Jusqu’à 7 ans de prison pour un tweet cautionnant le terrorisme !

Prison

Vous pensiez qu'il était anodin de se cacher derrière un écran et de proférer des messages violents à l'encontre d'autres communautés ? Le ministère de l’Intérieur a dernièrement recensé 3 721 messages incitant au terrorisme via les réseaux sociaux. Désormais, le fait d'en publier pourra être passible de prison ! A bon entendeur...

3 721 messages incitant au terrorisme… Vous pensiez bien qu’avec tel chiffre, le gouvernement allait nécessairement renforcer les mesures ! D’ailleurs, il avait déjà pris les devants avec la loi du 13 novembre 2014. Depuis l’assaut sur Charlie Hebdo, le ministère consolide ses intentions, avec une version musclée de la loi, entrée en vigueur le 10 janvier. Très clairement, selon l’article 421-2-5 du code pénal : le fait de faire publiquement l’apologie de ces actes est puni de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

En imaginant que quelqu’un ait utiliser le vecteur d’un site internet, la peine passe à 7 ans d’emprisonnement et à 100 000 euros d’amende, ce qui vaut évidemment pour un tweet ou un statut Facebook.

De la législation à la réalité, il n’y a qu’un pas : en Alsace, un homme de 30 ans devra répondre de cette accusation devant la justice. L’individu a publié sur Facebook une photo d’une kalachnikov et s’est réjoui de l’attentat meurtrier qui a frappé la rédaction de Charlie Hebdo. Il sera donc jugé alors même qu’il avait posté ce statut via un compte anonyme, la Police ayant remonté sa piste. Il a été déféré devant le parquet dans la journée de vendredi.

La cyber-surveillance tend à se généraliser et nous sommes à deux doigts de nous voir imposer un « Patriot Act« . Il va falloir rester vigilants pour ne pas perdre tout un pan de notre liberté numérique. Du reste, si vous tombez sur un tweet de cet acabit, vous pouvez également le dénoncer via le portail public de signalement de contenus illicites aperçus sur Internet (rattaché au ministère de l’Intérieur) et un service similaire Pointdecontact.net géré par l’AFA (un club d’opérateurs de services Internet).

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 7 ans de prison pour s’être rendu coupable d’un tweet déplorable de 140 caractères maxi.
    .
    voyons voyons, pour un article tout aussi déplorable ça va nous faire … je pose cinq et je retiens trois … pfioulalala !
    il y en a une qui n’est pas prête de sortir de taule.

  2. Le juge a toujours pu moduler. Il faut s’attendre à des modulations à la hausse et une véritable application.
    Pour ce qui est de la news, et de la phrase sur le Patriot Act, il aurait fallu la sortir de son paragraphe ou expliquer que le fait de ce soucier de l’évolution future des Lois (durcissement) n’est pas contradictoire avec le rappel de la Loi existante. En effet, ce rappel explique que les peines encourues peuvent déjà être lourdes quand elle sont appliquées à leur maximum.

  3. Euh les gars au dessus je vois pas le rapport entre un patriot act liberticide qui surveillerait les flux sans distinction et le fait d’interdire de propager sa haine sur les réseaux sociaux au risque d’influencer dans le mauvais sens une jeunesse ou des esprits « faibles ». Être raciste antisémite xénophobe homophobe, ce n’est pas une liberté ! C’est un mal intellectuel, une maladie du cerveau.

    1. je cite : Être raciste antisémite xénophobe homophobe, ce n’est pas une liberté ! C’est un mal intellectuel, une maladie du cerveau.

      tu viens de décrire la ligne éditoriale de … charlie hebdo a non pardon …. libertine d’expression !

      géométrie variable quand tu nous tien …. :)

      1. Ou bien je n’ai pas compris ton message ou bien selon toi proférer des propos raciste antisémite xénophobe homophobe fait parti de la liberté d’expression.
        Si c’est bien cela je ne prends pas la peine de te répondre plus que ça à moins d’atteindre le point godwin en 3 commentaires…

    2. Le problème est que c’est totalement vain. De plus, si on juste il faudrait étendre la loi à toutes les formes de discrimination et non seulement celles qui nous paraissent moralement condamnables. Le rejet peut faire énormément de mal quel que soit la forme qu’il prend. Je ne vois donc pas pourquoi une personne qui se verrait rejetée en raison de son physique n’aurait pas le droit elle aussi à la protection de la loi.

  4. Il ne mérite que la peine maximale prévue… Désolé mais 3721 messages incitant au terrorisme c’est aussi fort que de commettre un l’acte lui-même… Ce gars est un fanatique

  5. Ok 7 ans pour des tweets terroristes c est bien mais alors qu on m explique pourquoi des mecs qui roulent bourres et tuent prennent 6 mois avec sursis ainsi que les violeurs et autres pedophiles

  6. Taupinard59 le 2015-01-12 21:22:00

    Il ne mérite que la peine maximale prévue… Désolé mais 3721 messages incitant au terrorisme c’est aussi fort que de commettre un l’acte lui-même… Ce gars est un fanatique
    ________

    les terroristes devaient exactement penser la même chose.
    Un nombre toujours croissant de carricature toujours plus scabreuses contre leur prophete, repoussant toujours les limites et qui selon eux justifiaient le passage à l’acte.

    provoc contre provoc

  7. Et concernant l’apologie de meurtre perpétrer par notre si cher et glorieuse armée au 4 coins de l’Afrique néo-et-toujours-colonisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité