Le premier immeuble imprimé a vu le jour en Chine

WinSun immeuble 3d

Prothèses, pièces de rechange, pizzas pour astronautes, pâtes pour terriens... L’impression 3D ne peut se résumer à un usage unique, et nous le prouve chaque jour un peu plus. La Chine en montre aujourd’hui un bel exemple. C'est là-bas que le premier immeuble imprimé a vu le jour.

Les habitations de demain seront-elles le fruit d’un assemblage de pièces imprimées ? C’est ce que pourrait laisser croire une récente initiative chinoise. Une entreprise chinoise, Win Sun, vient de bâtir son premier immeuble grâce à l’impression 3D.

WinSun a choisi de surfer sur la tendance de cette nouvelle technologie pour faire parler d’elle. Et cela fonctionne. La société était déjà à l’origine de la construction de maisons grâce à l’impression 3D. Aujourd’hui, elle vient de mener à bien la construction d’un immeuble de plus de 5 étages sur 10 mètres de large et 40 mètres de long. 1 100 m² en tout, qui tiennent grâce à une « simple » imprimante 3D donc !

Un renfort en acier est utilisé pour sceller entre elles les pièces construites en usine. Ces dernières sont composées de ciment, de béton et autres verres, des matériaux issus du recyclage. Au final, une telle technique permettraient de baisser les coûts de production de 70% environ, tout en accomplissant un geste pour l’environnement.

Tags :Via :CNet
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. LOL, peut etre ont-il écouté un traducteur chinois qui s’est bien moqué d’eux.

      Remarque, si ils ne savent même pas compter jusqu’à 5 et n’ont aucun idée des dimensions, on ne peut plus faire grand chose pour eux

    2. Tu vas pas non plus demander aux « rédacteurs » de comprendre ce qu’ils traduisent ?

      Le système de comptage n’est pas le même que chez nous, et le RDC est compté comme un étage, d’où les 5 étages, mais si le rédacteur faisait bien son boulot, il l’aurait traduit dans notre système.

      Quant à la taille, si on lit la source on voit clairement qu’il ne s’agit pas de l’immeuble qui fait 10m x 40m mais du dispositif d’impression.

      Bref, encore du très bon boulot de « journaliste »

  1. et bien ca continue bientot la populasse sera a 100% de chomage a ce rytme la je trouve sa exasperant ke l on utilise des machine ki remplace l homme malgrer ke j adore la tecnologie plus sa va plus le monde va se degrader a cause de la tecnologie !!

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Les profs de français sont déjà au chômage à cause de toi !

      Il restera aussi les personnes chargées de l’entretien et de la maintenance des machines, etc.

      1. Moi je vois surtout pas l’interet du bouzin :
        « Les habitations de demain seront-elles le fruit d’un assemblage de pièces imprimées »

        Qu’est ce que çà change par rapport à des briques ou « parpaings »?
        Si c’est pour avoir un assemblage avec renfort çà ne change en rien du maçon qui va assembler ces briques ou moellons qui eux aussi sont fabriqué en usine à part que ce sont de gros moellons fabriquer à l’aide d’une impression 3D dans ce cas là.

        Source :
        « This fabricates the parts in large pieces at WinSun’s facility. The structures are then assembled on-site, complete with steel reinforcements and insulation in order to comply with official building standards. »

        Le seul interet est l’injection de matériaux recyclé et là je me dis, pourquoi est-ce moins interresant si l’on utilise des moules plutôt qu’une imprimante 3d, nous n’aurions peut-être pas besoin de  » base of quick-drying cement mixed with a special hardening agent. » Mais d’un liant peut-être plus sains que ce que proprose les industriels chinois si respecteux de l’environnement, même si il faudrait avoir un temps de séchage plus long.

        Je vois pas trop comment ils peuvent baisser le cout de 70%.

        1. Disons qu’un moule est plus contraignant que la possibiliter d’imprimer en 3D les murs. Parce que les dimensions peuvent etre vraiment specifique, et imagine un peu le nombre de moules qu’il faudrait..

          Il arrive a baisser le cout de 70% avec deja la mains d’oeuvre, les materiaux recycler, et la rapiditer de construction surtout. Prends une maison construire from scratch avec les moyens traditionnels, et ca prendra plusieurs semaines pour avoir la base. Maintenant si ont compare avec l’impression 3D ca prendra quelques jours seulements. Le couts sur le temps du chantier est grandement reduite par consequent.

          Je pense pas que ce soit le future du batiment, mais c’est certainement le future dans les pays en voie de developpement.

  2. On peut avoir un timelaps ?
    Un logement pour tous et gratuit*, il ne reste plus qu’à faire des imprimantes à voitures, bateaux, …

    *Or cout de la matière première extractée à l’ancienne et l’energie non renouvelable utilisée si la météo n’est pas propice.

    – Tu aurais le fichier r3D de la dernière ferrari stp ?
    – Ouais je t’upload ça de suite, fais attention il est cracké, parait qu’il contient un mouchard qui t’enlève les freins au 666eme virage !
    Checksum md5 : Fichier non modifié.
    – Non ça va tout va bien, c’est l’original :)

    Le jour ou les pauvres rouleront en ferrari, que restera-t-il aux riches pour flater leurs guiboles ?

  3. Ce n’est qu’un début.
    Peut-être l’article original indique-t-il cinq niveaux et pas 5 étages ? On dirait une base carrée 10mx10m.
    A quand l’imprimante 3D que se reproduit toute seule ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité