,5 enfants par foyer, on dénombre 91,8 millions de foyers. (Avec au moins un enfant sage dans chaque).
  3. Le Père Noël a 31 heures pour opérer – merci les fuseaux horaires et la rotation de la Terre – s’il voyage d’Est en Ouest. Cela représente tout de même 822,6 visites par seconde. À peine un millième de seconde pour garer son traineau, descendre par la cheminée, déposer les cadeaux, remonter, repartir et passer à la maison suivante. En assumant que les maisons sont équitablement réparties – ce qui n’est bien sûr pas le cas -, il y aurait 1,25 km entre chaque foyer, soit un voyage d’une distance totale de plus de 100 millions de kilomètres, sans compter les pauses pipi, repas, etc.
  4. Autrement dit, le traineau du Père Noël devrait se déplacer à quelques 1 000 km/s, 3 000 fois la vitesse du son – sans aucune comparaison avec le record de vitesse par un véhicule fabriqué par l’homme : 44 km/s -.
  5. Il ne faudrait pas non plus oublié la charge embarquée sur le traineau. Si l’on ne compte que l’équivalent d’une boîte de LEGO (900 grammes) par enfant, le traineau devrait porter 321 300 tonnes – sans compter le Père Noël ! -. Un renne « normal » pouvant tirer 140 kg – un renne volant étant probablement plus musclé -, il en faudrait 214 200… De quoi alourdir encore la charge totale : on arrive à 353 430 tonnes – quatre paquebots Queen Elizabeth -.
  6. Et là, 353 000 tonnes qui se déplacent à 1 000 km/s, autant dire que ça devrait chauffer énormément – pauvres rennes ! -. Les premiers rennes de l’attelage devraient ainsi encaisser 14,3 quintillions de joules d’énergie… par seconde. Ils seraient réduits en cendres presque instantanément. En 4,26 millièmes de seconde, c’est tout l’attelage qui disparaitrait. Le Père Noël, lui, serait sujet à des forces centrifuges 17 500 fois supérieures à la gravité. Il serait donc écrasé contre l’arrière de son traineau par une force de près de 2 000 tonnes.

Autrement dit, si le Père Noël a existé et effectué une tournée de Noël, il est aujourd’hui mort ! Triste Noël…

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Faux. Si le rituel de Noël a bien été mis en place pour remplacer un rituel païen, le père Noël en lui-même a pour origine Saint-Nicolas, personnage évidemment catholique.

      1. Ca laisse à discussion, Saint Nicolas n’est pas le père noel. Demande à des Chti’mi ou des belges. C’est …. une variante.. expurger du coté religieux.

        1. Ce n’est pas ce que j’ai dit. Le père Noel n’est pas Saint-Nicolas, mais il a pour origine Saint-Nicolas. C’est un personnage avant tout catholique.

        2. Saint Nicolas n’est pas catholique mais orthodoxe puisqu’il s’agit d’un personnage Russe à la base (je crois que c’est inspiré d’un Tsar même).

  1. Je m’en souviens… on l’avait eu en 1997 dans le journal de mon lycée celui-ci !

    Bon, d’accord, les chiffres ont sans doute été mis à jour depuis… ça valait donc sûrement un article !

      1. Oui, il est drôle quand on le lit la première fois. Mais ça fait des années que je le vois circuler à chaque année dans le temps de Noël… alors ça fait un peu soupe réchauffée à la longue…

      1. C’est pas si faux que ça en effet, en réalité le père noël était VERT, et non Rouge. Le rouge vient de la marque Coca Cola et de sa première pub en 1931.

    1. il me semble que la légende du coca cola et du père noël ne concerne que sa couleur. Le père noël serait a la base habillé en vert, et coca l’aurai habillé en rouge dans une pub. Et ce serait resté…

      légende urbaine ou réalité ? je n’en sais rien…

  2. Slt, et qui vous dit que le père Noël, n a pas des centaines de milliers de drones en forme de traîneau tiré par des rennes, âpres il y a aussi mon voisin qui se pré nome noël et père de 2 enfants

  3. Fantastique news !
    L’éléphant rose peut il exister ?

    Les singes volants peuvent-ils exister ?

    Sarkozy a t il sodomiser les français ?
    => Ah merde ca c’est vrai…

  4. Un autre détail qui n’est pas cité dans l’article, c’est que si un véhicule de près de 400.000 tonnes passait à une vitesse de 1000 km/s à proximité des habitations, il ne resterait plus grand chose.

    Ceci démontre donc que le Père Noël n’a même jamais effectué de tournée, sinon il y aurait eu une sacré chute démographique en Europe et en Amérique du Nord.

  5. Ho le vilain copier coller, l’humour en moins en plus.

    Voilà près de 10 ans que j’ai ce doc dans mes archives.

    Il y a approximativement deux milliards d’enfants (moins de 18 ans) sur terre.
    Cependant, comme le père Noël ne visite pas les enfants musulmans, hindous, juifs ou bouddhistes (sauf peut-être au Japon), ceci réduit la charge de travail pour la nuit de Noël à 15% du total, soit 378 millions.
    En comptant une moyenne de 3,5 enfants par foyer, cela revient à 108 millions de maisons.

    Le père Noël dispose d’environ 31 heures de labeur dans la nuit de Noël, grâce aux différents fuseaux horaires et à la rotation de la terre, dans l’hypothèse qu’il voyage d’est en ouest, ce qui parait d’ailleurs logique.
    Cela revient à 967,7 visites par seconde.

    Cela signifie que pour chaque foyer chrétien contenant au moins un enfant sage, le père Noël dispose d’environ un millième de seconde pour parquer le traîneau, sauter en dehors, dégringoler dans la cheminée, remplir les chaussettes, distribuer le reste des présents au pied du sapin, déguster les quelques friandises laissées à son intention, regrimper dans la cheminée, enfourcher le traîneau et passer à la maison suivante.
    En supposant que chacun de ces 108 millions d’arrêts sont distribués uniformément à la surface de la terre (hypothèse que nous savons fausse, bien sûr, mais que nous accepterons en première approximation), nous devrons compter sur environ 1,4 kilomètres par trajet.

    Ceci signifie un voyage total de plus de 150 millions de km, sans compter les détours pour ravitailler ou pisser.
    Le traîneau du père Noël se déplace donc à 1170 km/s (3000 fois la vitesse du son).
    A titre de comparaison, le véhicule le plus rapide fabriqué par l’homme, la sonde spatiale Ulysse, se traîne à 49 km/s.
    600 000 tonnes voyageant à 1170 km/s créent une énorme resitance à l’air.

    Celle-ci ferait chauffer les rennes, au même titre qu’un engin spatial rentrant dans l’atmosphère terrestre.
    Les deux rennes en tête de convoi absorberaient chacun une énergie calorifique de 14 300 millions de joules/s.
    En bref, ils flamberaient quasi instantanément, exposant dangereusement les deux rennes suivants.
    La meute entière de rennes serait complètement vaporisée en 4.26 millièmes de secondes, soit juste le temps pour le père Noël d’atteindre la cinquième maison de sa tournée.

    Pas de quoi s’en faire de toute façon, puisque le père Noël, en passant de manière fulgurante de zéro à 1170 km/s en un millième de seconde, serait sujet à des accélérations allant jusqu’à 17 500 G’s.
    Un Père Noël de 125 kilos (ce qui semble ridiculement mince) se retrouverait plaqué au fond du traîneau par une force de
    2 157 507,5 kilos, écrabouillant instantanément ses os et ses organes et le réduisant à un petit tas de chair rose et tremblotante.

    C’est pourquoi, si le père Noël a existé, il est mort maintenant.

  6. Merde j’ai loupé mon c/c, j’ai zappé la partie sur les rennes et le poids du traineau, mais bon, tout le monde aura compris, Gizmodo encore au top de l’actu qui date.

  7. On oublie ici que le père Noël dispose de la magie, il est donc capable de prouesses défiant la physique, car sa magie le lui permet.
    La vraie question est de savoir pourquoi il est si avare de ce pouvoir, et n’en fait pas en permanence profiter l’humanité?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité