L’application Charlie Hebdo disponible sur iOS, Android et Windows Phone !

Charlie Hebdo 1178

Vous cherchez désespérément le dernier numéro de Charlie Hebdo ? L'application Charlie Hebdo est désormais disponible sur Android, iOS et Windows Phone et vous permet justement d'accéder à la version numérique du dernier numéro de l'hebdomadaire satirique. 

L’application caracole déjà en tête des téléchargements et son ampleur continue de croître au point qu’elle soit désormais disponible sous les principaux systèmes d’exploitation mobiles. Faute de le trouver dans les kiosques, vous pouvez découvrir le numéro de Charlie Hebdo réalisé par les survivants du massacre sur votre mobile/tablette. Cette version dématérialisée permet, pour l’heure, aux plus impatients de profiter de l’esprit et de la liberté d’expression si propre à Charlie.

Avec cette version numérique, espérons que les ridicules violences aux kiosques cessent, tout comme les versions pirates en PDF, les arnaques par SMS pour souscrire à de faux abonnements et que les annonces de reventes à des prix exorbitants ne soient plus qu’un mauvais souvenir. Notons ici que certains exemplaires papiers se monnayent à 100 000 euros sur eBay, qui s’est cependant  engagé à retirer les annonces publiées relatives à cette tragédie.

Pour ceux qui souhaitent continuer à soutenir le mouvement de lutte contre le terrorisme, ceux qui veulent revendiquer la liberté d’expression ou ceux qui désirent montrer leur affection aux familles des victimes de l’attentat du 7 janvier, il ne vous reste plus qu’à télécharger l’application, Android, iOS ou Windows Phone. On aura jamais trouvé Charlie aussi facilement !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Encore cette logique inverse, ce conspirationnisme.
      Un crime pousse les gens à se mobilier, ça fonctionne, et voilà que ce crime est réattribué à ceux qui l’ont subi.

      1. Le seul qui tue c’est le microbe, même dans certains temps la médecine nous a montré le microbe dans le corps humaine tue un autre microbe avec médicament transporté par un autre microbe.
        Ont donne le nom de microbe à des êtres vivants infiniment petits visibles au microscope.
        Les êtres humains par l’humanité sauvent la vie des autres, les humains forment un corps complexe partagé en groupe, dans l’exemple groupe policier politicien médecine enceignant cultivateur journaliste chaque un son rôle, au repos nous sommes civils dans les bains la réponse tous producteur pour vivre, il y à le juste et le faut, le faut c’est le (monteur menteur) c’est installé des choses. Pourquoi ce nom.
        Ont donnent le nom (monteur menteur) à quelqu’un n’est technicien n’est pas qualifié il monte des choses non à sa place. Le journaliste ce n’est pas policier pas cultivateur pas publicitaire si il ne veut pas le triche des autres eux aussi même. Si il veut manger des choses non triché parce que lui fait mal dans le ventre et tous le corps l’autre aussi veut entendre ou savoir des informations justes non trichés pour éviter d’être malade à la mémoire et l’ensemble du corps.
        Si un français tue quelqu’un ont peut dire que tous les français ont tués ?
        Quand le policier américain a tué le noire ont peut dire que tous les américains ont tués ?

    2. A personne, l’application est développée par Charlie Hebdo simplement pour pallier aux problèmes de demandes plus élevés que d’habitude.

      1. T’as pas compris : pour lui, Charlie hebdo s’est suicidé pour éviter la faillite. Peut-être même que pour lui, les dessinateurs sont quelque part aux état-unis, bénéficiant du programme de reclassement des témoins. Pas besoin de chercher la folie ailleurs. Elle est là, sous nos yeux. C’est la maladie du siècle.

        1. Malgré une revendication concordant avec l’étiquette que se collaient eux-même les terroristes, un conspirationniste comme Meyssan prétend tout de même qu’il n’y a pas de rapport avec le jihad (et qu’il faut chercher un coup de billard à trois bandes). C’est ça le truc fou. Le mensonge qui s’immisce dans l’esprit, la thèse tordue construite à l’envers, par rapport à un résultat souhaité, c’est ce négationnisme qu’il faut refuser, pas le dessinateur qui arrose tout le monde pour faire sourire et pour décoller la pulpe.

    3. Avec des raisonnements aussi débiles on ne va pas bien loin… C’est sûr que par exemple on peut dire que le policier qui se fait descendre et est décoré de la Légion d’honneur, une récompense que normalement il aurait eu très peu de chances d’avoir, « profite » du crime, et donc certainement que c’est lui qui s’est flingué lui-même pour l’obtenir!!! Bien sûr, MDR

  1. Application disponible sur Windows Phone??? Avez-vous au moins cliquez sur le lien que vous donnez? Il s’agit d’une application Windows et non Windows Phone.
    Comme d’hab, un grand travail de recherche journalistique…

  2. apologie de la mechanceter gratuite de la haine envers les religion (surtout une) insultes gratuite, propagande nihiliste bête et méchante, talent artistique a la ramasse : c’est moche

    oui mais ça c’était avant; maintenant c’est la nouvelle bible républicaine MDR

    Hypocrites .

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. C’était un journal satirique, leur fond de commerce, ils tapaient aussi bien sur les juifs, l’islam ou les chrétiens (etc…) oui c’était gratuit, mais basé sur l’actualité généralement, donc pas plus bête que certains autres journaux normaux.

      Apres avec un peu de réflexion, on le prend avec humour… ou au minimum on prend sur sois…puis on oublie. l’hypocrisie est peut être mieux que des actes barbares non ?

      Bref, je suis pour ma part athée, ça me touche pas les dessins de ce journal, mais j’imagine que avec un peu de bon sens on en arrive pas jusqu’ici.

    2. Si des extra-terrestres nous remettaient des enregistrements de toutes les périodes de notre passé (parce que, par exemple, ils ont pris l’habitude d’envoyer un drone mouche-filmer ce qui se passait ici, depuis des centaines de millions d’années, en divers endroits plus ou moins « intéressants ») … quelle époque voudrais-tu consulter ? Et que penses-tu que tu verrais ?

      1. je pense que je choisirai le 16 janvier 2015 15:23 tout près de fiduce
        ce que j’espère voir ? un/une crétin/ne faire preuve d’un sophisme …. du pauvre

        et être mort de rire 😀

        1. Si tu vois un sophisme, c’est donc que tu vois un raisonnement.
          Moi je ne vois que de l’imagination dans mon message.
          Pour toi, imaginer, c’est donc déjà affirmer, raisonner.
          Pour toi, on peut donc déjà être dans l’erreur, rien qu’en imaginant.
          Et bien tu viens d’illustrer l’obscurantisme.

    3. Et pourquoi n’aurait-on pas le droit d’avoir de la haine, ou du mépris ou de se foutre de la gueule des religions, elles qui dès qu’elles ont le pouvoir dans un pays interdisent toute expression qui s’oppose à elle??

      Les gens de Charlie étaient pour la plupart des athées et des agnostiques, or il n’existe AUCUNE liberté d’expression pour les non-croyants dans les régimes religieux, en particulier musulmans. Donc Charlie ne faisait que leur renvoyer leur mépris à eux et montrer l’intolérance des religions en pleine gueule… Visiblement certains décervelés fascislamistes n’ont pas apprécié, mais ça ne fait au final que montrer leur barbarie au grand jour, pour ceux qui en doutaient encore…

      1. C’est pire que ça. Celui qui raisonne pour décoller la pulpe du fond en public, il est assimilé à satan. Et tout « l’amour » que contient la religion ne s’applique plus à lui : il est mis à mort immédiatement, sans procès, sans autre délit.
        L’inquisition a tué des centaines de milliers de gens comme ça.
        A une époque, dessiner une terre sphérique était une injure à la religion.
        On retire tout nature humaine à l’opposant. Ça permet de l’égorger comme un animal (qui sont assez bien vus, mais qu’on peut, si on le fait d’une certaine façon, tuer doucement), mais bien sûr, tout en restant religion de l’amour.
        Aucune condition avant la repentance sincère. Tu peux toujours t’en sortir si tu finis par regretter et parviens, à force de cogiter, à déclencher une petite giclée d’adrénaline à froid, qui va te réchauffer et que tu appelleras les langues de feu du saint esprit.
        Regretter tes actes sans penser à autre chose qu’au mal que tu as fait, retrouver ton humanité et tout faire pour réparer tes erreurs, ça n’a aucune valeur : tu restes une bouse.
        Par contre ziguouiller un village, et, au moment de t’allonger, demander pardon en regrettant d’avoir eu la main lourde sur les enfants, ça c’est bon.

        1. Tout le monde semble perdre son contrôle dès qu’il s’agit de « Charlie » en tant que journal. Le Pape, en prémisse à son raisonnement, annonce qu’il donnerait un coup à un de ses proches si celui-ci insultait sa mère. Mais un coup, c’est quoi si ce n’est pas une escalade de la violence ?
          On attendait de lui qu’il essaye de comprendre … ou qu’il considère l’autre comme fou … qu’il prie pour lui. Mais non, il recevrait un coup et ce « serait normal ».
          Ensuite, sur cette hypothèse en rupture avec au moins certains textes fondateurs et qu’il présente comme un automatisme, il responsabilise les morts.
          Mais un martyr, c’est quoi au juste ? C’est quelqu’un type qui se fait tuer en tuant ou c’est quelqu’un qui meurt sans porter un seul coup, en refusant de plier face une logique de mise à mort complètement hystérique ?
          Ces dessinateurs sont des martyrs.

  3. « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »
    Benjamin Franklin

  4. @fiduce
    Pour toi, imaginer, c’est donc déjà affirmer, raisonner. <- j'ai jamais dis ou sous entendu cela

    Pour toi, on peut donc déjà être dans l’erreur, rien qu’en imaginant. <- la tu illustre sur du vent

    Et bien tu viens d’illustrer l’obscurantisme. <- voila encore du sophisme de très bas étage en plus

    merci tu viens de prouver que j'avais raison et tu tu a affirmer que tu as tord
    ce n’était pas la peine … je le savais déjà :)

    1. Pourquoi avoir évoqué un sophisme au lieu de répondre, par exemple, « il y a une hypothèse fausse dans ta question, et je refuse de me situer dans cette hypothèse », en m’indiquant quelle hypothèse te parait inacceptable, même pour une expérience de pensée ?

  5. Les religions sont responsables des pires massacres et des pires crimes que l’humanité ai connue.
    S’il n’y avait pas une majorité de débiles mentaux sur cette planète pour les adorer, cela fait longtemps que leur responsables seraient éliminés ou en prison.
    La majorité de ces débiles préfèrent croire à un dieu invisible et absent, que de se bouger les fesses pour faire de cette Terre un monde vivable et heureux. C’est plus facile, et cela flatte l’égo de ces crétins.
    La France depuis la révolution de 1789 n’a pas pour vocation de suivre cette stupidité généralisée, mais de montrer la voie au monde, d’apporter la lumière.
    Pathétique humanité.

    1. Je vais voudrais ajouter des éléments plus généraux.

      Le blasphème n’est pas un délit dans la Loi française.
      Comment est-ce possible ?

      Est-ce parce que en France, les religions, et leurs officiers, s’imposent des règles qui vont au-delà de la légalité (on aurait donc la chance de ne jamais avoir eu besoin de ces Lois ?).

      Non, c’est pour trois raisons.
      (1) On ne veut plus voir aucun concept religieux dans la Loi française (on en a eu, on sait ce que c’est).
      (2) Les athées n’ont pas d’adeptes extrémistes (hors femen, dont les actes restent punissable à posteriori : pas de meurtres, pas de terrorisme).
      (3) Le code pénal français traite des actes, pas des doctrines. Contrairement aux équivalences « apologie du terrorisme = terrorisme » ou « racisme = nazisme », qui justifient des limitations de la liberté d’expression, la société française refuse l’automatisme « blasphème = meurtre ».

      En France, on considère que, si on accepte que certains fassent l’apologie de meurtres, c’est la société qui devient responsable des meurtres consécutifs.Par contre on refuse toute responsabilité de la société quand un meurtre est commis en réaction à un blasphème et on combat toute doctrine qui justifie le meurtre de quelque façon que ce soit.
      S’il y a injure, il peut y avoir procès. L’injure existe dans la Loi française : elle se définit, non pas par le blasphème, non pas par l’état d’esprit de « souffrance » dans lequel certains arrivent à se mettre en regardant un dessin, mais par des critères objectifs.
      Il faut bien comprendre cela : si on accepte que l’injure soit défini par les religions, c’en est fini de la laïcité.

      1. Tout ceci n’empêche personne de coller un procès à Charlie hebdo s’il considère que les dessins sont injurieux au sens légal.
        Dieudonné a toujours joué sur la liberté d’expression pour se produire alors qu’il y a des gens qui se sentaient injuriés par lui. Il s’est pris des procès … mais ça ne l’a pas empêché de continuer de faire des spectacles expurgés des passages qu’un juge avait trouvé injurieux.
        Quand il se met à faire l’apologie de crimes, il se fait stopper (et bien avant ces poursuites, son public change petit à petit, se raréfie, même si cette radicalisation s’accompagne d’une mobilisation plus importante).
        Ce qui arrive à Dieudonné, peut très bien arriver à Charlie hebdo si l’injure « qui prête à interprétation » se transforme en injure objective (et je suis même persuadé que c’est déjà défendable en justice si on considère que le personnage en Une du dernier numéro a été dessiné à partir de deux phallus à l’envers : de même que dessiner systématiquement les juifs en leur attribuant des doigts crochus, dessiner un personnage symbolisant une religion, que ce soit Mahomet ou le « musulman inconnu », en utilisant des phallus me parait condamnable).
        Je pense que si personne n’a attaqué en justice, c’est plus pour préserver l’unité nationale que parce qu’il n’y a rien de critiquable.
        Pour la suite, on ne peut que souhaiter qu’au plus haut niveau de l’Etat, une fois le journal redevenu « normal » (il ne restera pas « victime » pendant 50 numéros), on évitera de s’afficher avec des ouvrages caricaturaux (1) tant qu’on n’aura pas complètement analysé sa Une, en particulier les éléments cachés (2).

        Pour résumer tout ce qui précède : Je comprends qu’on puisse exécrer ce journal si on se sent injurié (et si on ne le supporte pas au nom de l’humour, de l’auto-dérision …).

        « Je suis Charlie », ça voulait dire « je suis pour la liberté d’expression en restant dans le cadre légal, et je suis contre tout acte terroriste » mais ça ne voulait en aucun cas dire « chaque dessin de Charlie me parait bien vu » ni « Charlie reste toujours dans les clous, il ne faut jamais l’attaquer en justice ».
        Je trouve par exemple ça limite quand les dessinateurs de Charlie refusent ou « s’amusent » de voir leurs opposants habituels déclarer « je suis Charlie » ou refuser que les cloches de Notre Dame sonnent … en cela, il utilisent une interprétation stricte du slogan « je suis Charlie ». Il prennent l’humanisme en otage de leur délire anti-religieux. Ils montrent qu’il ne sont pas plus sages que ceux qu’il combattent.

        Bref, tenons nous en à la Loi, essayons de vivre ensemble, les morts ne sont pas tous dessinateurs dans un journal satirique. Charlie n’est pas devenu le journal officiel.

    2. Le seul qui tue c’est le microbe, même dans certains temps la médecine nous a montré le microbe dans le corps humaine tue un autre microbe avec médicament transporté par un autre microbe.
      Ont donne le nom de microbe à des êtres vivants infiniment petits visibles au microscope.
      Les êtres humains par l’humanité sauvent la vie des autres, les humains forment un corps complexe partagé en groupe, dans l’exemple groupe policier politicien médecine enceignant cultivateur journaliste chaque un son rôle, au repos nous sommes civils dans les bains la réponse tous producteur pour vivre, il y à le juste et le faut, le faut c’est le (monteur menteur) c’est installé des choses. Pourquoi ce nom.
      Ont donnent le nom (monteur menteur) à quelqu’un n’est technicien n’est pas qualifié il monte des choses non à sa place. Le journaliste ce n’est pas policier pas cultivateur pas publicitaire si il ne veut pas le triche des autres eux aussi même. Si il veut manger des choses non triché parce que lui fait mal dans le ventre et tous le corps l’autre aussi veut entendre ou savoir des informations justes non triché pour éviter d’être malade à la mémoire et l’ensemble du corps.
      Si un français tue quelqu’und’autre ont peut dire que tous les français ont tués ? Quand le policier américain a tué le noire ont peut dire que tous les américains ont tués ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité