Un menu McDonald’s devrait sans conteste pouvoir survivre à l’apocalypse !

Menu McDonald's Octobre 2009

On a déjà entendu parler de nombreux burgers et portions de frites du McDonald's qui avaient été conservées durant plusieurs années mais dont l'état général ne laissait absolument pas présager de quoi que ce soit. Aujourd'hui, un autre exemple nous prouve qu'un menu du McDo pourrait sans conteste nous survivre...

Sans le journal islandais Morgunbladid, McDonald’s a vendu son tout dernier hamburger et sa portion de frites à Hjör­tur Smára­son avant de définitivement quitter l’Islande le 31 Octobre 2009. L’homme n’avait pourtant pas acheté son casse-croûte parce qu’il avait faim mais pour mener une expérience de conservation. Jusqu’en 2012, il a conservé ledit menu – un Happy Meal – dans un sac plastique avant de le donner au Musée National de l’Islande.

Mais récemment, le musée lui a rendu son « bien« , en ajoutant, non sans ironie, qu’ils « n’avaient pas pu le préserver plus longtemps« . Hjör­tur Smára­son a finalement donné ce menu à des amis tenant le Reyk­javík Bus Hostel, où il est exposé à la vue des clients. Et six ans après son achat, il a toujours le même aspect, impressionnant !

Tags :Via :Esquire
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. punaise… rengaine et rengaine.. il y avait le même genre d’article la semaine dernière ou d’avant.. et l’année dernière. faut se renover un peu..

  2. C’est du au fait que le sandwich se déshydrate en moins de 3 jours, et devient donc inintéressant pour les bactéries. Et pour les frites, même choses, en plus d’être frit.

  3. Pour votre culture personnelle (merci wiki) :

    Étymologiquement, le mot « apocalypse » est la transcription d’un terme grec (ἀποκάλυψις / apokálupsis) signifiant « dévoilement » ou, sous un aspect religieux, « révélation »[4].

    Le terme qui s’est chargé au fil des siècles d’une série de connotations et de travestissements qui l’ont éloigné de son sens d’origine pour souvent évoquer une catastrophe massive et violente[4], est « devenu populaire pour de mauvaises raisons »[5]. Cette perception est notamment liée à la difficulté d’appréhender un genre littéraire déroutant[6] qui ne trouve pas de comparaison dans la littérature contemporaine[7].

    Bref, il y en a vraiment certains qui ne savent plus quoi inventer comme article pour tenter d’attirer du monde.

Répondre à tlulu Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité