Quand Google veut contrer Amazon, sans y mettre les moyens !

Amazon

Certaines personnes ne peuvent s'empêcher de se détester, comme le Professeur Moriarty pour Sherlock Holmes, Mégatron pour Optimus Prime, le Joker pour Batman ou encore, Amazon pour Google. Il est donc légitime que Google vienne chatouiller Amazon sur le terrain du commerce électronique.

A l’image d’Amazon, Google souhaiterait reproduire une fonction « One-Click Shopping » (« achat en un clic »). L’arrivée de Google Shopping ne suffisait pas, aussi la firme de Mountain View envisage de lancer un bouton d’achat en ligne rapide. Selon The Wall Street Journal, Google aurait déjà approché des sites marchands américains pour parfaire son projet.

Si tel bouton voit le jour, Google se contenterait plus de référencer les produits des vendeurs et de renvoyer l’internaute sur le site dédié. Pourquoi ? Parce que comme tous les géants du web, ils préfèrent que le consommateur reste dans leur propre environnement, pour vendre ou collecter un maximum de choses.

Le hic, c’est que Google ne ferait pas aboutir le bébé au point de mettre en place un service de livraison ou un processus de vente directe Google/Internaute, sans intermédiaire – par exemple en août, Google a lancé un test de livraison de livres en collaboration avec la chaîne de libraires Barnes & Noble -. En substance,  il s’agirait surtout de supprimer le réflexe Amazon concernant l’achat en ligne, ou au moins de le contourner en fournissant une alternative.

Pour le moment, Google s’en tient à sa ligne de conduite concernant le e-commerce « »Nous continuons à explorer et tester beaucoup d’idées pour améliorer l’expérience des consommateurs. Nous n’avons rien à annoncer ».

Bref, pas de quoi caler une dent creuse. Car avec un simple bouton, sans livraison, même si Amazon est une fois de plus à la traîne dans ses colis de Noël, mieux vaut arriver en retard que pas du tout.

Tags :Sources :WSJ
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai commandé la majorité de mes commandes de noël chez Amazon.
    Résultats sur 7 colis (oui je sais… 7 différents) :
    – 6 arrivés quand il le fallait
    – 1 n’est jamais arrivé, mais remboursé direct par Amazon, car ce n’était pas un objet expédié par leur centre, mais par un autre vendeur.

    Donc pour le coup, le retard, ce n’est pas Amazon. Plutôt les services postaux ultra-débordés. Encore faut-il leur en donner les moyens.

    (PS : je ne suis pas fervent défenseur d’Amazon. Je n’ai pas eu de problèmes avec les autres sites marchands)

  2. Article commandé jeudi à 15h sue amazon, livre ajd à (donc le lendemain) à 8h30….. ok c’etait avec amazon Prime, mais quand meme.. donc dire que les livraisons amazon sont à la bourre, c’est vraiment n’importe quoi!!!

  3. « Google se contenterait plus de référencer les produits des vendeurs et de renvoyer l’internaute sur le site dédié »

    C’est pas déjà le principe de Google Shopping?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité