La e-cigarette entre 5 et 15 fois plus cancérigène que la cigarette traditionnelle ?

e-cigarette vs. tabac

Si beaucoup vapotent à tout va, personne n'est encore bien sur que ce ne soit pas nocif pour la santé. Cette nouvelle étude affirme que la vapeur produite par les cigarettes électroniques contient une forte concentration de formaldéhyde, un cancérigène connu.

Avant de jeter votre e-cigarette par la fenêtre, sachez que ce genre d’étude est très controversé. Plusieurs études antérieures ont démontré que la vapeur des e-cigarettes pouvait inclure des produits chimiques dangereux comme le formaldéhyde, et d’autres horreurs comme l’acétaldéhyde, le toluène, le cadmium, le nickel et le plomb. La véritable question est de savoir en quelle proportion, afin de pouvoir convenir si vapoter est autant voir plus dangereux que de fumer des cigarettes.

Les chercheurs ont simulé le fait de fumer grâce à une seringue et ont découvert que « cette forme de formaldéhyde est présente à des concentrations significativement plus élevées que dans les cigarettes traditionnelles, entre 5 à 15% de plus ». Or, l’exposition à cette substance à long terme est reconnue comme un facteur cancérigène.

Doit-on paniquer ?

Les détracteurs de ces études diront que le processus de simulation n’est pas du tout le même que lorsqu’un fumeur vapote. Par ailleurs,  Il y a beaucoup d’autres variables dans une expérience de ce type, comme la marque du e-liquide utilisée ou encore la tension préconisée. En d’autres termes, ce n’est pas parce que les chercheurs ont trouvé de grandes quantités de tel ou tel produit que celui-ci va se retrouver dans les mêmes proportions dans les poumons du vapoteur.

Ce phénomène est encore trop récent pour que les scientifiques soient catégoriques quant à son niveau de dangerosité. Quoi qu’il en soit, que l’on parle de vapoter ou de fumer, l’idéal serait de faire ni l’un, ni l’autre.

Tags :Sources :nejmVia :npr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. vu que le protocol experimental n’est pas publie
    vu que les conclusions ne sont pas reproductibles autre que dans des cas extrêmes avec dysfonctionnements clairement provoqués
    vu que les substances etudiées ne peuvent en aucun cas par quelques modificaitons chimiques que ce soit creer les substances incriminée

    portant autant de credits a cette « publication » qu’a un article de giz sur la relativité restreinte.

    1. et accessoirement, les substances détectées doivent provenir d’une puissance trop importante demandée aux batteries qui auraient dégazé.

      1. Bien vu. Et sans compter que l’exposition longue à un produit cancérigène, présent sous certaines conditions dans la vapeur des e-cigarettes, est sans doute bien anodin comparé à toutes les merdes qu’on absorbe de manière certaine en fumant du tabac. Donc la e-cigarette c’est sans doute moins bien que de rien fumer, mais certainement bien moins pire que du fumer classiquement. On peut aussi s’arrêter de respirer, parce que l’air ambiant n’est pas très sain non plus, peut être même moins que la vapeur de la e-cigarette, l’exposition est permanente.

      2. oh ba on n’est plus a une approximation pret hein ^^

        (ni a mes fôtes houlahoulahoulalalalala ^^ mais je me suis levé tot et sous medoc ce matin)

  2. Le plus aberrant dans tout ca c’est que c’est peut-etre plus dangereux par apport a un produit en particulier (et encore …), mais que fait-on des autres style : Acétone, Méthanol, Nicotine (pas obligatoire dans les e-cig), Ammoniac, Acide Cyanhydrique, Arsenic, et evidement, le monoxyde de carbone injecté directement dans les poumons …
    Je suis pret a parier que c’est le meme groupe de « scientifiques » qui n’a toujours pas réussit a trouver de cohérence entre les cancers de la gorge ou du poumon et la cigarette « traditionnelle » à l’époque …
    Vendus …

  3. C’est typiquement français.
    Lancer un produit, une idée, un projet sans l’avoir étudier au mieux, puis après essayer de rafistoler le tout avec de nombreuses et mauvaises idées.
    Ces cigarettes, leurs lancement, leurs lieu de distribution.
    Il y a quelques moins. portiques Ecomouv ??
    Tout à été mal fait, et tout le monde s’en ai plaint.
    Vve la france, vive la république PS..

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. désolé de te contredire cher ignorant, mais ce problème est mondial et plutôt moins prononcé en Europe. Le Ps n’a rien à voir dans le fait que le monde entier préfère générer de la croissance économique que réfléchir à ce qu’il fait…

  4. Titre bien racoleur..

    Donc sur un des nombreux constituants nocifs connus de la cigarette, un est présent à 15% de plus que la cigarette, et ca reste à confirmer.

    Et gizmodo conclut que la e cig est 5 à 15 fois plus cancérigène que la cigarette. o_O

  5. Une étude financée par qui? Les lobbies du Tabac? Une université? Une université financée par qui?
    Je ne crois plus en aucune étude. Comme pour les statistiques il est trop facile d’orienter les résultats.

  6. si ça c’est pas un titre qui tapine! arretez de faire peur à ceux qui pompent sur ce truc comme si leur vie en dépendait depuis deux ans ou attendez au moins d’avoir du concret !

    1. D’après une étude très sérieuse il est scientifiquement prouvé que les e-clopes financent le terrorisme et facilite l’évasion fiscale.

  7. J’avoue que c’est pas mal de passer de 5 à 15% de plus d’UN produit en particulier à « 5 à 15 fois plus dangereux ». Alors, là balèze en math le mec.
    Je vais demander une augmentation de 5% à mon employeur dans ces conditions !

  8. Seuls les gens naïfs croient encore et relaient ce genre d’infos. La cigarette électronique emmerde l’industrie du tabac qui voient ses ventes s’essouffler et c’est une bonne chose !Tirer un maximum sur une merde remplie de tabac tue sans vergogne. Qu’on se le dise. Ces géants de l’industrie sont des enfoirés de première, prêts à soudoyer des universités pour leur faire raconter n’importe quoi. La cigarette électronique a déjà démontré son efficacité pour l’arrêt définitif du tabac. Et cela, c’est une excellente nouvelle !

  9. Cette « étude » a été faite par des personnes n’y connaissant rien (à la vape) et grosso modo ils ont trop poussé les watts sur la batterie variable et ont fait du dry hit (que l’on sens bien au gout tellement c’est immonde et que bien sur on n’inhale pas si jamais cela devait arriver).

    Pour plus de détails en français : http://jlhamzer.over-blog.com/2015/01/desinformation-la-difference-entre-une-etude-en-laboratoire-et-la-realite.html

  10. Aucun vapoteur serait assez con pour faire cramer son liquide et humer ce cramé plein poumon. Etude merde mais ça permet des titres comme celui-ci sur Gizmodo, clic, pub, parler du mauvais, vite…

  11. Tout est poison rien n’est poison tout est dans la dose (Paracelse)
    Quid de l’alcool, de l’amour ? Doit on arreter tout ce qui comporte un risque de mort , c’est à dire : la vie

  12. bien vu ! « entre 5 et 15% » signifie donc 5 à 15 fois plus ?! Wow.. Bravo les gars !
    Cette étude est scientifiquement invalide.
    A-t-elle été financée par l’industrie du tabac ?

  13. Cet article est d’une nullité sans nom…la désinformations est de muse…qui à faire un article,merci d’être rigoureux.. Le beurre est lui aussi cancérigène si vous le laisserai brûler.. Quant à votre conseil à la fin je serais tenté de dire « mais je t’……de !! Je fais ce que je veux ! « 

  14. De 5 à 15 fois plus = de 5 à 15% ?
    Le doute s’installe.
    Je regarde l’auteur de l’article.
    Ça explique tout.
    Je commente et j’oublie ce que je viens de lire.

  15. On trouve du méthanal appelé aussi formaldéhyde dans les produits d’une combustion incomplète de substances contenant du carbone. Il y en a dans la fumée des feux de forêt, dans les rejets des automobiles, et dans la fumée du tabac. Le méthanal est aussi produit dans l’atmosphère sous l’action des rayons solaires et du dioxygène sur le méthane atmosphérique ainsi que sur d’autres hydrocarbures. De petites quantités de méthanal sont produites par le métabolisme de la plupart des organismes, dont l’organisme humain (source Wikipedia)…doit-on vraiment avoir quelque intérêt pour ce genre d’étude..?

  16. Ces articles sont criminels car ils dissuadent des milliers de fumeurs de troquer leur cigarette à combustion contre une cigarette electronique. la cigarette electronique pourrait pourtant leur permettre de réduire considérablement les risques de développer des pathologies graves liées à leur tabagisme. Des « journalistes » relaient bêtement des informations sans les vérifier, les approfondir et les remettre en question. A coup de titres racoleurs et savamment concoctés pour le SEO, il génèrent du trafic et profitent du buzz sur la vie de millions de fumeurs. La cigarette electronique n’est pas 5 fois plus dangereuse que la cigarette à combustion mais 1000 fois moins toxique d’après des spécialistes français comme le pneumologue Dautzenberg ou le tabacologue Molimard. Comment la cigarette electronique pourrait être plus nocive qu’un objet qui a été rendu volontairement toxique par ses fabricants par l’ajout de 4000 additifs cancérigènes !!!!

    Voici un article beaucoup pus sérieux sur le supposé danger de la cigarette electronique : http://www.smokeway.fr/content/124-risque

  17. Dans l’article initial, il est bien précisé « fivefold to fifteenfold higher » soient 5 à 15 fois fois plus. Merci d’au moins traduire correctement les articles des sites web US… Quel amateurisme!

  18. Il serait bon que Gizmodo, comme le reste des médias, ne participent pas à la désinformation orchestrée par l’industrie criminelle du tabac.
    C’est tellement gros. Comment croire ce genre d’absurdités.
    Ayez au moins un peu l’esprit critique et analysez ce que vous diffusez, au lieu de jouer les perroquets.
    En fait, vous nous prenez pour des cons. Pas de respect pour les lecteurs.

  19. Quoi qu’il en soit il faut bien mourir de quelque chose et plus vous vieillissez , plus les risques de maladies sont importants. Je rappelle aussi que pour le moment nul n’est immortel. Mourir de ceci ou de cela est donc sans importance.

  20. Un nouveau stagiaire journaliste chez Gizmodo ?
    Besoin de lecteurs ?
    Espérance de faire le buz sur TF1 ?

    Que madame Michu se rassure : Gizmodo et son copain TF1 lui donneront toujours de la bonne info bien vérifiée dont elle pourra se servir en soirée avec avec ses amies.
    Pour les autres, ils passeront leur chemin en se faisant traiter de Trolls…

    2ème article racoleur et très décevant donc.
    Good luck Gizmodo.

  21. et depuis le temps, personne n’a modifié le titre de l’article ?! ça continue d’être référencé de cette manière sur le net.
    Cela fait de vous, le site, et l’auteur, complices d’un mensonge et/ou d’une mauvaise interprétation des faits.

  22. En fait il est assez simple de comprendre comment ils sont arrivés à ce résultat. Avec le même protocole on peut aussi affirmer que le steak haché est entre 5 et 15 fois plus cancérigène que la cigarette. En effet si vous faites calciner votre steak vous ingérerez une multitude de substances cancérigènes et c’est exactement ce qu’ont fait ces chercheurs avec la cigarette électronique.

    Une cigarette électronique est composée d’une batterie et d’un réservoir, appelé atomiseur, qui contient lui aussi une pièce doté une résistance. Cette résistance va chauffer lorsqu’on actionne la batterie et vaporiser le liquide imbibé dans un coton situé à l’intérieur de cette résistance. Lorsqu’on fait chauffer la résistance de manière excessive, à hauteur de 5 volts comme l’ont fait ces chercheurs, la température est beaucoup trop élevée, le coton et le liquide brûlent, il y a donc combustion comme dans une cigarette classique ce qui entraîne la production de substances cancérigènes. Aucun vapoteur ne peut supporter la vapeur produite dans ces conditions, la vapeur est très âcre et irrite la gorge. C’est comme manger un steak haché calciné.

    Ce ne sont donc pas dans des conditions réelles que les scientifiques ont fait leur étude. Dans des conditions normales on ne retrouve pas ces substances dans la vapeur, en tout cas pas dans ces proportions. Ce débat est donc un faux débat, c’est comme si nous débattions de la toxicité du steak haché sur la base d’une étude ayant trouvé des substances toxiques dans un steak haché calciné.

  23. De toutes façons on a fini par découvrir que ces résultats étaient issus d’une utilisation anormale des produits … c’est comme si on étudiait les effets néfaste de la cigarette en en allumant une par le filtre (bon même sans ca la clope reste un poison)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité