Messieurs, seriez-vous prêt à ceci pour vivre 20 ans de plus ?

Gagner 20 ans

Certains courent après la jeunesse, d'autres souhaiteraient simplement vivre plus longtemps. Si vous êtes de ces derniers et que vous êtes un homme, jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour gagner... disons 20 années de vie ? Réfléchissez-bien à votre réponse, la "solution" de ce jour est, comment dire, définitive...

L’on ne vous apprendra rien en disant que les femmes vivent, en moyenne, plus vieux que les hommes – 73,5 ans contre 68,5 au niveau mondial -. Si ces chiffres peuvent varier grandement selon les régions du globe, « peu importe où elles vivent, les femmes vivent plus longtemps que les hommes », selon l’Organisation Mondiale de la Santé en 2014.

Pourquoi cela ? On pourrait être tenté de répondre « différences sociales et comportementales ». Considérons par exemple ce chiffre : 82% des gens électrocutés sont des hommes. Y a-t-il vraiment quelque chose dans la biologie de l’homme qui le rend plus attractif à l’électricité ou les hommes sont-ils simplement plus enclins à des comportements dangereux ? Pour la « National Oceanic and Atmospheric Administration », c’est clairement la deuxième solution. L' »Insurance Institute for Highway Safety » pense exactement la même chose.

Pourtant, ce que ces chiffres ne montrent pas, c’est que les hommes ont, de base, une différence biologique importante qui peut expliquer leur plus courte durée de vie, leur appareil génital. À la fin des années 1960, James Hamilton et Gordon Mestler publiaient les résultats de leur étude :

[Hamilton et Mestler] ont comparé les vies de 297 patients castrés d’un institut pour handicapés mentaux du Kansas avec celles de 735 hommes de ce même institut ayant conservé leur appareil génital. Les hommes castrés ont subi l’opération entre 8 et 59 ans, avec une moyenne allant de 12 ans en 1898 à 30 en 1923. Ils ne se distinguaient pas spécialement des hommes « intacts » en terme de QI, de déficience mentale et autre, suggérant qu’il n’y avait pas de vrais critères pour recevoir ou non cette opération.

Résultat : les patients castrés ont vécu en moyenne 13,6 années de plus que les autres (69,3 contre 55,7 ans). Et le plus tôt vous avez été castré, le plus longtemps vous vivrez.

Difficile cependant de rejeter la « faute » sur la seule testostérone. Une étude datant de 2010 aura pourtant tenté d’étudier la chose sur des chiens et des chats, mais les résultats furent plutôt mitigés. Une plus récente étude s’est intéressée au vieillissement des Drosophila simulans, mais cette fois, sélections naturelle et sexuelle étaient trop étroitement liées. Plus récemment encore, des scientifiques coréens ont étudié des eunuques coréens, mêmes constatations.

Autrement dit, avant d’aller vous faire castrer sur le champ – si jamais vous tenez absolument à vivre le plus longtemps possible -, il vaudrait peut-être mieux faire machine arrière et vous contenter de vivre le plus sainement possible !

Tags :Via :io9
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ensuite les femmes se plaindront et se feront passer pour des victimes des méchants zhommes alors qu’en vérité elles n’ont que des avantages. Vivre longtemps n’a d’intérêt que pour construire, sinon mieux vaut être immortel.

  2. je pense que je vais plutôt choisir de manger mieux et de bouger plus avant de couper mes bijoux de famille et si vous voulez mon avis, de mes constatation personnelles, notre génération (20 30 enne)va mourir de d’autre chose bien avant la vieillesse.

  3. Des découvertes récentes feront que par modifications de notre ADN, l’homme vivra plusieurs centaines d’années de plus.
    Ils est d’ailleurs certains que dans l’ombre des labos, les recherches soient déjà fort avancées.
    Prenons garde que ces découvertes ne soient pas réservé à une élite qui s’approprierait la vie presque éternelle.
    Bref, au lieu de rire, soyez vigilant pour ne pas devenir les dindons de la farce.

    1. Et tu croies quoi ? Que la vie presque éternelle sera offerte à tout le monde gratuitement ? Bien sûr que ce sera réservé à une élite.

  4. Pas de couilles = pas de femme
    Pas de femme = moins d’emmerdes
    Moins d’emmerdes = moins de stress
    Moins de stress = vie plus longue
    Ça se tient.

    1. pas de coui*** ne veulent pas forcément dire pas de femmes ( ou pas d’hommes ).
      Faudrait se couper la bite pour être sur de ne pas se faire emmerder par qq’1 😮
      Et encore il resterait toujours tes orifices…
      Tu comprends maintenant pourquoi certains deviennent moine au tibet? Et même là bas on les fait chier les pauvres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité