Regardez votre bière pour savoir si le bar où vous êtes est propre !

bière

Pas évident d'évaluer le sérieux, et la propreté, d'un restaurant ou d'un bar que l'on ne connaît pas. Si une rapide inspection des toilettes peut souvent s'avérer payante, il y a un autre moyen, plus désaltérant celui-ci, d'obtenir une réponse : il suffit d'examiner la bière qui se trouve dans votre verre !

En quoi fixer sa bière pourrait vous renseigner sur la propreté du bar à bières dans lequel vous êtes en train de boire ? C’est une bonne question ! En réalité, plus que la bière, ce sont les bulles qu’il faut observer. Comme le note Thrillist, Si celles-ci remontent bien, aucun souci à vous faire. En revanche, si elles restent « coincées » sur les parois dudit verre… celui-ci ne doit pas être très propre !

Au lieu de remonter, la gazéification reste coincée sur les parois à cause de certains débris – poussière, graisse, désinfectant (si vous avez de la chance). Félicitations. Vous ne boirez plus jamais une pression de la même manière.

Ce conseil provient d’un propriétaire de bar à bières ainsi que d’un spécialiste de la bière, membre du « Cicerone Certification Program » – un programme de certification pour les professionnels de la bière -. Vous voilà prévenu renseigné !

Tags :Via :Lifehacker
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Pour tout bien comprendre, il faut partir de la propreté du verre. (ne faites pas la grimace, c’est ainsi !). Les bulles du champagne se forment à partir des impuretés qui se trouvent dans le récipient dans lequel on verse le champagne. Ces impuretés peuvent être de toute nature : des dépôts de calcaire, de tartre, des fibres de celluloses provenant du torchon utilisé pour essuyer le verre ou des poussières en suspension dans l’air qui sont venues se déposer dans ce même verre.

    Bref, au moment où l’on verse le champagne dans la coupe… ou la flûte… ou le verre mis à disposition, une microscopique poche de gaz est piégée par ces impuretés et c’est à leur contact que les bulles de dioxyde de carbone du champagne vont se former. Car elles vont en quelque sorte se sentir libérées de la pression du liquide qui les entoure.

    Ce qui signifie, chose surprenante, que dans un verre parfaitement propre, le champagne n’a pas de bulle ! Ce qui n’empêche pas de considérer la qualité du champagne en fonction de son effervescence. »

    En somme, et ceux qui sont deja allé quelques fois ou plus dans des restaurant un peu haut de gamme l’on constaté, on ne peut absolument pas mesurer le degré de propreté d’un verre avec les bulles.
    Un verre passé à l’eau chaude, nettoyé au mir vaisselle pendant 15 minutes et essuyé avec un chiffon neuf en peau de chamois sera plus propre que n’importe quel verre qu’on vous aura donné, les bulles resteront toujours coincées…

  2. Ca peut d’ailleurs meme etre de micro rayures faites à l’interieur du verre en essuyant avec un torchon… enfin bref, on peut très bien avoir un verre totalement propre avec des bulles accrochées aux parroies quand meme…
    Encore un article au top niveau.

  3. « Ce conseil provient d’un propriétaire de bar à bières ainsi que d’un spécialiste de la bière, membre du « Cicerone Certification Program » – un programme de certification pour les professionnels de la bière »

    Et ben ils sont beaux ces « professionnels » de la bière.
    Si vous voulez savoir si vous êtes dans un bar de qualité, premier conseil, n’allez deja pas dans les bars de ces soit disant « pros » et soit disant « certifiés ».

    A part utiliser un verre neuf à chaque fois, les bulles restent toujours coincées ne serait ce que par les micro-poussières en suspension dans l’air et inévitables à part travailler dans un laboratoire… Alors dans un bar, un restau ou même le service de restauration de l’Élysée, vous aurez toujours des bulles fixées au verre de champagne ou bière.

    1. Tu pose ta main au niveau de la poignée en la tenant fermement, tu lèves le coude en prenant soin d’ouvrir grand la bouche, tu fini par incliner ton poignet en basculant la tête en arrière, tu vide tout d’un coup en fermant les paupières pour éviter d’en recevoir dans les yeux.
      Un gros rot n’est pas obligatoire mais recommandé.

  4. J’ai fait des études et travaillé dans l’hôtellerie restauration et, pour juger de la propreté d’un établissement, le mieux est d’aller visiter les toilettes. Si elles sont dégueu, il vaut mieux partir en courant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité