Si les véhicules électriques n’étaient pas si écologiques ?

Tesla Model S

La tendance est finalement bien passée aux véhicules "propres". Hybrides ou tout électriques, les constructeurs s'attachent désormais à répondre à la demande croissante des consommateurs sensibilisés aux problématiques environnementales. Et si ces véhicules n'étaient pas si neutres ?

Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs et professeurs de l’Université du Minnesota alimente le débat et vient bousculer les idées reçues. Publiée en début de semaine dans la revue scientifique américaine Processings of the National Academy of Sciences, elle porte sur des résultats d’analyse très négatifs pour les nouvelles sources d’énergie utilisées telles que le GPL, l’électricité ou encore l’éthanol. Les batteries au Lithium sont particulièrement pointées du doigt.

Cette étude porte en effet sur la production de CO2 et de polluants émis au moment de l’utilisation de ces nouveaux carburants (quand ils permettent de faire avancer un véhicule) mais aussi pendant leur production. Intégrant cette phase de production des énergies, un véhicule électrique peut ainsi devenir plus polluant qu’un véhicule roulant à l’essence traditionnel. 3,6 fois plus polluant plus exactement, si cette électricité est produite grâce à l’utilisation d’une centrale thermique à charbon.

Cette notion est clairement précisée en France. Les appellations à associer aux véhicules électriques ne peuvent être utilisées à la légère. Ainsi, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité et la Fédération nationale des Associations d’Usagers des Transports critiquait respectivement au mois d’avril et au mois de mars 2014, les publicités mensongères des véhicules Autolib, Bluely ou encore de la Zoé de Renault, qui employaient ces termes.

Au cœur des critiques, un rappel concernant le fait qu’aucun véhicule n’est réellement neutre en matière de pollution.

Tags :Via :DailyMail
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai un peu de mal avec cette argumentation qui est pourtant récurrente depuis le début de l’expansion de l’hybride et de l’électrique, avec des études qui tendent à prouver qu’en bilan global les véhicules électriques sont finalement plus polluant.

    Si on suit cette logique je me pose la question suivante : quitte à faire ce genre de mesures, il faut comparer tout le monde sur un même pied d’égalité. Aussi si on inclut la production du pétrole, avec toutes les infrastructures des pétroliers, l’acheminement de celui-ci dans nos régions etc… J’ai du mal à croire que le bilan soit toujours négatif pour un véhicule électrique.

    Et puis avec ce genre de logique, au delà de l’intérêt effectif on fait passer un message : faire attention à l’environnement ça ne sert à rien puisque en polluant vous polluez moins… Le message est confus, au moins pour moi. Si les mentalités changent c’est déjà un début non ?

    Et puis bon, surtout je n’ai aucune idée de ce qu’il en est en réalité…

    1. L’utilisation de la voiture électrique ne fait que déplacer la pollution hors des villes (centrales charbon , fuel , nucléaires….extraction des matières spécifiques aux batteries, etc..) un peu comme le FAP des diesels qui ne se régénère presque exclusivement sur autoroute..

    2. Au contraire de ce que l’on veut bien nous faire croie parce que ça doit arranger beaucoup de personne, l’électrique n’est pas la solution idéale, la voiture pollue pas mais toutes ces batteries doivent être produite non ?

      Comme le diesel qu’on nous dis moins polluant que l’essence mais on ne se base qu’au CO2. Pourquoi on nous parle pas des autres rejets du diesel ? Qui sont eux beaucoup plus important que pour le diesel (pour preuve, échappement vers le bas jusqu’à l’apparition du FAP,…)

  2. Le titre est un peu racoleur : Les véhicules électriques polluent plus SI l’électricité provient du charbon… Évidement si on alimente son véhicule avec la source d’énergie qui produit le plus de CO2 qu’on a sous la main…
    Après pour ce qui est de l’équivalence CO2/autres polluants on est plus dans la science mais dans le marketing. Il n’existe pas d’équation crédible du type 1tonne de CO2 = 100g de déchet nucléaires. Les deux sont des problèmes indépendants.
    Tout ça pour dire que :
    1/évidement que les véhicules électriques sont polluants.
    2/il n’existe pas de méthode rigoureuse pour les comparer aux véhicules classiques.
    3/Si les particules fines sont loin des villes c’est pas plus mal.
    4/Faut pas se sentir obligé de relayer une étude de chercheur en manque de publis extrait d’une presse scientifique de second rang dont personne n’a jamais entendu parler pour essayer de le transformer en article sensationnel.

  3. J’aimerai juste faire un précision sur les hybrides du groupe Toyota. Les batterie qu’il utilise ne sont pas au lithium ! (sauf pour les plug and play). Donc quid de la pollution de ce cas là ?

  4. Hum ça manque le pavé de Gros dans tous ces commentaires, celui commençant par
    « Savez vous que la voiture électrique est une totale aberration ? blablabla… »

    1. Je suis allé me renseigner après la lecture de cette vidéo, à première vue il s’agirait d’un fake les dites commandes sont de 40 000 et pas 140 000 exemplaires. Ensuite ce n’est pas finit il n’y a aucune trace de cette commande nul part toujours d’après les avis de certains sites(je me suis pas personnellement penché dessus je ne saurais pas comment moi même trouvé l’historique d’une tel commande) En revanche juste après avoir parler de son invention le dit Minato aurait disparu de la surface du globe, certains tiennent ça pour une preuve supplémentaire. C’est quand même louche qu’on puisse pas retrouver la trace du gars qui a inventé un moteur avec un rendement de 330%. Bref wait and see (ou pas).

    2. Vieille théorie qui faisait le buzz en 2004 haha. Mais avant celle la, on avait déjà le LUTEC 1000 en 2001 (ou 2002) et avant cela on avait … bla bla bla, on remonte en 1830 où Mr Faraday, à qui on doit des lois incontournables en électricité, prouvait déjà que la conversion de l’énergie magnétique des aimants permanents en énergie mécanique était possible!

      Alors pourquoi? Pourquoi mon bon Monsieur, les moteurs « à point zéro » ne sont toujours pas commercialisés, hein ? Parce que les lobbys super puissants qui contrôlent le monde veulent continuer à polluer la nature en brulant du pétrole et en récoltant plein de pognon au passage … ?

      Non Roger, non. Moi aussi j’aimerais y croire, oh que j’en ai envie de ce moteur qui produit plus qu’il n’en consomme (et donc qui s’auto-alimente… Mouvement perpétuel et compagnie !).
      Mais non. Le problème avec ce moteur vois tu, c’est qu’il fonctionne vraiment (oui oui) mais seulement à vide, c’est à dire sans charge, c’est à dire sans que tu y mettes les roues d’une voiture en sortie pour te déplacer, c’est à dire sans que tu y mettes une génératrice pour créer des kilowatts alimentant tes lumières et ton ordinateur.

      À vide, à vide seulement. Toutes les vidéos montrant ces moteurs en action sur youtube les montrent à vide, parce que si tu mets une charge, tes petits aimants ne développeront pas assez de couple. Pas de couple, pas de mouvement :(

      Désolé, ces moteurs ne sont que de vagues fantasmes d’inventeurs fou et de hippies alter mondialistes qui ne connaissent pas la différence entre un volt et un ampère …

  5. Il y a juste un détail que l’on oublie souvent de préciser:
    Electrique ou thermique, les 2 polluent, MAIS:
    une voiture à moteur à explosion rejette ses cochonneries « à l’utilisation » et est en grande partie responsable des monstrueux soucis de qualité d’air que l’on a dans les agglomérations –> on ne peut pas neutraliser ces rejets au sein des véhicules personnels.
    Une voiture électrique ne pollue pas « à l’utilisation ».Il est bien plus facile/réaliste de traiter la « pollution » au niveau des usines de fabrication de la chaîne des véhicules électriques qu’une fois rejetés dans l’air comme le font les véhicules thermique durant leur utilisation.
    Perso ça me semble tellement évident…

  6. C’est pas vraiment nouveau. Il faut bien la produire l’électricité. De plus, les batteries contiennent beaucoup de matériaux dangereux pour l’environnement (pas que les batteries)

  7. La qualité de vos articles s’améliore c’est une bonne chose! (et c’est pas ironique)

    Par contre l’interface du site c’est toujours pas ça…

  8. Jusqu’à preuve du contraire, du CO2 + un arbre = de l’oxygène…
    Des particules fines par contre, on ne s’en débarrasse pas.
    Il ne faut pas oublier que le choix de calcul de la pollution basé sur le CO2 est une énième supercherie politique, qui permet surtout de taxer ce qu’on peut facilement quantifier.

  9. Saviez-vous que la voiture ELECTRIQUE est une totale ABERRATION ? Eh bien, sachez-le !

    L’immense majorité de l’électricité dans le monde est produite à partir de la combustion d’éléments fossiles (pétrole, gaz, et surtout charbon). Or, toute conversion d’énergie d’une forme en une autre s’accompagne de pertes. Ainsi, la conversion de l’énergie thermique d’abord en électricité, puis en énergie mécanique conduit à des pertes bien plus importantes que la conversion directe d’énergie thermique en énergie mécanique dans un moteur classique. Donc, pour arriver au même résultat mécanique, on a besoin de plus de combustion d’éléments fossiles et, du coup, de production de CO2.
    A cela, il faut ajouter les pertes dues au transport de l’électricité (les pertes sur les lignes sont considérables), et celles dues au stockage de l’énergie dans les batteries (les réactions chimiques sont elles aussi facteurs de pertes).
    Puis, encore à cela, il faut ajouter la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication des batteries, et la pollution qu’elles représentent en fin de vie.

    En clair, si on regarde les choses globalement, les véhicules électriques sont une énorme aberration pour la consommation d’énergie, la production de CO2, et pour la pollution. Un véhicule électrique, ça n’a absolument rien d’écolo ! Ça ne fait que déplacer le problème en l’amplifiant.

    (En France où on a 75% de l’électricité d’origine nucléaire on a certes un meilleur bilan sur la production de CO2, mais on a quand même les déchets nucléaires, c’est pas forcément mieux. Et avec nos centrales qui arrivent en fin de vie, on va bien rigoler si il y a tout un parc de véhicules à recharger…).

    1. ça c’est un raisonnement à court terme…
      Si on veut passer à l’après pétrole, il faut renouveler tout le parc automobile (et il faut 30 ans pour cela) et se débarrasser des moteurs à explosion.
      D’accord, pour l’instant ce n’est pas une solution idéale, mais c’est la seule que nous ayons. Il suffit que les gouvernements se mettent ENFIN à favoriser la production d’énergie renouvelable et ces voitures électriques montreront leur utilité … et si on arrête les subventions au pétrole et qu’on investit dans la production de batteries écologiques (graphène) et qui se recharge en un instant, on peut faire le monde de demain.
      quand à la production de CO2 du nucléaire, c’est évidemment un leurre car on ne prend pas en compte tous les facteurs (tonnes de bétons utilisées, transport des matériaux, mines polluantes, déchets à surveiller des millions d’années…).

    1. Je pense surtout que l’argument « recyclage batteries » des voitures electriques est un prétexte des détracteurs qui ne tient pas la route pour la simple raison que :
      Quand une voiture électrique aura sa batterie HS, il faudra de toute façon passer par un garage/fournisseur pour la changer, donc elles ne seront pas eparpillées sauvagement dans la nature hein…
      On ne change pas une batterie de voiture électrique de +de 100kg comme les petites piles de nos appareils quotidiens que certains jettent inconsciemment dans la poubelle d’ordures ménagères.

  10. le plus ecologique est incontestablement de garder sa voiture le plus longtemps que possible
    -pas d energie de destruction/transformation
    -pas d’énergie de fabrication

    1. Mais justement avec la voiture électrique, un bon quart de son poids (la batterie) est bon pour la poubelle tous les 2 ans. Et déjà que les bretons envoient leurs coquilles St Jacques vides se faire nettoyer en Chine, ou croyez-vous qu’on va envoyer des milliards de tonnes de lithium se faire « recycler » loin du regard des curieux?

      1. Au contraire, le recyclage des batteries lithium est déjà implanté en Europe, et comme c’est encore assez technique et stratégique, il y a intérêt à garder ça chez nous. Le recyclage des batteries lithium (mais aussi la collecte, le fabrication, la R&D,…) pourrait être une source d’emploi pour demain. C’est pas les centrales au charbon qui vont faire bosser les petits européens! (ah oui, c’est vrai, sauf dans les pays qui ont choisi de « sortir du nucléaire » pour se rendre compte qu’il fallait installer autant de puissance électrique au charbon qu’il y en a en éolienne)

      2. La Nissan Leaf est sortie en 2010, on va sur 2015 (donc 4 ans pour les 1er modèles dont la techno des batteries a bien évolué par rapport à ce qu’on sait faire aujourd’hui), les batteries de ces 1ers modèles sont toujours parfaitement opérationnelles ! .On ne changera pas les batteries de son véhicule électrique tous les 2 ans lol !
        De plus, il est évident que l’idée n’est pas de surconsommer bêtement en changeant son ancien véhicule qui marche bien.C’est quand le véhicule est HS/trop vieux que la question se pose (de mémoire les français gardent leur voiture ~10ans ).

  11. Plusieurs articles très intéressant sur le site Avem.fr qui traitent de ces sujets ces derniers jours.
    Tout le monde mélange tout : polluants et gaz à effet de serre. Le CO2 n’est pas un polluant ! Il faut éviter d’en « ajouter » dans l’atmosphère, c’est-à-dire éviter tous les combustibles sous terrains (gaz, pétrole, charbon, …)
    Enfin, mettez le nez sur le pot d’échappement d’une voiture essence/diesel et venez nous expliquer qu’elle pollue 3,6 fois moins qu’une voiture électrique 😉

  12. ça fait 2 ans que je roule en smart électrique, et c’est claire, c’est pas pour l’écologie que je roule, c’est pour mon portefeuille, le problème c’est que maintenant avec le pétrole a 50 $ ben c’est plus rentable de rouler 100% électrique, je vais pouvoir ressortir ma mustang de 70 V8 5.0L convertie au GPL. 20Litres au cent.

    Produire de l’énergie c’est dégueulasse, même du solaire, même le vélo. Et on vie en vase clos donc moi je dis, consommons un max, revenons aux V8 qui consomment 30 Litres au 100 libérons les limitations de vitesse, plus vite on aura bouffer le pétrole et plus vite on devra trouver des solutions écologique. 70% de la surface est composé d’eau, H2O H2 combustible O comburant, la combustion du H et de O2 génére de H2O….

  13. Les commentaires me font rire !
    « Cette étude porte en effet sur la production de CO2 et de polluants émis au moment de l’utilisation de ces nouveaux carburants (quand ils permettent de faire avancer un véhicule) mais aussi pendant leur production »
    L’empreinte carbonne globale en somme, de la production à l’utilisation et enfin le traitement des déchet, recyclage…

    Renseignez vous, Rien de nouveau sous le soleil…

    1. Tu oublies une chose qui fait pourtant toute la différence dans ce type de raisonnement :
      Le pétrole a mis des millions d’années pour se former et être emprisonné dans le sous sol…
      Là l’homme est en train de ressortir et de balancer dans l’atmosphère des substances/gaz qui auraient du rester sous terre (à l’époque ou l’atmosphère de la terre était justement invivable pour nous).
      Tout pollue, là n’est pas la question: la différence est qu’utiliser le pétrole modifie directement l’équilibre de la composition de l’atmosphère car on rajoute des gaz (que la nature a mi des millions d’années à neutraliser sous terre) qui n’auraient jamais du se retrouver dans l’air…

  14. Un moteur électrique c’est 90% de rendement contre 30% pour un moteur à explosion.

    Donc il faut remettre en cause la batterie et non le moteur qui lui est l’avenir un point c’est tout!

  15. « 3,6 fois plus polluant plus exactement, si cette électricité est produite grâce à l’utilisation d’une centrale thermique à charbon. »

    Autant je suis d’accord que ça pollue beaucoup également, mais prendre l’argument du centrale à charbon.. autant se taire.

  16. La pollution par les véhicules ne représente que 15% de la pollution mondiale et on vient nous embêter avec un problème qui est difficilement solutionnable.
    La voiture électrique pollue autant et voir plus que les voitures à pétrole, car on détruit les mines de lithium de la planète.
    Il faut autant de matières polluantes pour la fabriquer. Que les pays utilisant les ressources nucléaires et une source de pollution supplémentaire. Le reste du monde pour produire l’électricité utilise du charbon d’où le bilan carbone serait en hausse ou maintenu.
    Actuellement,les véhicules électriques ont une autonomie trop courte d’où les ménages la possédant ont besoin d’un véhicule à pétrole.
    Les batteries au lithium ne sont en aucun cas à ce jour recyclable, on n’a pas trouver une seconde vie à ses batteries, d’où source de pollution supplémentaire.
    Et puis ce n’est pas crédible, car la population mondiale ne roulera jamais et entièrement comme nos voiture à pétrole.
    On voit ce qui sort de nos tuyaux d’échappement, mais l’invisible on l’occulte.
    On ne fait que déplacer un problème, mais on ne le résout pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité