Vous pouvez désormais léguer vos followers à votre mort !

Planned Departures

En dehors des biens physiques, la tendance est clairement à l’augmentation des biens numériques. Musique, iBook, points de fidélité et même monnaies virtuelles, autant de valeurs dématérialisées qui constituent une part des nouvelles richesses des consommateurs. Comme pour tous biens, il existe un moyen de les léguer. 

La répartition des biens numériques a son service ! Son nom ? Planned Departure. Lancé en 2012 au Royaume-Uni, le site assure encore aujourd’hui la succession des biens numériques. Pour cela, Planned Departure invite les utilisateurs de son service à ouvrir un compte payant (200 livres soit environ 267 euros) ou à souscrire à un abonnement payant lui aussi, 20 livres par an (environ 26 euros). Ils doivent ensuite lister leurs biens numériques et la liste de leurs bénéficiaires en cas de décès. Planned Departure s’engage à assurer la succession après leur décès.

Tous les biens numériques sont concernés, y compris les photographies stockées dans le cloud par exemple, mais aussi l’argent stocké dans des e-wallets (portefeuille électronique), les points de fidélité de type Miles, et autres monnaies alternatives comme les Bitcoins.

En 2014, le service a aussi été étendu à des donations. Le détenteur d’un compte Planned Departure peut aussi renseigner ses comptes sur les réseaux sociaux tels que Twitter par exemple, et choisir de les léguer à l’association de son choix. Cette dernière pourra ainsi récupérer ses contacts après son décès et réaliser des levées de fonds, après sa mort, auprès de ses relations.

Tags :Via :springwise
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Au final, une fois mort, vous devenez une sorte de pantin numérique à qui on fait tout dire…Pensée pour ce pauvre Alfred Hitchcock qui se retrouve dans une pub Citroën, non mais sérieusement a-t-on le droit de tout faire?
    P-e qu’Hitchcock détestait Citroën mais bon t’as plus vraiment le choix quand t’es mort, et en plus tu dois pas coûter cher…vous vous imaginez détester Apple par exemple car ils exploitent des enfants comme des esclaves et qu’à votre décès Apple fasse une pub avec VOTRE tronche disant « Apple c’est une révolution, achetez-le achetez-le »?
    C’est pire que de démouler sur la tombe, la société aurait réalisé son ultime ambition : faire de vous un pantin sans voix.

  2. ben si ce sont de « vrais  » followers, ils doivent nous suivre, non ?
    Alors ils nous suivront jusque dans la mort.
    Un peu comme en inde ou la veuve se jette dans les flammes du bucher où l’on incinère le corps de son époux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité