Solitude et déprime augmenteraient la fréquence des marathons TV !

Binge-Watching

Passer plusieurs heures devant son téléviseur ou son ordinateur pour regarder quelques épisodes de sa série préférée peut paraître bien anodin et très inoffensif... mais l'est-ce vraiment ? Une récente étude affirme que plus vous vous sentez seul et déprimé, plus vous êtes enclin à faire ce genre de marathon TV.

Yoon Hi Sung, Eun Yeon Kang et  Wei-Na Lee sont chercheurs à l’Université du Texas, à Austin. Ils présenteront en Mai prochain les résultats de leur étude sur les facteurs psychologiques à l’origine de ces marathons TV, le fameux « binge-watching » dont on parle de plus en plus ces derniers temps.

Les scientifiques ont interrogé 316 participants, âgés de 18 à 29 ans, sur leurs habitudes en matière de télévision, leurs sentiments de solitude, de déprime, d’autorégulation et la fréquence de leurs marathons TV. Et il semblerait que plus l’on se sent seul et déprimé, plus on est enclin à effectuer de longues sessions TV… espérant ainsi évacuer ces sentiments négatifs. L’étude montre aussi que les gens qui ont du mal à se contrôler sont aussi plus facilement attirés par le « binge-watching ». Pire encore, ceux-là ne peuvent s’empêcher de cliquer sur « Suivant » même s’ils ont d’autres choses plus importantes à faire.

Pour l’heure, rares sont les recherches empiriques à avoir été menées sur le « binge-watching » – c’est un comportement plutôt nouveau – mais ces facteurs psychologiques ont toujours été connus pour favoriser les comportements addictifs. Cette étude a tenté de comprendre cette pratique à partir de ces facteurs connus :

« Bien que quelques personnes affirment que le binge-watching est une addiction inoffensive, notre étude suggère qu’il ne devrait pas être envisagé ainsi. […] La fatigue physique et des problèmes comme l’obésité peuvent être reliés au binge-watching, ils sont une source d’inquiétude. Lorsque cette pratique devient envahissante, les spectateurs commencent à négliger leur travail et leurs relations avec les autres. Même s’ils savent qu’ils ne devraient pas, ils ont bien du mal à résister à l’envie de regarder plusieurs épisodes à la suite. Nos recherches explorent le binge-watching comme un phénomène social et média important. »

Tags :Via :Eurek Alert
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La classe l’etude qui nous montre que plus les gens vont mal plus ils s’enferment et peuvent s’enfoncer dans des mondes imaginaires, des paradis artificiels… vous pensez que ça marche aussi avec l’alcool, les drogues, les jeux videos, … ?

  2. Great hard work about this David. A very important factor with regards to Yext that may be well worth bringing up: if either often the spouse sites has their own personal listing that could be consumed control of and then in which data requires precedence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité