Je ne peux pas aller à l’école, maman, je souffre de didaskaleinophobie !

Didaskaleinophobie

Que vous aimiez ou non l'école, le dimanche est souvent une journée difficile. La simple idée de devoir se lever aux aurores pour y retourner peut en décourager plus d'un, voire même faire peur. Chez certaines personnes, c'est une vraie maladie. Petite présentation d'un mal peu commun, la didaskaleinophobie.

Si vos dimanches sont davantage synonymes d’anxiété, de panique, de dépression même, alors il y a de fortes chances que vous en souffriez – ou ayez souffert, c’est selon -. Selon une étude menée par Burke et al, 1,3% des adolescents entre 14 et 16 ans et entre 4,1 et 4,7% des enfants âgés de 7 à 11 ans souffrent de cette phobie de l’école. 5% des enfants en âge d’aller à l’école, eux, ont été identifiés comme « refusant l’école ».

Et lorsqu’une peur viscérale s’insinue en nous, celle-ci peut se manifester de bien des manières : tenter de débrancher le réveil de maman, faire appel au Dieu de la neige – même en plein Été -, imaginer des scénarios invraisemblables, envisager de lancer une alerte à la bombe, faire semblant d’être malade ou même rêver d’être adulte ! Si vous souhaitez partager vos symptômes/astuces, les commentaires sont tout désignés.

Tags :Via :Elite Daily
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Bien sûr, je souffrais de didaskaleinophobie scolaire étant jeune et depuis, je travaille pas beaucoup mais la veille du travail je souffre de didaskaleinophobie du travail.
      Et c’est pas considéré par la cotorep… :-(

  1. On se fait violence, on se sort les doigts du cul, on vomit même si il faut mais on ne fuit pas ses responsabilités en n’inventant des maladies et des psychoses à 2 balles.

    la peur n’est pas une maladie et le courage ( qui consiste à dépasser sa peur) c’est ce qui fera de vous des hommes (ou des femmes) en dépassant le stade du larbin infantilisé et irresponsable.

    ne vous étonnez pas de souffrir de plus en plus si vous ne vous prenez pas en mains car les gens qui nous dirigent eux en profitent pleinement.

    1. C’est facile à dire quand on ne souffre d’aucune phobie !^^ Essaye de vivre avec une phobie et tu reviendras parler et tu seras crédible. :)

      1. Sa souffrance personnelle on est pas obliger de la vomir au visage des autres pour lui donner une légitimité et ce qui est facile c’est de croire que celui qui te recadre n’a pas lui non plus souffert, mon petit.

        mais avec la culture de la pleurniche qui est en place, et l’absence de respect pour les autres qui en découle je ne m’étonnes même pas de ton com’.

      2. Et bien justement, des phobies j’en avais. Et c’est très exactement ce que j’ai fait : j’ai tout affronté, de face.
        Et vaincre une phobie, puis une autre, et encore une autre, m’a, au final, radicalement transformé. Je suis carrément devenu un vrai bourrin, un fonceur. Je ne sais même plus ce que c’est que d’avoir vraiment peur.

  2. Les pov chéris, ils ne faut pas trop les brusquer, ils pourraient se fatiguer…
    Dans le monde, il y a des gens qui bossent tous les jours, de nombreuses heures, par tous les temps, qu’ils soient malades ou non, pour obtenir juste de quoi se nourrir.
    Je serai curieux de connaître leur réaction fasse à ce genre de « maladie ».
    Par moment il y des coups de pieds dans le derch qui manque…

    1. Toi tu ne dois jamais avoir de problèmes pour parler comme cela…
      Je connais malheureusement une enfant qui en souffre….et ce n’est pas facile pour elle….
      Et les coups de pieds au cul n’ont jamais résolus quoi que ce soit…

  3. Il faut arrêter de croire qu’un enfant/ado qui souffre de phobie scolaire ne fait pas d’effort ou fait semblant parce qu’il est paresseux. Ça vous bouffe la vie, je peux vous l’assurer, ça vous empêche de faire des projets pour votre avenir car la simple idée de se retrouver en salle de classe vous fait faire des cauchemars. Et puis cette maladie ne vient pas de nulle part, elle peut avoir été provoquée par du harcèlement scolaire, des problèmes familiaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité