Découverte d’un mystérieux métal légendaire dans une épave

Atlantide orichalque

Quand la mythique île de l’Atlantide fut submergée par l’océan, elle disparut avec tout son orichalque. L’orichalque est un métal ou un alliage, à peine moins précieux que l’or, dont le nom signifie cuivre des montagnes. On ignore de quoi il est fait. Pourtant, aujourd’hui, une équipe de scientifiques affirme avoir découvert 39 lingots d’orichalque dans une épave du 6e siècle av. J.-C au large de la Sicile. 

Avec 39 lingots, cette découverte est assez unique. Ce navire, vieux de 2 600 ans, en provenance de Grèce ou d’Asie mineure, transportait ce métal inconnu à Gela en Italie quand il a été pris dans un orage et a coulé à 300 mètres du port.

Pour Sebastiano Tusa de l’office maritime de Sicile : « Rien de similaire n’a jamais été trouvé, on connaissait l’orichalque d’après les textes anciens ».  Platon décrit l’orichalque dans le Critias comme « un métal brillant comme le feu ». Ce qui laisse penser qu’il s’agit d’un alliage de cuivre et d’or. Ce métal aurait servi pour couvrir l’intérieur du temple de Poséidon.

Les experts s’accordent à dire que l’orichalque est un alliage ressemblant au laiton qui devait être fabriqué en faisant réagir du zinc, du charbon et du cuivre. Quand ce nouveau métal retrouvé au large de la Sicile a été analysé, on a découvert qu’il était composé de 75 à 80% de cuivre, de 15 à 20% de zinc et d’un peu de nickel, de plomb et de fer.

Cette sculpture précolombienne serait en orichalque

Cette sculpture précolombienne serait en orichalque – Smithsonian Museum

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques pensent avoir découvert l’orichalque. Par exemple, Enrico Mattievich, un ancien professeur de Physique de l’université de Rio de Janeiro, refuse de penser que l’orichalque a quelque chose à voir avec le laiton. Selon lui, les grecs anciens avaient découverts l’Amérique. D’ailleurs, un alliage ressemblant à celui que décrit Platon a été trouvé dans des sculptures qui brillaient « comme le feu », et composées de 9% de cuivre, 76% d’or et de  15% d’argent.

Le mystère du précieux métal des Atlantes reste entier et n’a pas fini de faire parler de lui. L’équipe va maintenant extraire toute l’épave. Les scientifiques espèrent en apprendre plus sur le travail artisanal en Sicile et sur l’histoire économique de cette région.

 

 

 

Sources :Discovery
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Je plussoie mais, si je devais formuler des vœux à ce site, j’aurais une autre idée « en plus ».

      Il faudrait rendre le système d’authentification des commentateurs plus strict (sans passer à facebook : un simple mot de passe à l’ancienne suffirait) et permettre à chacun de « noter » chaque article (j’ai pas dit qu’il fallait forcément publier cette note).

      Maintenant la partie difficile :
      Avec ces « données », on pourrait proposer, pour chaque commentateur, une maquette secondaire de type « magazine » (sans virer Chronos et Mot-cléos) : une vue spécifique de Gizmodo faisant la part belle aux commentaires de premier niveau qu’on a écrit (je ne parle pas des commentaires-réponses) et mettant en avant son évaluation des articles.
      Le but n’est pas de passer son temps à repasser encore et toujours dans les mêmes articles, mais de permettre aux gens de se transmettre le travail de défrichage du site, tout en ajoutant la « plu-value commentaire » : le site deviendrait co-écrit avec les commentateurs.
      Alors vous allez me dire que ça serait rapidement le bordel.
      Pour cette raison, j’explique la suite …

      Tout commentateur pourrait « reprendre à son compte » le commentaire de premier niveau d’un autre commentateur (en cliquant sur le « plussoyeur »).

      Les journalistes de Gizmodo auraient leur compte (on pourrait envisager de les rétribuer pour cela) … et il y aurait même un « Gizmodo vu pas Gizmodo » (basé sur le compte du rédac chef).

      Concrètement, on verrait exactement la même page qu’aujourd’hui quand on cliquerait sur un article.

      Mais en arrivant sur le site, on verrait « Gizmodo vu par moi », c’est à dire les articles décorés par ses commentaires (on voit déjà les articles lus en grisé … ça reviendrait à aller plus loin dans cette direction).
      Là où ça deviendrait intéressant, c’est qu’on pourrait aussi voir « Gizmodo vu par X » (X n’étant pas soi-même).

      Si on veut pousser le truc encore plus loin, on permettrait à chacun d’ajouter n’importe quel autre commentateur dans différentes listes personnelles (« amis », « idiots », etc) et on pourrait générer la vue « Gizmodo vu par mes amis » (on pourrait s’ajouter soi-même dans la liste de ses amis, de sorte à fusionner son Gizmodo perso avec celui d’une communauté dans laquelle on se sent bien).
      L’idée n’est pas de filtrer le site : encore une fois, les articles s’afficheraient exactement comme aujourd’hui. L’idée n’est pas non plus de favoriser le communautarisme (par exemple en laissant les gens ignorer certains auteurs de commentaires). L’idée est juste d’augmenter la part de personnalisation, la « plu-value commentaire », et de permettre à certains rédacteurs de Gizmodo de rayonner en dehors de leurs articles (ces derniers pourraient percevoir une rémunération complémentaire, basée sur leur rédactionnel « hors article » et le nombre de vue du site affichées par leur followers).

  1. La moindre chose concernant Atlantide c’est d’etre Agnostic à son propos ou alors d’y croire. Je ne dis pas ca pour Noredine mais pour les autres.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Que penser d’une croyance dont l’objet se dérobe sans cesse face à la connaissance ?
      Au final, on comprend qu’on croit essentiellement en celui qui a introduit le concept. Or, toute croyance en un homme doit rester rester critiquable, parce que l’existence de la folie est elle, une certitude.

  2. En fait, JC signifie Jules César. il y a donc une erreur, nous ne sommes pas au 21eme siècle mais au 22eme siècle. Actuellement nous sommes en 2115.

    1. Euh jc ça veut dire Jésus christ un mec qui est soit disant le fils de dieu thèse complètement absurde vu que dieu n existe pas

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. Mais il me semble que l’alliage cuivre-or est ce qu’on appelle de l’or 18 carats (75% d’or) et donc que l’on connait depuis des siècles. Me trompe-je ?
        On fait même de l’or blanc en l’alliant avec du Zinc et de l’or Rose avec plus de cuivre (50/50).

  3. Petite question : Comment pouvons-nous avoir une sculpture précolombienne en orichalque si c’est la première fois qu’on trouve de cette matière sous la forme de 39 lingots ?

    Sinon, ça fait longtemps que je ne visite Gizmodo plus que par cette page (http://www.gizmodo.fr/author/frgiz2) pour ne suivre que tes articles Norédine. :)

    1. Bonjour Itoki et merci,

      Pour répondre à ta question, l’orichalque est un métal inconnu. Ce n’est pas la première fois que des archéologues prétendent l’avoir découvert. Aujourd’hui, il y a l’orichalque retrouvé au large de la Sicile, l’orichalque des sculptures précolombiennes, et même l’orichalque de certaines pièces romaines. Lequel est le vrai… c’est un mystère. Peut-être aucun…

  4. On ignore de quoi il est fait : ah ben alors comment on sait qu’on la trouver.

    Moi si je connais pas le gout de la frambroise ben pour moi tout ce que je connais pas pourrait être de la framboise …

    Enfin c’est plus intéressant que l’hypocrisie collective autour de charlie !

  5. Les scientifiques semblent donner le nom d’ « orichalque » à leurs découvertes beaucoup trop facilement.

    Le fameux métal « composées de 9% de cuivre, 76% d’or et de 15% d’argent » a une composition similaire à l’or pillé en Colombie par les conquistadors. Sa nature est donc plutôt américaine qu’atlante.

    Si l’Atlantide a réellement existé, nous finirons par en retrouver des restes. Mais visiblement cela n’est pas pour aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité