Ces wagons de métro qui finissent au fond des océans, mais pourquoi ?

Métro

De toutes les choses que vous vous attendez à trouver au fond de l'océan, un petit village de vieux wagons de métro New-Yorkais n'a pas dû vous traverser l'esprit. Voilà pourquoi il ne faut jamais dire jamais.

D’aucuns vont déjà crier au non respect de l’écologie, mais ils se mettraient le doigt dans l’oeil. Depuis plus d’une décennie, les wagons de métro sont rejetés dans l’Atlantique dans un effort environnemental ! Si surprenant que cela soit, le but est de créer des habitats, sortes de récifs artificiels, afin de favoriser le développement de la vie marine. Le photographe Stephen Mallon a eu la chance d’assister à ce spectacle sur une période de trois ans !

Les cadres métalliques dénudés des voitures servent alors de lieux de reproduction aux organismes marins qui se fixent sur les surfaces dures. A terme, cela engendre de la nourriture pour les animaux avoisinants, et encourage le développement d’un habitant bien plus sain.

Sa série de photos intitulée « Next Stop, Atlantic«  aura de quoi surprendre plus d’un spectateur. Vous y verrez ces voitures déversées dans l’océan, pour y couler une vie paisible, loin des graffitis et nettement plus près des poissons. Un dernier arrêt que l’on pourra largement qualifier d’original ! Vous pouvez également consulter le travail de Mallon sur son site Internet.

Invalid Displayed Gallery

Tags :Sources :stephenmallonVia :reframe
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Juste une précision pour l’Iphone, c’est une sortie tout les 6 mois , quand on prend on compte la version S. Sinon ce n’est pas le seul projet dans le genre , au japon , on a jeter des 100aines de millions de pneus usagés dans l’océan Pacifique pour créer des récifs artificiels et permettre à l’écosystème de se redévelloper. Remarquable , de plus les déchets plastiques à la surface des océans se dégradent plus vite que prévus grâce à des micro organismes qui s’y sont adaptés et les dégradent prématurément. La nature s’adapte , et c’est tant mieux. On ne peut pas en dire autant pour les déchets nucléaires, vivement que les projets de fusion nucléaire Iter et projet semblable Allemand arrivent à therme , pour une énergie plus productive , plus écolo , plus $$$$

        1. Non les iPhone sortent une fois par an, série S ou non, il suffit d’aller sur Wikipedia pour voir toutes les dates de sorties. Encore un qui parle sans savoir…

    1. Moi ça ne me choque pas, ces carcasses sont délestées de tout polluant, et permettent justement de créer des récifs coralliens artificiels.
      Ça se fait également en Thaïlande il me semble, avec des vieux chars d’assauts, dans le même but. Et le résultat est là, ça fonctionne.

  1. Bah voilà après les écolos disent que le réchauffement climatique augmente le niveau des océans. Faut peut être deja commencer par arrêté de jeter tout et n’importe quoi dedans!!

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Ce qui est étrange c’est que la carcasse métallique doit être facilement recyclable.
    Et puis y’a plus neutre comme matière que les métaux pour créer des récifs.
    On ferrait mieux de réutiliser les déchets de construction (gravats) ou démolition, non ?

  3. avant de râler certains renseignez vous et en plus la raison est expliquée dans l article
    la technique n’est pas nouvelle et se pratique d’ans quasiment toute les mers et océans du globe nombreux objets volumineux (bateaux, vieux conteneurs, blocs en bétons…etc) servent a créer/maintenir écosystème aquatique

    pour une fois que balancer des trucs a la mer servent la nature on va pas se plaindre

  4. mais si on immerge des wagons de métro pour faire des abris pour poissons SDF, est ce qu’on ne craint pas que ces poissons ne dépouillent les plongeurs de leurs téléphones portables, leurs bijoux, leur portefeuille … comme les vrais SDF dans le métro aérien.

  5. Normalement, les carcasses sont nettoyées avant, elles mettent de nombreuses années à se décomposer, et sont alors peuplées par de nombreuses espèces marines. L’intérêt majeur est de remplacer le corail qui dépérit à vue d’oeil, il est raclés par les filets des pécheurs, a du mal à supporter le réchauffement climatique et ne supporte pas les agressions des produits chimiques. Et avant qu’un filet vienne racler un fond peuplé de métro, il a du boulot.
    Donc oui, cela peut par paraître contradictoire, mais c’est plus écologique que de ne rien faire.

  6. Non mais n’importe quoi, nettoyer totalement ces rames de métro coûterait bien trop chère…
    C’est une belles excuse, et elle fonctionne apparement…
    La mer c’est comme l’air ca digère tout c’est tellement vaste qu’on se permet d’y rejeter n’importe quoi, mais tout à une limite.
    C’est comme d’y balancer des déchets nucléaires c bon pour l’environnement c’est pour ça qu’on l’a fait pendant des décennies, ca favorise les mutations et donc l’évolution c’est super !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité