LG G Flex2, les benchmarks (matériel pre-release)

LG-G-Flex-2-11

En passant du temps avec le LG G Flex 2 à CES, on a pu faire marcher des benchmarks du premier Snapdragon 810. Le Snapdragon 810 est un SoC (system on a chip) 64-bit qui a un CPU 8 cores (4 grands, 4 petits) dans une configuration big.LITTLE à 1.56 GHz. L'idée est de maximiser la vitesse et la consommation d'énergie simultanément. Lisez ma précédente présentation de big.LITTLE si vous êtes curieux, c'est tout à fait fascinant.

Les cores de CPU sont personnalisés par Qualcomm, et ils sont conçus pour être compatibles avec un ensemble d’instructions et de comportement global ARM A57. Certains fournisseurs choisissent d’utiliser le design original d’ARM, alors que Qualcomm personnalise généralement le sien, et il l’a fait avec succès par le passé.

La puce comprend également un processeur graphique (GPU) Adreno 430 qui va gérer les polygones dans les jeux vidéo. C’est l’une des caractéristiques les plus complètes du marché et fournit le support pour les dernières API (application programming interfaces) mobiles.

N’oubliez pas que ce n’est pas une unité de vente, ni qu’il fait marcher la version finale du firmware. Il est très probable que les benchmarks n’ont pas été mis à jour/optimisé pour le Snapdragon 810. J’ai eu le temps d’en faire marcher quelques-uns, mais il y en aura plus dans un futur proche, je l’espère.

Chiffres bruts

g-flex2-geekbench-multi

Comme vous pouvez le voir, les chiffres multi-core sont plus élevés que les téléphones haut de gamme actuels, on s’y attendait. En fait, c’est assez élevé étant donné que la fréquence est de 1.56 GHz alors que le Snapdragon 805 du Note 4 fonctionne à un maximum de 2.7 GHz. Pour le moment, on ne sait pas si le Geekbench multithreaded utilise les 8 cores, ou seulement les quatre A57s.

g-flex2-geekbench-single

La performance single-core dans Geekbench 3 est cependant surprenante. Je pourrais dire que quelque chose ne se comporte pas normalement sur cette unité, car en mode single-core, le SoC devrait pouvoir faire marcher le core à pleine vitesse, et en théorie, la performance est légèrement supérieure comparée à la génération précédente. Il est possible que la régulation thermique a été réglée à un mode très conservateur, alors on en sera certain quand les unités de détails commenceront à arriver.

g-flex2-3dmark-unlimited-icestorm

En termes de performance graphique, le G Flex2 est dans la fourchette de l’iPhone 6, mais l’ancien G3 hn’était déjà pas très loin de ça. En théorie, la puce 810 devrait facilement dépasser le Snapdragon 800 qui est dans le LG G3 et le Snapdragon 801 utilisé dans le Galaxy S5.

g-flex2-bsemark-os2

La bonne nouvelle, c’est le Basemark OS 2 montre que le LG G Flex 2 est en tête, et bien que ce ne soit pas parfait, c’est un benchmark qui est probablement plus représentatif d’une utilisation dans la vraie vie que le GeekBench 3.

Aperçu de la performance

Ces premiers résultats ne vont malheureusement pas répondre à toutes vos questions de performance sur le LG G Flex2 ou le Snapdragon 810. De plus, comme c’est le premier produit utilisant le Snapdragon 810, il est raisonnable de penser que LG et Qualcomm ont de vastes possibilités pour optimiser la performance dans les semaines précédentes Mobile World Congress (MWC) où plus de produits Snapdragon 810 seront lancés.

Traditionnellement, il y a une disparité de performance entre les produits utilisant les mêmes puces. La plupart du temps, c’est à cause des divers designs industriels et leurs gestions thermiques.

Cela va probablement alimenter plus de spéculations relatives au Snapdragon 810 and et sa capacité à gérer la chaleur, car les analystes de JP Morgan ont suggéré que l’implémentation des instructions A57 de Qualcomm aurait des problèmes. Nous avons contacté Qualcomm pour voir si on pouvait avoir des éclaircissements ou un commentaire de la source.

Impact sur le G Flex2

Une fois de plus, je veux souligner que ce n’est pas une unité de vente, et que LG travaille probablement sur sa finalisation. Mais dans un scénario où la performance demeure dans l’état actuel, que se passerait-il ? Pas grand-chose.

C’est certain, LG pourrait perdre des clients qui se penchent vraiment sur les scores élevés des benchmarks, c’est comme ça. Cependant, l’impression d’ensemble de l’appareil n’est pas particulièrement affecté par ceci et la plupart des clients classiques ne le remarqueront jamais. J’ai utilisé l’appareil, et l’impression était semblable aux nombreux autres appareils haut de gamme que j’ai eu jusqu’à présent.

Les acheteurs vont probablement acheter l’appareil pour son design incurvé et sa façade arrière qui résiste aux éraflures. Ce design excellent est bien au-delà du premier smartphone G Flex de l’année dernière.

A moins que vous ne fassiez marcher des benchmarks ou des jeux gourmands en ressources, une différence de performance de même 20% n’est généralement pas “ressentie” par l’utilisateur, et n’affecte pas énormément l’expérience utilisateur globale, car les benchmarks synthétiques ne traduisent pas la performance perçue dans la vraie vie, sauf dans des cas très spécifiques. Malheureusement, on ne peut pas mesurer de façon précise l’expérience utilisateur.

Néanmoins, c’est toujours bien de prendre une décision éclairée, et on vous tiendra informé quand on aura plus de nouvelles et de données à ce sujet.

Impact potentiel sur d’autres produits ?

Est-ce que ce problème de performance concernant le Snapdragon 810 impacterait de façon significative d’autres produits ? C’est la question à un million de dollars. Il y a deux écoles de pensée pour cela.

La première dit que les fabricants de téléphone pourraient se tourner vers les concurrents de Qualcomm tels que Mediatek, Samsung ou NVIDIA. A mon avis, c’est très improbable. Même si une potentielle “solution” prend des semaines, ou même tout un trimestre, Les fabricants de téléphone ont déjà investi beaucoup trop de ressources en ingénierie pour faire marche arrière. On ne peut pas changer le cerveau d’un téléphone à la dernière minute, tout simplement.

Le “pire des scénarios”, c’est que la production de téléphone se poursuivra avec un premier lot de produits avec une performance légèrement meilleure, ou qui marchent à des fréquences actuelles juste pour plus de sécurité. Bien que les benchmarks soient recherchés par un certain nombre de personnes, il est peu probable que cela empêchera le lancement d’un smartphone next-gen qui n’est pas ciblé comme un téléphone gamer ou un téléphone haute performance.

Spécifications du LG G3 et du LG G Flex2.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité