La Poste poursuit ses tests de livraison de colis par drone

Drone La Poste

Alors que le géant du ecommerce Amazon rêve d'effectuer ses livraisons par drone, notre service postal national pourrait bien lui damer le pion. La Poste est bel et bien en train de tester une livraison par drone. L'idée est ici de desservir les milieux ruraux difficiles d'accès.

Pour ce faire, ce n’est pas un quadricoptère mais un engin à six rotors qui a été choisi. Et depuis trois mois que les tests ont débutés, ce drone pas comme les autres a réussi à livrer ses paquets sans jamais être perturbé par les conditions météorologiques.

C’est Express Internationale GeoPost qui est en charge de cette phase délicate et il semblerait que, pour l’heure, tous les voyants soient au vert. L’appareil peut prendre en charge des colis de 40x30x20 cm maximum et s’autorise une zone de livraison de 20 km de rayon, le tout étant entièrement automatisé.

Si ce genre de livraison prend tout son sens en cas de catastrophes naturelles, pour venir en aide aux populations isolées, les drones pourraient aussi être grandement appréciés dans nos régions montagneuses, où les petits villages isolés sont légion. Mais rien ne nous dit que La Post envisage, à court ou moyen terme, de généraliser cette pratique. À suivre !

Tags :Via :Slashgear
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Encore du cocoricotisme déplacé :Mais regardez les choses en face !
    1° Le poids du colis . Ok pour le transport de deux guirlande s de sapin noel , et si plus ?
    2°Distance ? intempéries? autonomie?Guidage ? temps de préparation !
    Arretez de rêver , c’est du pipo , je travaille pour UPS et je sais de quoi je parle .
    Amazone a voulu se faire un coup de PUB !

  2. @malendrino, il faut penser à l’hypothèse de livraison de medicaments, par exemple des vieilles personnes, qu’on trouve où le plus souvent ? => Dans des villages paumés.
    Si le comis est plus lourd, on prend une voiture, c’est tout.
    Les refuges dans les montagnes sont livrés par helico, si besoin de quelque chose de non hellitreuillable ils prennent les moyens terrestres, aussi simple que ça

  3. Moi ce qui m’inquiètes c’est qu’il y a peu de chance que nos colis arrivent à bon port avec ces drônes.
    On voit ça passer près de chez soi, on le descend et récupère le colis…

        1. En fait, j’utilise plutôt de la chevrotine parce que notre connard de facteur, lui, a une caisse pour faire ses tournées et que ce gros con refuse de descendre de sa bagnole pour mettre le courrier dans la boîte à lettre. Du coup, il roule sur le trottoir et comme j’habite dans une zone où les terrain n’est pas super stable, le mur qui longe ledit trottoir est en train de foutre le camp! Est ce que la poste va payer les travaux? Bien sur que non! Vive la Poste! En tout cas, j’attends avec impatience la période des étrennes pour ressortir la pétoire et accueillir le facteur comme il le mérite. A défaut d’argent dans sa besace, il risque de repartir avec du plomb dans les fesses.

  4. Bonjour,
    J’ai été facteur plusieurs années dans une poste desservant de nombreux petits villages.
    20km d’autonomie pour désservir les clients autour du bureau de poste est vraiment trop peu et même si on peut partir du principe que l’autonomie va augmenter ou qu’on peut imaginer des batteries supplémentaires, il faut aussi prendre en compte que le drone ne peut porter qu’un colis à la fois, qu’il doit revenir systématiquement à son point de départ donc la poste pour recharger, qu’il doit livrer ses colis à quelqu’un donc délais d’attente (car on ne pose pas un colis n’importe où)…
    Sans compter le fait que la plupart des villages alentours ne seront pas désservis car à plus de 5-10km à vol d’oiseau…
    Un drône mettra quoi, au mieux demi heure pour distribuer un colis quand c’est pas trop loin ? Faudra t’il qu’une personne prenne contact avec le client au préalable pour lui demander de se tenir prêt à recevoir le colis ? (donc frais de personnel)
    Dans un futur éloigné, je veux bien qu’il y ait suffisamment de progrès technologiques pour remplacer le bon vieux facteur mais actuellement et pour les quelques années à venir je ne pense pas que ça soit réalisable.
    Il faudrait au minimum des drônes capables de transporter plusieurs colis, de dialoguer avec des êtres humains, d’intéragir avec des boîtes aux lettres, etc… SF World :-)

    1. Désolé mais avec Morgan, autant la news est intéressante, mais il est conseillé de retrouver les sources des infos, et de les lire correctement… http://legroupe.laposte.fr/Espace-Presse/Liste-des-communiques/GeoPost-experimente-la-technologie-drone

      GeoPost envisage non pas une autonomie de 20 km, mais un rayon d’action de 20km ! Le poid envisagé : 4kg et dimension 40cm x 30cm x 20cm, largement de quoi assurer la livraison de la plupart des colis.

      La validité d’un tel projet va surtout dépendre de la différence entre le cout d’un salarié et l’entretient du véhicule, VS, celui d’une petite armada de drone capable de travailler 24h/24 et 7/7. Les aller retour incessant les ralentissent mais leur vitesse de ce type de drone est de 80km, et leur plage horaire de travail sera plus importante. Je n’enterrerai pas si vite ce projet, c’est une question de temps et aussi d’environnement où la rentabilité sera plus évidente (montagne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité