SnoopSnitch, cette application (gratuite) va vous protéger des espions !

SnoopSnitch

Vous êtes terrifiés à l'idée d'être traqué par des cybercriminels ou des agents zélés de la NSA ? Vous ne supportez pas l'idée que l'on puisse mettre le nez dans vos données, mais n'êtes pas prêt à porter un chapeau en aluminium pour vous protéger ? Cette application est probablement pour vous puisqu'elle peut vous indiquer si vous êtes épié par le gouvernement ou des pirates.

SnoopSnitch est une application dédiée aux appareils Android qui analyse votre le trafic radio sur votre mobile afin de dire si quelqu’un écoute vos conversations téléphoniques ou traque votre localisation. Contrairement aux applications standard d’antivirus, conçues pour lutter contre les intrusions ou le vol d’informations personnelles, SnoopSnitch repère les stations interceptant vos données ou les exploits SS7. Elle est donc idéale pour échapper à la surveillance des organismes gouvernementaux locaux.

L’application a été créée par une société de sécurité allemande, Research Labs, et est disponible gratuitement sur ​​le Play Store. Malheureusement, vous aurez besoin d’un appareil Android pourvu d’un processeur Qualcomm pour tirer la pleine puissance de ce programme. Sinon, il vous reste une solution, porter fièrement votre chapeau en aluminium et aller vivre en ermite.

Tags :Sources :googleVia :androidcommunity
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C est très malin de donner des astuces comme ça surtout par les temps qui courent.
    Je ne doute pas que ces gens mal attentionnés aurons de bonnes sources pour decrouvrir cet appli mais Gizmodo cest pas trop bien joué je trouve !

    1. Encore un qui croit que quelqu’un qui souhaite conserver sa vie privée PRIVÉE est forcément un terroriste…

      Le rapport avec les récents événements? Tu es comme tous ces *** de politiciens qui souhaitent profiter des récents événement pour mettre en place tout un tas de lois liberticides pour surveiller encore plus le peuple?

      4millions de moutons dans les rues dimanche car le combat pour la liberté d’expression commence maintenant.
      On verra si tous ces gens sortiront dans les rues dans les semaines à venir quand ils nous auront pondu leur patriot act

    2. Je vous rejoins là dessus, ça n’est pas très judicieux.
      Si après la NSA est préoccupée par le fait que j’appelle ma femme pour lui dire que j’arriverais en retard ou que je vais chercher les gosses à l’école ou connaître ma liste de courses, grand bien lui en fasse.
      Les autres peuvent jouer la parano s’ils le souhaitent, la NSA, DGSI et consorts ont bien mieux à foutre. L’attentat de la semaine dernière démontre encore une fois, et de leurs propres avoeux, que ces organismes de renseignement n’ont pas les moyens de surveiller tous les individus potentiellement dangereux.
      Les terroristes de la semaine dernière ne figuraient pas sur leur liste prioritaire, d’autres individus étaient plus susceptibles de passer à l’acte.
      Alors qu’ils surveillent Mme Michu, franchement, oui, ça sera.

      1. ça serait scandaleux dans la situation actuelle des choses.
        Ceux qui peuvent craindre pour la confidentialité de leurs communications sont les personnalités politiques, médiatiques ou industrielles.
        De savoir que vous trompez votre femme par exemple ne présente aucun intérêt pour les services de renseignement, tant d’un point de vue de sécurité intérieure que d’espionnage économique/industrielle.
        A moins que vous soyez célèbre.
        A moins que votre femme travaille aux renseignement généraux.

        1. « A moins que vous soyez célèbre. »

          Et encore. On ne surveillera pas les vedettes du cinéma, ni celles de la chanson. Mais croire que Big Brother se fout éperdument de vous est également une erreur. On la vu : la NSA a surveillé les communications de millions d’individus pendant des années. Certains s’en moquent. D’autres non. Si on estime qu’il n’y a plus de vie privée et que sous le prétexte de lutter contre le terrorisme, les Etats ont absolument tous les droits, ils est inutile de se gargariser avec des mots creux comme ceux de « liberté » et de « démocratie ». Appelons un chat un chat et un Etat totalitaire, un Etat totalitaire.

    3. C’est une information. Rien de plus. Et pour une fois une information intéressante. Bien que la majorité des gens n’auront aucune utilité d’un tel logiciel. Les services de renseignement ne surveillent pas n’importe qui en principe. Sauf la NSA peut-être avec l’aide des gouvernements européens.

      1. Défense de la vie privée, ça me fait bien rire. On dénonce les Etats qui nous espionneraient à notre insu, en revanche, on vomit toute notre vie privée à des sociétés privées sans aucune crainte sur sa vie privée. Après les gens publient des messages sur Facebook en disant « je refuse que Facebook collecte des données personnelles sur moi », mais coco, en t’inscrivant sur Facebook, t’as accepté les CGU.
        Bon mais tu fais peut être partie de ces marginaux qui n’est pas inscrit sur un réseau social, ou alors tu me mentiras en disant que non, t’es pas inscrit sur Facebouc.
        On s’étonne que les publicités soient si ciblées. On veut acheter une machine à café? Oh miracle, plein de pubs de machines à café s’affichent partout quand on navigue sur le net. C’est pas génial?
        Jamais notre vie privée n’a été autant marchandée, mais ça, bin c’est pas grave.
        Non, mais en revanche, qu’un service public le fasse, là non! On sait jamais qu’un jour on ait envie de comploter et de poser une bombe, on peut plus rien faire tranquillou sans que ça se sache.
        Dans l’affaire d’espionnage du NSA, ce qui a été scandaleux, c’est la pratique d’écoutes téléphoniques de personnalités politiques ou industrielles, dont l’objectif a été de favoriser les intérêts économiques du pays, au détriment des pays espionnés (contrats d’avionneurs par ex.).

  2. 3.90Mo sur le play store by Security Research Labs.

    Affirmer sans savoir avec insulte gratuite c’est l’apanache des simples d’esprit mon ami.

  3. Petites informations :
    SnoopSnitch a été présenté par Karsten Nohl lors du congres 2014 du Chaos Computer Club dans la conférence intitulé Mobile self-defense.
    ( Pour ceux qui veux la voir : http://cdn.media.ccc.de/congress/2014/webm-hd/31c3-6122-en-de-Mobile_self-defense_webm-hd.webm )

    Cette application ne vous protégera absolument pas des espions !
    Elle sert à analyser les attaques subie par le téléphone. Les informations récupérer servent à alimenter le site http://gsmmap.org/ pour connaître la qualité de la protection des réseaux GSM.
    Page officiel du projet SnoopSnitch avec le code source : https://opensource.srlabs.de/projects/snoopsnitch
    Korben avait un article sur le sujet : http://korben.info/snoopsnitch-evaluez-la-securite-des-relais-mobiles-qui-vous-entourent.html

    Pour les messages précédent :
    – Non, ce n’est pas un virus. Vous pouvez lire le code et en juger vous même
    – Dans la conférence Mobile self-defense, Karsten Nohl démontre que n’importe qui peux mener des attaques sur un téléphone. Donc il est intéressant de savoir si l’on ne subie pas soit même des attaques. D’où cette application.

    1. Encore que le plus simple si on est parano à ce point (parce que je vois mal l’intérêt d’attaquer n’importe qui, la plupart des gens n’ayant pas de données extrêmement sensibles), autant ne pas avoir de téléphone mobile ou opter pour un téléphone sécurisé.

      1. « je vois mal l’intérêt d’attaquer n’importe qui »

        pour un pirate: chantage; extorsion; collecte d’informations personnelles afin de mettre en place une rentable escroquerie…

        pour un gouvernement: chantag… plutôt contraindre des personnes à coopérer avec les autorités; fichage détaillé des innocents (ça peut servir si on a pas de suspect sérieux à juger); contrôle et manipulation de l’information (la Chine y arrive plus ou moins bien, pourquoi pas nous ?)…

  4. Suite à cet article j’ai essayé cette appli qui a appellé plusieurs fois un numéro à l’étranger ainsi que des sms qui ont été envoyés et reçus de l’étranger.
    Résultat : une surfacturation de mon opérateur de 4.99 euros en hors-forfait et en plus l’appli me repond que mon tel est blacklisté (acheté chez mon operateur).
    Conclusion : une arnaque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité