Quand les tatouages servent à cacher brûlures et cicatrices

tatouage brûlures

A défaut de ne pas encore pouvoir totalement se reposer sur les progrès de la science et la chirurgie, les victimes de brûlures et cicatrices peuvent désormais exploiter une solution pour le moins radicale : le tatouage.

Basma Hameed, un paramédical spécialiste des tatouages, exploite une nouvelle méthode capable de dissimuler les brûlures et cicatrices de ses patients. En appliquant une encre couleur chair, il camoufle les traces laissées par la vie. Son travail a bien entendu une incidence considérablement positive sur le moral des brûlés, qui doivent par exemple se soumettre à de nombreuses opérations de greffe de peau durant leur processus de reconstruction. C’est sans parler du fait que les personnes touchées par ces maux sont régulièrement stigmatisées, dévisagées, du fait de l’apparence de leur peau.

Les résultats obtenus par Hameed sont époustouflants, nous vous proposons d’ailleurs d’en découvrir quelques exemples en vous rendant sur le site de sa clinique. Et si vous avez le coeur bien accroché, on vous conseille de lancer la vidéo qui suit. C’est parfois difficile à regarder, mais c’est bigrement instructif.

Tags :Via :neatorama
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le résultat est saisissant, maintenant, est il bien recommandé de tatouer une peau déjà traumatisé ? Les risques ? Les conséquences ? qu’en pensent les dermatologues ?

  2. Ils ne tatouent pas la peau tout de suite aprés le traumatisme.
    Il cicatrice réagis bien a l’encre, c’est plus a long terme qu’elle peut se déformer.
    Mais comme c’est pour coloriser au ton chair donc cela n’a pas d’incidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité