Skype Translator, l’avenir de la traduction instantanée ?

Skype Translator

Lorsque l'on vous dit qu'Internet est sans frontière, celle de la langue sera bientôt franchie grâce à Skype Translator, qui pourrait totalement appartenir au monde d'Harry Potter ou Star Trek

Vous étiez peu impressionné par Google Translate ? Le travail de Skype et Microsoft porte la traduction instantanée au rang d’art ! Nous sommes en plein dans Star Trek et Skype va désormais faire tout le sale boulot pour vous ! Dévoilé en mai, le service était plus que prometteur, et les faits sont là, c’est impressionnant…

Lors de l’utilisation, la nouvelle fonction affiche la traduction des paroles de l’autre personne à l’écran. Ce n’est pas tout à fait instantané, vous devrez simplement attendre que votre interlocuteur termine de parler. Le tout reste précis et permet de comprendre l’essentiel des propos, de la belle ouvrage donc.

« Skype s’est efforcé de trouver des moyens pour aider les communautés à être plus efficaces et à créer des connexions plus solides. Grâce aux innovations de Microsoft Research, Skype franchit à présent une autre barrière pour permettre aux gens de communiquer entre eux peu importe la langue qu’ils parlent  » explique Gurdeep Pall, Corporate Vice President for Skype, sur le blog de Skype. « Skype Translator va ouvrir un champ de  possibilités infinies pour que les utilisateurs du monde entier se rapprochent, communiquent et collaborent ; désormais, ils ne seront plus entravés par la distance ou la barrière de la langue. »

Il faudra encore faire preuve d’un peu de patience cependant, Skype Translator n’est disponible qu’en Preview et ne peut convertir les conversations qu’entre Anglais et Espagnol.

Vous voulez une preuve de son efficacité ? D’un côté, une personne provenant de Stafford Elementary School, Tacoma, USA, et de l’autre, direction la Peterson School de Mexico City. Bluffant.

Tags :Sources :skype
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Un monde une langue ???? Sachez monsieur que les langues apportent de la richesse à notre manière de communiquer. Parfois une sensation, une émotion ne peut vraiment être décrit dans une langue donnée mais dans une autre. Alors vos pseudo commentaire, genre soyons fédéré et soyons tous pareil ….. Voyons….. C’est pitoyable à mon sens ! Je dirai un monde oui ….Mais que vivent les différences qui font notre richesse intellectuelle et humaine. Bossa yabni (bisous fils en arabe)

  1. C’est n’importe quoi, le principal intérêt de Skype, c’est de pouvoir parler avec des gens du monde entier, et si on le désire de pouvoir apprendre exactement la langue que l’on désire apprendre en discutant avec des personnes provenant du pays que l’on plébiscite. Cela permet de devenir bilingue, trilingue, voir même polyglotte sans pour autant quitter son pays d’origine si on en a pas les moyens.

    Je ne vois pas l’intérêt d’une telle fonctionnalité, cela fera un bide. J’en suis quasiment certain. Déjà la traduction est différée, donc il n’y a aucun avantage sur le fait d’apprendre la langue directement pour pouvoir parler avec les gens avec qui on veut parler. Il n’y a donc aucune fluidité, aucun rythme dans la conversation, conversation qui se retrouve aseptisée par la voix robotique du traducteur.

    De plus, ne soyez pas naïf, c’est un montage, un montage qui, qui plus est à une vocation commerciale, tous les ratés ont soigneusement été coupés, pour ne conserver que le meilleurs résultat possible. Meilleurs résultat possible pour un concept qui serait fortement à revoir.

    En effet, une traduction en simultané, voilà ce que serait une vraie avancée technologique. et qui plus est avec une synthèse vocale faite à partir de la voix de la personne qui parle, pour que l’on entende ce que donnerait la voix de telle ou telle personne si celle-ci parlait une autre langue. Mais la vérité, c’est que l’on sait exactement où en est la science de ce côté là. Il manque de précieuse découverte en algorithmique ne serait-ce que pour rendre possible une reconnaissance vocale sans erreur.

    En dépit de tout ça, la reconnaissance vocale de Microsoft on la connais bien, on en a fais les frais, une machine vendue une vraie fortune, principalement avec l’argument commercial, nous martelant que ça y est, on y est, la parfaite symbiose entre le joueur et sa console, joueur qui n’aura dès lors à cette date, date annoncée comme sans précédent dans l’histoire de la console de jeux-vidéo, plus qu’à donner un ordre à sa console pour que celle-ci s’exécute. Et de voir tous ces crétins s’époumoner devant leur machine à répéter quinze fois à leur Xbox qu’ils désirent lancer Skype, pour que celle-ci finisse à la quinzième fois par démarrer le lecteur de musique ou encore par éjecter le disque. On nous avais annoncé le messie de la reconnaissance vocale, mais c’était pour finalement nous refourguer la reconnaissance vocale de Windows dans un boitier coûteux, reconnaissance vocale qui déjà sous Windows fonctionnait quand elle avait le temps.

    Là encore on nous l’avait vendue en vidéo à l’époque, à l’époque mais d’un point de vue technologique ce fut hier, une vidéo remodelée au montage, où l’on ne voyait qu’un machine doté d’une reconnaissance vocale fonctionnant à la perfection. Non, définitivement, cette fonctionnalité, ne fera pas partie de nôtre quotidien, de la même façon que les utilisateurs de la dernière Xbox, n’utilise la reconnaissance vocale qu’anecdotiquement, que pour triper cinq minutes en s’amusant de tous les bug et de toutes les imperfections qu’elle contient.

    Aussi nous connaissons tous la passion de Microsoft pour le recyclage. Soyez certain que dans le code qui gère la reconnaissance vocale de ce nouveau Skype, soit disant futuriste et n’ayant rien à envier au science fictionnel « Star Trek » se trouve des réminiscences du code défectueux qui gère la reconnaissance vocale de la dernière Xbox lui même un recyclage de la reconnaissance défectueuse de WIndows 8, de la même manière qu’il réutilise ce même code pour le Kinect version console et le Kinect version Windows, ainsi que les manettes. De la même manière qu’ils ont recyclé le menu démarrer de Windows 8 qui était à l’époque loin d’avoir fait l’unanimité pour le menu des Xbox, trop cher de re-designer un nouveau menu, quand on sort un nouvel appareil, mieux vaut réutiliser un menu qui n’a pas eu beaucoup de succès. Ou bien était-ce là une volonté d’imposer coûte que coûte ce menu, afin de forcer les gens à s’y familiariser. Quoi qu’il en soit ce fut une question financière. Je pense qu’ils avaient du y passer beaucoup de temps et d’argent et qu’ils ne désiraient pas en perdre d’avantage. Microsoft ne semble jamais apprendre de ses erreurs, ou plutôt Microsoft n’apprend plus de ses erreurs.

    Même les As des logiciels en matière de langue, d’apprentissage des langues, de reconnaissance vocale afin de corriger vôtre accent, tel le logiciel Rosetta Stone, un des meilleurs du marché, vendu 300 euros, est défectueux en matière de reconnaissance vocale. En effet, trois fois sur cinq la reconnaissance est à côté de la plaque, j’ai alors du mal à croire, de bonne fois en quoi cette soudaine révélation technologique de Microsoft en la matière en serait belle et bien une, veuillez excuser mes réticences. Les gens n’utiliseront cela, une fois de plus comme il est commun avec les produit de cette firme, qu’une fois ou deux pour tester et rigoler cinq minute, et non comme une solution effective à la barrière de la langue qu’elle se prétend être. Une solution qui dès lors serait voué à pénétrer vôtre quotidien. La barrière de la langue, elle, ne se combat que d’une seule façon, en apprenant des langues, ou plus simplement en apprenant l’anglais.

    Je pense donc que ce nouveau Skype n’est autre qu’une nouvelle chose dont on a pas besoin, que l’on tente de nous vendre en suscitant, en tentant de faire naître en nous un besoin, un besoin par le biais d’une envie, besoin qui en définitif se soldera par un habituel : « Ah oui en fait c’est pas si bien qu’on nous le disait ! Est-ce que j’ai réellement besoin de ça, pour parler à mon pote américain qui à fait 8 ans de français à l’école tout comme moi j’ai fait 8 ans d’anglais ? Non ! C’est pas fluide, en plus on nous montre ça avec des gamins, dont on ne nous montre pas qu’il sont dans un studio muni d’un décors, d’éclairages, scénario avec story-board etc.

    J’aimerais vraiment beaucoup voir ce que cela donnerait avec une conversation sur la métaphysique de Platon, la géopolitique de la Russie au 21 ème siècle ou encore à propos de chose intraduisible « Lost in translation » comme on dit. Déjà que tous les ratés sont masqués, que la conversation se fait en différée, mais alors là, je suis certain que ça serait folklo.

    Non les enfants, définitivement, pour parler à des étranger, une seule solution viable, apprendre des langues. Ne vous laissez pas gagner par la fainéantise contemporaine qui vous prend pour des débiles et voudrait vous asservir avec un nouveau su-sucre.

    1. Wow… Il avait envie de cracher son venin, lui…

      Tu sais, ton opinion n’est pas celle du monde entier, donc bon, prédire l’avenir avec comme seul point de vue, le tien, bof quand même.

      Au contraire, moi je pense que c’est une avancée. Certes petite, mais les bébés ne font pas d’aussi grosses foulées qu’un Usain Bolt, au départ. Laisse le temps au temps, et tu ravaleras tes paroles, ça en est certain.

      Puis tu demandes une synthèse vocale de la personne, ou encore une traduction en instantané, lorsque la personne dit le ou les mots… Arrête de croire aux licornes, mon gars. Un ordinateur est un ordinateur. Toi qui m’a l’air si intelligent, tu dois bien savoir que dans noooooombre de langues, le sens du mot diffère (parfois de beaucoup) en fonction de comment il est utilisé dans une phrase. Ce que tu demandes sera sans doute faisable… dans un film.

      Bref, moi j’y crois, mais à vouloir tout, tout de suite, on fini déçu à tout les coups. Laisse le temps aux mecs de developper leur trucs, tu verra que t’en ravallera ce que tu viens d’écrire.

    2. Je n’ai pas tout lu, mais je pense qu’il y a possibilité de désactiver cette fonctionnalité. Par conséquent si tu pourras toujours apprendre.

  2. Il faut voir plus loin que le bout de sont nez pour certains…Si vous ne voyez pas l’utilité d’une telle fonctionnalité grand bien vous fasse, mais ça n’en reste pas moins une avancé assez bluffante si ça fonctionne aussi bien qu’annoncer. Pouvoir parler à tout le monde sans devoir apprendre une centaine de langue, c’est un pas de plus vers l’ouverture…

    Quant à ceux qui disent que c’est l’apprentissage d’une langue qui risque de subir, je leur répondrais que comme tout, si vous n’avez pas envie de l’utiliser et d’apprendre une langue par vos propres moyens, personne ne vous met de couteau sous la gorge…

    1. Personne n’oblige personne à avoir un tel portable et une adresse mail….Mais sans çà cherche un taf…. Alors ? Tu es bien obligé d’en avoir…

  3. Je suis interprete de conference et effectivement nous avons encore de tres longues années devant nous de travail car la réalité sur le terrain est que bien souvent ce que nous devons interpreter en simultané est inaudible, incompréhensible en raison des accents désastreux des conférenciers ou du sujet sybillin. On es tres tres loin de la réalité d’une vraie conference d’ordre technique ou scientifique et heureusement pour nous car il faut parfois 15 a 20 ans a un humain pour parfaitement maîtriser sa technique un robot n’étant doté d’aucune faculté cognitive risque d’en mettre dix de plus…

    1. Pour les capacités cognitives des ordinateurs, je ne suis pas certain…
      Vu les avancées disponibles pour le grand public, j’aimerais bien savoir ce que peuvent faire les machines utilisées par la R&D de nos armées.

  4. Les enfants sont toujours stupides et moi quand j’étais un enfant mes parents m’ont apprise de pas parler avec des étrangers que je ne connaît pas. ALORS LES ENFANTS FAITES BIEN ATTENTION AU ÉTRANGERS. Merci !

  5. C’est bien beau tout ça, mais une fois dans le pays étranger, vous ferez comment pour communiquer avec les autres ? Vous leur ferez des mimes, des dessins pour leur demander d’installer Skype sur leur smartphone histoire que vous puissiez converser ?
    Si je trouve l’initiative plutôt sympa lorsqu’il s’agit de conférences ou autre occasions qui nécessitent de parler la langue tout de suite, c’est plutôt bien conçu pour du dépannage.
    En revanche, par exemple une fois les contrats signés, il faudra toujours des types sur place qui eux auront appris la langue histoire de finaliser tout ça. Et que se passera-t-il ?

    De plus, la version rame encore un peu, ils n’ont pas précisé qu’il faut parler plutôt lentement, faire des pauses, éviter les bruits de bouches parasites etc. Tout est loin d’être au point.
    Ensuite, on peut commencer à parler de toutes les finesses de la langue, les champs lexicaux, et ça je ne pense pas que Skype pourra les retraduire.

    Bref, pas vraiment convaincue même si je trouve ça plutôt ludique dans l’ensemble. A voir si ça marchera vraiment sur le long terme. Mais je ne me fais aucun souci pour l’apprentissage des langues en tout cas.

  6. Je suis d’accord avec Chris.
    sur le côté non fonctionnelle du produit.

    Et il n’a jamais sous entendu ou même affirmé que c’était l’avis du monde entier Jp…
    bien au contraire il ne parle que pour lui en essayant de partager ces idées. Ce que, personnellement, j’apprécie et adhère à la plus part de ces propos.

    Mis a part ça, je suis aussi d’accord avec toi Jp, sur le fait qu’on ne peux pas traduire une phrase avant qu’elle soit finie…

    bref, tout ça pour dire que c’est génial ces reconnaissance vocal… mais c’est pas au point. A tous les niveaux….

    bonne chance à nos ingénieurs 😉

  7. Bonjour,

    je vois que les gens disent que grace a cette technologie, on aura plus besoin d’apprendre une centaine de langues pour comuniquer.

    mais je pensais que l’anglais été la langue international,

    on a juste a apprendre tous l’anglais, 1 seule langue, et on se comprend tous , plus besoin de traducteur.

    ca serait plutot mieux d’inventer un vrai programme pour parler courament l’anglais et discuter instantané avec des prof ect…
    plus besoin de traducteur, mais seulement des dico pour enrichir le vocabulaire.

  8. Et sinon, n’est ce pas si évident que ça que les gamines de la vidéo sont en train de lire un dialogue écrit à l’avance…? Traduire un texte que l’on connait à l’avance et faire passer ça pour une nouveauté, les miracles de la vidéo 😀

  9. « Skype Translator n’est disponible qu’en Preview et ne peut convertir les conversations qu’entre Anglais et Espagnol. »
    Donc disponible dans 10 ans en français.

    Ah et trop ammusant la réaction des conservateurs qui ne voient jamais l’intérêt des nouveautés technologiques. On se demande ce qu’ils viennent faire ici. Restez dans votre grotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité